Voyage au Japon - 日本旅行

Tōkyō #5 : La forêt de Mitaka

On Friday 28th June 2013

Réservé depuis environ 3 semaines, j'attendais ce jour avec impatience : aller voir le Mitaka no Mori Ghibli Bijutsukan (三鷹の森ジブリ美術館). Grand fan du studio, c'était impossible que je n'y aille pas.

Pour savoir, on ne peut acheter le ticket sur place. C'est d'ailleurs inscrit à l'entrée, il faut réserver à l’avance, le musée est en permanence « solde out » et même trois semaines à l'avance c'est un peu juste ou il faut avoir de la chance. Je n'ai pas choisi spécifiquement le 28, c'est juste qu'il y restait des places.

Je m'y rends en train avec un peu d'avance. J'ai pris un ticket pour midi, mais l'ouverture se fait en fait environ trente minutes avant. Ça me laisse le temps de prendre quelques photos de Totoro. Ensuite, je rentre et là je fais mon grand gamin, à vouloir tout voir... Bon, je n'ai pas pu aller dans le Neko-bus, c'est réservé au tout petit... Il y a pas mal de choses à voir, même si le bâtiment n'est pas bien grand. Il est possible de voir un court métrage réalisé par le studio, visiblement pour que ça soit international il est sans parole et change tout le mois. Celui que j'ai vu est un peu bizarre, mais merveilleusement bien animé. On sent qu'ils aiment les métamorphoses de personnages. Belles musiques, des personnages tout mignons (sauf la sorcière avec son nez et ses sains énormes). J’aurais presque pu le revoir une seconde fois, mais ce n'est pas possible. À l’intérieur, pas de photos, à l’extérieure, c'est possible. On peut prendre le grand robot de Laputa qui se trouve sur le toit. Il y a divers éléments de décors qui font écho à des films du studio. C'est un manoir pour les fans, et c'est assez réussi.

J'ai pris le temps de prendre un café au lait et une gourmandise (un cheese-cake) dans le restaurant. Il faut s’armer de patience, car il y a queue, et étrangement quasiment que des femmes. Je pense que ça doit faire fuir pas mal de monde de devoir attendre. Puis, le stand des glaces tourne plus vite.

Au bout de plus de 3 heures, après avoir fait un dernier tout à me faire écraser dans la boutique souvenir, je décide de partir. Je traverse le  Inokashira Onshi Kōen(井の頭恩賜公園 / Parc d'Inokashira), je passe devant un petit sanctuaire dédié à la déesse Benzaiten (弁財天), à côté du lac et je retour à la gare pour ensuite ranger sous mon lit les lourdes choses que j'ai achetées.

J'attends ensuite un peu pour repartir vers Shibuya, je prends le train jusqu'à Yūtenji-eki (祐天寺駅). J'ai rendez-vous avec trois Français pour aller dans un restaurant de curry dont le maître des lieux est un grand fan de train : le Niagara Curry (ナイアガラカレー). Et en effet, la boutique entière fait référence à tout ce qui a trait aux chemins de fer. Les plats sont même amenés sur un petit train. Le restaurant n'est pas bien grand, mais vaut le détour. Il est tenu par un vieil homme qui n'est plus tout jeune, je pense que d'ici quelques années, il n'y sera probablement plus.

Anecdote sur mon achat du ticket. Je l'ai fait dans un Lawson, mais je suis tombé sur un jeune homme qui d'une ne savait pas se servir de la machine, et de deux qui ne connaît visiblement pas Ghibli. Alors quand je lui ai dit Ghibli Museum, il a dû aller voir deux fois son supérieur pour savoir ce que c'est. Ce dernier a fini par venir, mais pas plus capable de trouver la référence. C'est finalement une cliente, qui leur a montré. Presque un quart d'heure à ramer pour avoir un ticket.

Categories:
By Zéfling, the 30/06/2013 at 00:08:20
The ticket was read 135 times, with 2 comments posted.

2 comments posted

By Adelio, the 30/06/2013 at 17:32:00
Avatar
Member

Vivement de même pour le musée Ghbili. Pour notre part, ça a été réservé via JTB : http://www.jtb-uni.com/ghibli/index.html (ça marche vraiment pas chez moi, l'éditeur de lien ou c'est Chrome, je ne sais pas. ^^')

By Zéfling, the 01/07/2013 at 01:46:58
Avatar
Administrator

En tout cas pour tout fan du studio, c'est incontournable. Pour les autres, je pense qu'il reste de passer à côté de beaucoup de choses du coup ça risque de vite les saouler. En tout cas, il y avait de tout niveau public.

L'homme est le plus inhumain des animaux.

Write a commentary