Voyage au Japon - 日本旅行

Shizuoka #2 : De Kunōzan à Kusanagi

On Tuesday 18th June 2013

J’avais l’intention d’aller voir les cultures de thés, mais je sais juste grosso modo où c’est. Puis sans Interne, je suis un peu emmerdé. On me conseil le Kunōzan Tōshō-gū (久能山東照宮)... C’est sur ma carte en anglais.

Je pars en direction de la gare, pour trouver le bus pour se rendre à Kunōzan Tōshō-gū. Un type des bus m’explique comment m’y rendre. Bizarrement, les horaires de semaines sont les pires. Le prochain bus est dans près d’une heure... En attendant, je vais voir le point d’information touristique pour savoir où l’on peut voir les cultures de thés. On me donne un guide en japonais, bien plus détaillé, avec même un chemin de randonnée. J’ai l’impression qu’au Japon, 6 km, c’est une longue randonnée.

Je prends le bus, qui m’emmène devant la station de téléphérique (580 ¥). Chose que je n’avais pas comprise, c’est que c’est celle du haut... je voulais aller à celle du bas pour démarrer. Je cherche un chemin pour descendre. Il n’y en a pas, où il faut faire un sacré détour. Bon gré, mal gré, je prends un ticket de téléphérique (allée retour : 1000 ¥). Dans les airs, je comprends pourquoi il n’y a aucun chemin, la montagne n’est faite que de pente extrêmement raide, totalement infranchissable à pied sans équipement.

J’arrive sur le Kunōzan, où se trouve le Kunōzan Tōshō-gū. Je rentre dans le sanctuaire (500¥). Les bâtiments y sont tous peints et allègrement décorés. C’en est surprenant. Mais ça fait quand même cher pour s’y rendre.

Plus bas, sur la côte, se trouvent les cultures maraîchères spécialisées dans la fraise. Pour m’y rendre, je descends un escalier assez long, qu’il faudra que je remonte. J’arrive au pied de la montagne. Tous les commerces ou presque sont clos. La saison des fraises, c’est en mai, après c’est visiblement le néant.

Je vais jusqu’au bord de mer. La plage de galets n’est pas bien belle, car tout du long y est posée des milliers de blocs brises vagues. C’est vraiment moche. Je rebrousse chemin. Je cherche un peu plus loin des commerces... Mais je rencontre juste une vieille femme sourde comme un pot qui tient l’entrée d’un parking payant. C’est un peu bizarre comme ambiance, ça ne donne pas envie de s’éterniser. Je remonte prendre le téléphérique. La montée n’est pas bien longue, mais il fait une chaleur... J’arrive en haut en sueur. Je sèche un peu en attendant de pouvoir retourner en haut.

Comme il s’agit d’une terre de thé, j’essaie de voir des théiers. Je trouve enfin l’endroit présenté sur le plan. Je déchante un peu. D’une part, je vois à pleine le mont Fuji (富士山) à cause des nuages, mais vu la météo, je m’y attendais. D’autre part, car le lieu semble mourant. J’achète un peu de thé, puis je pars faire la « randonnée ».

La carte n’est pas du tout précise, mais par chance je trouve le bon chemin. Il y a plusieurs tracés, je prends celui qui reste en forêt pour aller jusqu’à Kusanagi (草薙) en passant devant le Kusanagi-jinja (草薙神社). Non long, une gare pour se rendre à Shin-Shizuoka (新静岡), ce qui n’est pas long de la gare de Shizuoka et c’est bien moins cher (190 ¥). J’aurais peut-être dû prendre le train et marcher un peu.

Pas super motivé pour faire autre chose, je décide de rentrer. De plus, j'ai trouvé le truc pour faire fonctionner Internet, mais ça reste relativement lent.

La faim finit par venir. Je sors manger une spécialité d'un restaurant à deux pas de mon hôtel.

Categories:
By Zéfling, the 19/06/2013 at 17:22:47
The ticket was read 116 times, with 0 comment posted.

No comment

Write your below.

Write a commentary