Voyage au Japon - 日本旅行

Tōkyō #6 : Mini-Tōkyō

On Saturday 29th June 2013

Je me suis rendu au Edo Tōkyō Hakubutsukan (江戸東京博物館 / musée d'Edo-Tokyo / 600 ¥), j’avais pensé voir plus de choses, mais un évènement prévu dans Ryōgoku Kokugikan (両国国技館), m’interdisait d’y rentrait. J’ai donc fait le retour à pied.

Je pars pour le musée d’Edo-Tokyo. Quand j’arrive, je me trompe de bâtiment et je vois une foule immense... j’ai eu peur que ça soit bondé de monde, mais en fait, c’était le Ryōgoku Kokugikan où se déroulait un évènement. Je n’ai pas vraiment compris quoi, mais ç’avait visiblement rapport un anime... avec un type avec des cheveux gris. Il y avait une proportion hallucinante de filles. Voyant une queue interminable, je suis parti et j’ai trouvé le musée.

Le lieu est un peu bizarre. J’entre au sous-sol ou je prends mon ticket. Le musée est au sixième... Par contre, ne cherchez pas le quatrième et cinquième étage, il n’existe pas vraiment. La structure est en suspension. Quand on est à l’intérieur, on ne s’en rend pas compte, il n’y a aucune ouverture vers l’extérieur. Le musée est pas mal, il y a beaucoup de choses à voir sur l’historique d’Edo (江戸 / Ancien nom de Tōkyō), dont de très nombreuses et superbes maquettes. J’y reste au moins 2 heures, et je finis, par sortir quand une de mes chevilles me dit que ce n’est plus possible.

Après ça, je retourne voir le Ryōgoku Kokugikan pour voir si je peux y entrer. Il n’y a presque plus personne, mais je vois un type caméra au poing qui n’est pas Japonais se faire refoulé. Pas besoin d’aller plus loin. En retournant vers la gare, j’aperçois un restaurant qui a l’air sympa. J’y rentre et je commande un nabe (鍋). En gros, c’est une fondue japonaise où j’ai fait cuire légume et viande dans un bouillon au choix. J’ai pris du miso (味噌). La déco est sympa (très Edo et sumō [相撲]), la musique qui passe n’est que du shamisen (三味線). Première fois que je manque un nabe au Japon, je galère un peu.

Après avoir fini de manger, je décide de rentrer à pied en ne passant pas un temple non loin, le Ekō-in (回向院). Je n’ai pas trop compris, mais le temple est lieu de « repos »pour les animaux de compagnie. Pas seulement, mais c’est la partie la plus visible. On peut aussi récupérer la poudre d’une pierre en la grattant avec un galet, mais je ne sais pas quel est le but.

Je continue ma route et je pense passer par Chuō-dōri (中央通り / l’avenue centrale) pour la remonter et voir ce qu’il y a près de la gare d’Ueno. Chuo-dōri en elle même n’est pas très intéressante, mais en suivant la ligne de chemin de fer, je finit par tomber dans une énorme quartier commerçant où je trouve un peu de tout et surtout beaucoup de monde. La zone se trouve entre la ligne JR et Chuo-dōri juste à la gare d’Ueno Je travers les rues, qui me donne un peu faim. J’arrive finalement à la gare, déjà bien fatiguée. Il ne me reste plus beaucoup à marcher.

Le soir, je pars dans un sentō (bain public) pour me détendre et m’achever définitivement.

Categories:
By Zéfling, the 01/07/2013 at 01:44:05
The ticket was read 122 times, with 0 comment posted.

No comment

Write your below.

Write a commentary