Voyage au Japon - 日本旅行

  • Home
  • June 2013
  • Onomichi #2 : À la recherche de Yashima-jinja dans le petit Kyōto

Onomichi #2 : À la recherche de Yashima-jinja dans le petit Kyōto

On Saturday 15th June 2013

La journée a été longue. D'une part, parce qu'il a plu jusqu'en début de soirée, et qu'après le matsuri (祭り), j'ai fini la soirée j'ai quelqu'un.

Il pleut, mais cela ne me démotive pas pour aller faire le tour des temples et sanctuaires. En fait, je pense avoir vu 23 temples¹, 2 pagodes et 5 sanctuaires²... Sous la pluie, ce n’était quand même pas facile. De plus, je n'ai jamais vu autant de lieux en si peu de temps. En plus dans l'un des sanctuaires se déroulait un mariage... J'aurais vu un paquet de mariés. À cause de la pluie, je n'ai pas vraiment trouvé ce que je cherchais. Ce n’est pas hasard, une fois rentré que, en regardant les photos, je me compte que c'est l'un d'eux en voyant des ema (絵馬).

Il ne pleut plus, du coup j'y retourne pour vérifier, et c'était bien là. Mais visiblement, l'ema que je voulais voir n'y était plus.

Après ça, je retourne dans la galerie commerçante, car un festival commence. Pendant deux mois, chaque samedi, les devantures des boutiques se transforment commerces de festival : jeux pour les enfants en grande partie, avec la nourriture qui va avec. Cela me permet de goûter à certains trucs, comme un ikayaki (イカ焼き), un kakigōri (かき氷), le toriyaki (とり焼き) ou une ringo ame (りんご飴 / pomme d'amour) qui me fait dire que les pommes ne sont vraiment pas bonnes au Japon.

En faisant le tour, de la galerie, je vois quelqu'un qui joue d'un instrument et quand il parle aux gens a un accent qui me fait penser à un Français. Quand je commande une ramune, on me le confirme. L'instrument dont il joue a un son vraiment très apaisant du coup, je vais, lui demander ce que c'est (en français). Il joue du mbira, fabrication maison. On discute un peu, je le laisse puis je repasse un peu avant 21 heures, l’heure où se termine la fête. Une grand-mère nous offre à boire et à manger. Vraiment admirable.

Un Japonais qui se trouve avec nous nous invite chez lui, une « free guest house ». C'est une veille maison avec du mobilier qui l'est tout autant : Taishō (大正). C'est un peu le bazar, mais c'est sympa. On passe la soirée à discuter jusqu'à ce que je sois mort. Rentrer à la guest house a été une drôle de chose. Minuit passé, porte fermée et je n'ai pas le code. On m'aide passer par dessus la porte, car il y a un grand vide au-dessus. J'aurais préféré faire autrement, mais personne pour m'ouvrir.


¹ Les temples : Jikō-ji (持光寺), Kaifuku-ji (海福寺), Kōmyō-ji (光明寺), Hōdo-ji (宝土寺), Shingyō-ji (信行事), Tennei-ji (天寧寺), Shōju-in (正授院), Jikan-ji (慈観寺), Myōsen-ji (妙宣寺), Zenshō-ji (善勝寺), Fukuzen-ji (福善寺), Taisan-ji (大山寺), Jōshō-ji (常称寺), Jizen-in (持善院), Saikoku-ji (西國寺), Kongō-in (金剛院), Jōsen-ji (浄泉寺), Shōnen-ji (正念寺), Saigō-ji (西郷寺), Kaitoku-ji (海徳地), Jōdo-ji (浄土寺), Kairyū-ji (海龍寺), Senkō-ji (千光寺).
² Les sanctuaires : Ikkyū-jinja (一宮神社), Ushitora-jinja (艮神社), Misode Tenmangū (御袖天満宮), Kubō Hachiman-jinja (久保八幡神社), Yasaka-jinja (八坂神社).

Categories:
By Zéfling, the 18/06/2013 at 12:28:38
The ticket was read 164 times, with 0 comment posted.

No comment

Write your below.

Write a commentary