Voyage au Japon - 日本旅行

Takamatsu #2 : Ritsurin-Kōen

On Wednesday 22th May 2013

Première journée à Takamatsu. Hier, je n'ai fait qu'une chose le Ritsurin-Kouen (栗林公園 / 450¥). Il fait chaud, et en milieu d'après-midi après avoir mangé, la chaleur a fini par avoir eu raison de moi... En tout cas, je ne pensais pas rencontrer autant de francophones dans ce jardin.

Un peu avant 10 heures, j'entre dans le parc avec un guide anglophone... Il me fait une explication sur les arbres et les lieux … en anglais-japonais. Notez qu'à l'entrée, il faut bien dire que vous êtes Français, pour avoir le plan en français, sinon pour défaut pour les étrangers c'est en anglais. C'est ce dont je me suis rendu compte en rencontrant après ma visite guidée un Suisse francophone plutôt âgé.

Ce dernier était assez marrant, il aime le Japon et était avec une Japonaise, mais il a renoncé à apprendre la langue, trop difficile, et cherchait plus à apprendre le français à la dame qui l'accompagnait. On a un peu discuté et il m'expliquait comment il voyageait et s'étonnait que je n'aie pas pris le JR Pass. En fait, il prend une ville où il peut se déplacer beaucoup en train, tout le jour il prend les JR, alors que je ne l'ai pris que 2 fois pour l'instant. De mon côté c'est différent, je fais dans une ville pour voir ce qu'il y a dans cette ville, quand c'est possible. La dame qui l'accompagne était sacrement patient, ne parlant ni français ni anglais... En tout cas, il a plus progressé en anglais qu'en japonais en venant au Japon, m'a-t-il dit.

Ma deuxième rencontre était deux Français, qui était à 40 km de finir les 88 temples. Ils sont venus faire le trajet comme on fait le chemin de Saint-Jacques de Compostel. Mais ce que je ne comprends pas c'est que les trois personnes qui l'on fait, et j'ai rencontré sont venue sans s’informer sur le fait que c'est une île où un minimum de japonais est nécessaire, et ont rencontrer les rigidités du système ou son inutile complexité par défaut de compréhension. Ils arrivaient au bout avec un avis très critique sur le Japon, mais difficile de leur en vouloir, même si c'était un peu prévisible.

Concernant le jardin. Celui-ci est grand et offre d'innombrables points de vue magnifiques. Cependant, je pense que ce n'est pas vraiment la meilleure saison pour le voir. Par contre, beaucoup de choses sont artificielles, jusqu'à la cascade qui descend de la montagne (sans le guide, je ne l'aurais pas su), par fois les artifices sont invisibles, d'autres fois non. Mais quoi qu'il en soit, ça reste un très beau jardin, qu'il vaut milieu voir quand les sakura (桜 / cerisier japonais) sont en fleurs en avril ou que les momiji (紅葉 / érable) vire au rouge à l’automne . Le guide m'a fait goutter une cerise, vraiment pas très bon, mais mangeable. Ça doit probablement être meilleur en confiture. Il y a tout de même de nombreuses fleurs à voir, et le parc est grand, sans trop se presser on peut y passer 2 heures... Bon, pour prendre des photos j'y suis resté 3 heures et demie, jusqu'à ce que la chaleur soit insupportable.

Pour 80¥ on peut s'acheter un bâtonnet de nourriture pour poissons (150¥ pour 2). C'est pour les koi (鯉 / carpes). Il y en a un millier dans tout le parc, dont certaines ont environ 70 ans. Quand on leur donne à manger, c'est la guerre, et le spectacle est... bizarre. Des Japonaises fascinées le trouvaient tout de même dégoûtant.

Pour finir, je remercie le guide qui m'a offert une glace à l'italienne à la châtaigne.

J'ai pris mes photos après la visite guidée, qui a duré un peu moins d'une heure.

Après ça, je suis repassé dans la galerie marchande, où j'ai pris un shio-buta-negi-udon (塩豚ねぎうどん) puis j'ai marché jusqu'au port. Je suis rentré assez tôt et je me suis écroulé de fatigue.

Categories:
By Zéfling, the 23/05/2013 at 23:23:12
The ticket was read 140 times, with 0 comment posted.

No comment

Write your below.

Write a commentary