Voyage au Japon - 日本旅行

Kyōto #7 : À bicyclette

On Tuesday 14th May 2013

Bon, comme j'étais mort à cause de la marche j'ai décidé de faire ma journée à vélo. J'en ai loué à l'auberge de jeunesse (guest house), et je suis partie pour aller du temple d'or jusqu'à Sagano (嵯峨野), à 8 km environ du centre de Kyoto. Bon, j'ai suivi le GPS qui a encore réussi à m’emmener dans des endroits pas possibles. C'est le plus court, pas le plus facile.

Il était temps que je m'y rende au temple d'or ou Kinkaku-ji (金閣寺 / 600¥). Il y a un monde fou, et des hommes sont là pour faire la circulation pour prendre le temple qui est quasiment entièrement doré. C'est surprenant et le jardin qui l'entoure est plutôt sympa. Un grand hasard fut que je retrouve les personnes avec qui j'ai pris l'avion de Shanghai à Osaka. Si ça, ce n'était pas une bonne surprise !

J'ai ensuite continué ma route vers le Ryōan-ji (龍安寺 / 500¥), un jardin zen très connu... qui m'a un peu laissé de marbre, contrairement au lac qui se trouve à côté.
Chose amusante, autre que le fait de revoir les personnes du Kinkaku-ji, en m'y rendant, j'ai fait le traducteur pour des Français à vélo dont l'un d'eux avait crevé et dont un vieil homme leur proposait de le réparer pour 1000¥. Le problème était de savoir s'ils pouvaient lui faire confiance. Finalement, je les ai revus avec l'homme, qui avait réparé le vélo essayant essayé de leur expliquer qu'il avait de vieux vélos, avec de vieux pneus et qu'il était donc facile de le crever en pinçant la chambre à air. Du moins, c'est ce que j'ai compris. Ensuite, ils sont partis de leur côté.

J'ai continué vers le Ninna-ji (仁和寺), où j'ai eu un peu de mal à trouver où poser mon vélo. Le parc est grand, la partie payante (500¥) n'a franchement rien d’exceptionnel. J'en ai peut-être trop vu jusque là. Sans vraiment le vouloir, je suivais un groupe de lycée, on les sentait plus en vacances qu'en voyage culturel.

Après un petit trajet à vélo jusqu'à Sagano, annoncé au GPS : 4km, j'ai eu l'impression d'en faire 10. Oui parce qu'il m'a fait passer par une montagne... Arrivé en haut, j'étais mort et en plus la descente était un chemin caillouteux dans une forêt et non une route. J'ai même traversé une bambouseraie. J'ai encore vu un peu de campagne avec des choses totalement que je pense impossible en France : l'étable de vente à légumes sans personne pour tenir la caisse. On prend et on paie ce qui est indiqué.

Je suis finalement arrivé au Daikaku-ji (大覚寺 / 500¥). Il s'agit d'un grand temple qui se trouve à côté d'un lac avec également un grand jardin zen...

J'ai continué ma route en passant par le Seiryō-ji (清涼寺 / 400¥), dont le temple principal fait office de musée, on tourne autour du lieu de prière, pour passer dernière pour faire un tour dans le jardin japonais du temple. J'ai apprécié la partie musée, mais j'aurais aimé avoir un Japonais pour m'expliquer tout en détail comme j'ai pu le voir lorsque je le parcourais.

L'heure tourne, et je passe au Jōjakkō-ji (常寂光寺 / 400¥), qui est un petit temple, mais avec un très beau jardin de mousse qui monte, qui monte avec en haut un magnifique vu sur Sagano en direction de Kyoto. J'arrivais juste avant la fermeture client.

Pour le coup, pour aller voir le temple au milieu des bambous, c'était mort. Heureusement, les chemins de bambou sont gratuits, et ça vaut le coup d'œil. Je n'ai pas regretté ce petit détour avant de rentrer.

Categories:
By Zéfling, the 16/05/2013 at 02:27:27
The ticket was read 108 times, with 0 comment posted.

No comment

Write your below.

Write a commentary