Actualité

Présentation : Yumekui Merry ; GOSICK

Vendredi 7 Janvier 2011

Après avoir vu l'épisode de 夢喰いメリー (Yumekui Merry), j'ai relu le premier chapitre et le premier épisode va à peine plus loin, mais remanie complètement son contenue qui s'avère au final identique sur les points importants. Pas de surprise sur la rencontre de Merry avec Yūji, mon résumé précédemment donné est aussi valable pour l'anime.

Au niveau, de la réalisation, je la trouve dans l'ensemble assez moyenne par moment. Les décors ne sont pas terribles, pour la plu part très flous ou peu détaillés et sont trop en contraste avec les personnages qui sont en général bien réalises. Et parfois c'est l'inverse... Il y a aussi tout de même eu un léger changement dans le character design, avec une animation et un style qui les rend, il me semble, poils moins vivants que dans le manga, mais cela reste très subjectif de ma part. Malgré cela, la scène de combat est très bien foutue. Ça m’a donc vraiment donné l'impression d'être très hétérogène...
Je note que l'on ne voit pas l'établissement scolaire avant le cinquième chapitre dans le manga, alors ce qui modifie pas mal l'approche et le cadre sans changer le contenu. Mis à part cela, la partie dans le monde des rêves est pas trop mal et lui est plutôt bien respecté.

La série est pas trop mal, mais je ne pense pas qu'elle puisse faire de l'ombre à l'œuvre dont elle est adaptée. J'ai tout de même un peu peur pour la suite, comme la partie avec Ichima (イチマ), mais je peux me tromper. Il y a tout de même des génériques plutôt bien et une très bonne bande-son.

夢喰いメリー 第01話 - image 1 - 夢喰いメリー 第01話 - image 2 - 夢喰いメリー 第01話 - image 3 - 夢喰いメリー 第01話 - image 4 - 夢喰いメリー 第01話 - image 5 - 夢喰いメリー 第01話 - image 6 - 夢喰いメリー 第01話 - image 7 - 夢喰いメリー 第01話 - image 8 - 夢喰いメリー 第01話 - image 9 -
Plus d'images...

Génial ! Ma précédente présentation pour GOSICK - ゴシック- ne vaut pas grand-chose. La raison est que comparativement à l'adaptation du light novel en manga, si je me base sur dernier, la série commence quasiment à la fin du deuxième tome, ce qui vire un nombre assez hallucinant de passages. Bon, j'espère qu'on va les retrouver par la suite... La présence d'Avril dans l'opening montre que ça a l'air d'être le cas, mais personnellement je trouve ça bien dommage, car l'entrée en matière est saisissante dans le manga. Bref, la rencontre entre Kazuya, alias le « shinigami du printemps », et Victorica est un poil différente. Même si la série ne commence pas au même point, les similitudes sont assez grandes pour pouvoir presque suivre l'épisode avec le manga sous les yeux après quelques minutes.

Pour ce qui est de la réalisation, c'est vraiment pas mal. Les décors sont pour certains somptueux. L'immense bibliothèque est bien mieux rendue, et donne vraiment l'impression d'être un calvaire à escalader. Le jardin suspendu où Victorica passe le plus clair de son temps est un vrai paradis perché. Les personnages sont bien rendus et animés. Ceux qui ont lu le manga ne seront vraiment pas perdus. On retrouve d'ailleurs l'étrange coiffure de l'inspecteur Gréville de Blois.

Comme le début a été changé, l'accroche de l'anime est différente, mais n'en reste pas moins intéressant. Un vrai bain de sang, qui contraste avec l'opening qui a des airs de lithographies de Alfons Mucha (ça tombe bien, j'aime bien son style). Dans cette version Kazuya n'a pas d'ami, car il est perçu comme le « shinigami du printemps » à cause de ses origines japonaises qui rendent son regard sombre et sa rencontre avec Victorica se fait par hasard à cause d'un cheveu d'or et non d'une fuite. Puis, poussé par sa prof, il retourne la voir et c'est là que le début de leur histoire commune commence avec la rencontre de l'inspecteur excentrique. On retrouve les bizarreries de Victorica, ainsi que sa faculté à résoudre les problèmes d'une enquête avec quelques éléments. Ce qui semble bizarre, c'est que dans le manga l'approche entre Kazuya et Victorica est plutôt longue vu qu'il l'« apprivoise » avec des gourmandises. Quoi qu'il en soit, le coté poupée gothloli assez mignonne de Victorica est bien là. D'ailleurs, par sa façon de faire, un peu enfantine, cherchant toujours à s'amuser, elle représente la grosse touche d'humour de la série.

La série se passant dans un pays fictif placé entre la France et l'Italie dont la langue officielle est le français, on ne s'étonnera pas de voir que tout est en français... J'ai bien peur qu'on en voie de belles. Pour un « petit pays », je ne le voyais pas si grand, mais maintenant que j'y pense, ça paraît logique. Les décors dans le style du début de xxe siècle sont bien rendus.

Voilà donc une adaptation qui commence pas trop mal, avec une héroïne qui possède des airs de Murasaki (Kure-nai) à cause de sa seiyuū YŪKI Aoi (悠木 碧). J'aime bien, ça change de Shiki dont j'avais trouvé le démarrage insipide face à son adaptation manga.

GOSICK -ゴシック- 第01話 - image 1 - GOSICK -ゴシック- 第01話 - image 2 - GOSICK -ゴシック- 第01話 - image 3 - GOSICK -ゴシック- 第01話 - image 4 - GOSICK -ゴシック- 第01話 - image 5 - GOSICK -ゴシック- 第01話 - image 6 - GOSICK -ゴシック- 第01話 - image 7 - GOSICK -ゴシック- 第01話 - image 8 - GOSICK -ゴシック- 第01話 - image 9 -
Plus d'images...

2 commentaires déposés

Par Chiboudi, le 11/01/2011 à 19:38:25
Visiteur

J'ai regardé le premier épisode de gosick et je suis agréablement surpris pour son graphisme. Moi aussi j'adore mucha alors voir se style dans opening c'est déjà un bon bonus :p. L'ending aussi est sympa n__n. ( un moment donné tu a marqué Vistorica). L'histoire commence très bien et j'attend vivement la suite !! (j'aime se qui est policier)

Par Zéfling, le 11/01/2011 à 20:20:58
Avatar
Webmaster

Bha, pour Mucha, ça colle bien avec l'époque choisi. Pour l'instant je garde une préférence pour le manga. C'est il faut dire qu'il y a déjà plusieurs affaires élucidés depuis qu'il a commencé et c'est bien tordu par moment. Enfin ce que j'aime bien, c'est que ça ne reste pas trop sérieux.

Sinon, merci de m'avoir signé l'erreur. ;)

働いたら負け。

Écrire un commentaire