Actualité

Avis sur les séries : Seitokai Yakuin-domo ; Asobi ni Iku Yo! ; Mitsudomoe ; Yume-iro Pâtissière

Dimanche 26 Septembre 2010

C'est la fin de semaine et la fin de pas mal de séries... dont un grand nombre que je n'ai pas continuées comme Heroman (le héros m'a vite énervé), et d'autres séries dont je me fous un peu : Uragiri wa Boku no Namae wo Shitteiru que j'vais lâcher après même pas un épisode, Sengoku Basara 2, Major dai-6 saison, Kateikyoushi Hitman REBORN!, Kuroshitsuji II que j'ai juste présenté pour la forme (n'ayant pas fini la première saison), puis d'autres que j'ai oubliés les semaines précédentes. De toute façon, je ne les regarderais pas...

On ne peut pas dire que cette série fait dans la finesse... Ça devient même parfois un peu lourd.

79
Seitokai Yakuin-domo – 13 épisodes vus – Terminée – TV 16/9 (720p)
Genre : humour, lycée, fan service, allusions érotiques, seitokai
82
Dessin/Animation
76
Histoire
80
Fin
86
OP/ED
75
Musiques

Cette série tirée de yonkoma manga qui se passe dans un lycée pour filles qui est devenu mixte. Le héros, Tsuda, qui arrive dans ce lycée, non pas parce qu'il est à très grande majorité féminine, mais parce que c'est le plus prêt, se retrouve à peine entrée qu'il est propulsé fuku-seikaichō. Il est confronté à la seikaichō, Shino, une fille qui ne semble n'avoir que des pensées liées au cul. Mais elle n'est pas la seule à penser que tous les garçons sont des gros pervers, alors qu'elle est bien pire que Tsuda. La grande majorité des allusions ont une connotation qui va dans ce sens. Bref, c'est le genre de fille bien chiante qui en parle beaucoup, mais pour les autres. Les censures visuelles et verbales sont un peu trop présentes grâce à elle.

Comme l'une des filles du seitokai est très petite (140 cm), on a le droit à toutes les allusions à la lycéenne-enfant ou sur d'autres choses dues à la hauteur de sa tête. La quatrième est une fille de riche avec une servante assez particulière. C'est une fille douce et délicate qui adore les jouets érotiques.
Bref, ça ne vole pas haut, et il y a pas mal de trucs qui se sentent venir assez rapidement. Les épisodes sont coupés en trois parties (sauf le dernier), mais c'est plus pour la forme, car eux-mêmes sont la suite d'une multitude de petites scènes qui n'ont pas nécessairement un ordre chronologique évident.

Pour ce qui est de la réalisation, c'est pas trop mal, ça reste dans la moyenne. Les décors sont nets et bien détaillés. Le character design est plutôt banal, mais sympa. Mais le tout se fait plutôt dans la mise en scène. La musique assez quelconque et passe partout.

La série est à voir si l'on supporte les allusions perverses à tout va. L'idée de base aurait pu être mieux exploitée. Ou alors les écoles de filles sont vraiment comme ça, mais j'ai dû mal à le croire. ^^' (Une version yuri aurait été encore moins crédible.) Ça reste parfois marrant, mais dans l'ensemble c'est un peu bof. Je m'étendais franchement à mieux. Une seconde saison semble envisageable, cette saison se passe durant leur première année et seconde année pour les senpai.

Note : Dans le dernier épisode, on peut remarquer une scène plutôt originale où ils font une fausse présentation de l'épisode de la nouvelle série de la semaine prochaine. Bien entendu, ça n'aura rien à voir à cette parodie de HeartCatch Precure.

Ecchi ●●●●○ ○○○○○ Romantique ○○○○○ ○○○○○
Action ○○○○○ ○○○○○ Mystère ○○○○○ ○○○○○
Humour ●●●●○ ○○○○○ Magie ○○○○○ ○○○○○
Technologie ●○○○○ ○○○○○ Réflexion ○○○○○ ○○○○○

Images de l'épisode 13 : 生徒会役員共 第13話 「生徒会役員共!乙!」(最​話)
生徒会役員共 第13話 - image 1 - 生徒会役員共 第13話 - image 2 - 生徒会役員共 第13話 - image 3 - 生徒会役員共 第13話 - image 4 - 生徒会役員共 第13話 - image 5 - 生徒会役員共 第13話 - image 6 - 生徒会役員共 第13話 - image 7 - 生徒会役員共 第13話 - image 8 - 生徒会役員共 第13話 - image 9 -
Plus d'images...

Voilà un concept étrange qu'est cette série : utiliser un max de code issu du fan service, mais avec un scénario bien sérieux. Le résultat est... quelque peu étrange.

89
Asobi ni Iku Yo! – 12 épisodes vus – Terminée – TV 16/9 (720p)
Genre : humour, amitié, amour, nekomimi, extraterrestre, combat, militaire, espace, robotique
90
Dessin/Animation
87
Histoire
89
Fin
88
OP/ED
90
Musiques

L'histoire commence avec l'arrivée d'Elice¹, une habitante nekomimi de Catia (キャーティア) , qui vient faire un tour sur Terre, et fait la rencontre de Kio, un garçon d'Okinawa. S'en suivent quelques histoires très mouvementées, d'une part à cause de la venue d'extraterrestre, et par la suite par les hostilités causées par une inumimi de Dogisia (ドギーシュア). Le héros est un type banal entouré de trois filles bien particulières dans une histoire invraisemblable. D'ailleurs, ce qui l'est le plus, c'est la leader multimilliardaire d'une secte folle dingue des nekomimi, elle ferait n'importe quoi pour être avec elles ou même en devenir une. Cette gamine de 12 ans a d'ailleurs un nom très court : Antonia Lirimonie Norfedras Papanorgas Arecroteles Cnorses Morfenoss. Avec tout cela, la série réussie à pondre une histoire qui tient la route, et pire, elle arrive à le faire sérieusement.

La série est très bien réalisée. Les personnages bien dessinés avec un trait fin, une animation plus que correcte et une très bonne intégration des effets CG. De plus, elle utilise une très grande diversité de décors, le tout est assez soigné. On rajoute à cela une bonne bande-son, qui reste tout de même assez discrète. L'opening est lui aussi très bien fait, avec des crédits intégrés à l'animation. Les endings sont, eux, pas très intéressants.

J'attendais la série comme une bonne surprise, et ce fut le cas. La série est un vrai paradoxe, elle a tout pour être une pure série fan service, mais elle détourne tous les codes pour les utilise dans le scénario. Joli détournement, ce qui en fait qu'elle est un brin étrange, mais pas déplaisant. En plus, on évite la case des personnages trop stupide qui n'aurait pas rendu service à la série. À essayer, au moins pour se faire un avis. ;-)

¹ Je me réfère au nom de l'image sur le site officiel.

Ecchi ●●○○○ ○○○○○ Romantique ●●○○○ ○○○○○
Action ●●●●● ●●○○○ Mystère ●●○○○ ○○○○○
Humour ●●●○○ ○○○○○ Magie ●●●○○ ○○○○○
Technologie ●●●●● ●●●●○ Réflexion ●●○○○ ○○○○○

Images de l’épisode 12 : あそびにいくヨ! 第12話 「みつけきにました」(最終​)
生徒会役員共 第12話 - image 1 - 生徒会役員共 第12話 - image 2 - 生徒会役員共 第12話 - image 3 - 生徒会役員共 第12話 - image 4 - 生徒会役員共 第12話 - image 5 - 生徒会役員共 第12話 - image 6 - 生徒会役員共 第12話 - image 7 - 生徒会役員共 第12話 - image 8 - 生徒会役員共 第12話 - image 9 -
Plus d'images...

La série avec les triplettes qui ne se ressemblent en rien et un humour très basique... Elle aurait mieux fait de rester en manga.

72
Mitsudomoe 13 épisodes vus – Terminée – TV 16/9 (720p)
Genre : humour, école primaire, allusions perverses, complexes
83
Dessin/Animation
74
Histoire
-
Fin
44
OP/ED
76
Musiques

Je pensais que la série aurait un passage difficile en anime, et c'est bien le cas. Ce qui passe déjà assez moyen en manga est encore pire en anime. En plus, les personnages y perdent, je les trouvais un peu moin lourds en lisant. Mitsuba me semblait plus sadique que cela. Bref, tout se joue sur le fait que les triplettes ont un caractère en totale opposition les unes des autres au point qu'elles ont du mal à s'entendre et n'ont aucun centre d'intérêt commun. De plus, deux d'entre elles ont de sacrés penchants pervers... L'une, avec ses magasines érotiques et, l'autre, avec sont obsession des poitrines. Rajoutez à cela : une prof ayant une autorité nulle, une infirmière qu'il est préférable de ne jamais consulter et un père qui ressemble un criminel agresseur d'enfants, alors vous obtenez Mitsudomoe.

La réalisation est plutôt conforme au manga. De toute façon pour ce genre de série je trouve que c'est déjà très bien. Ça manque cependant de constance et ça fait bien trop lissé par rapport au manga. Par contre, je trouve l'opening carrément insupportable et l'ending super chiant.

Il n'y a pas vraiment de fin à cette série, car il ne s'agit que d'une succession d'histoire courte. Une saison 2 serait donc enviable, mais je pense que ça serait une mauvaise idée. En fait, trouve déjà cette saison tellement moyenne que je pense que je ferais probablement l'impasse dessus si elle venait à se pointer. (J'avais dit ça avec Minami-ke ^^')

Ecchi ●●●●● ○○○○○ Romantique ○○○○○ ○○○○○
Action ●●○○○ ○○○○○ Mystère ○○○○○ ○○○○○
Humour ●●●●○ ○○○○○ Magie ○○○○○ ○○○○○
Technologie ●○○○○ ○○○○○ Réflexion ○○○○○ ○○○○○

Images de l’épisode 13 : みつどもえ 第13話 「丸井さんの家庭の日常」(​終話)
みつどもえ 第13話 - image 1 - みつどもえ 第13話 - image 2 - みつどもえ 第13話 - image 3 - みつどもえ 第13話 - image 4 - みつどもえ 第13話 - image 5 - みつどもえ 第13話 - image 6 - みつどもえ 第13話 - image 7 - みつどもえ 第13話 - image 8 - みつどもえ 第13話 - image 9 -
Plus d'images...

Hé bien, un autre série que je n'aurais jamais imaginé suivre jusqu'au au bout. Il faut dire que c'est assez simple pour faire autre chose en même temps. (comme dessiner ^^')

La saison deux commence la semaine prochaine sous le nom 夢色パティシエールSP (スペシャル) プロフェッショナル (Yume-iro Pâtissière SP (Special) Professional) quand Ichigo, de retour au Japon, est en première année au collège.

78
Yume-iro Pâtissière - 50 épisodes vus – Terminée – TV 16/9 (720p)
Genre : amitié, combat culinaire, tournois, école primaire, France (Europe), langue étrangère (français)
80
Dessin/Animation
75
Histoire
76
Fin de la saison
70
OP/ED
91
Musiques

Voilà une série pour enfant qui tourne autour de la pâtisserie et plus particulièrement la pâtisserie française (même si celle d'autres pays y est aussi présente : Allemagne, Italie, Japon...) On retrouve ce que les Japonais font généralement dans les séries à combat culinaire : l'excellence et la perfection de la réalisation et du goût, sauf que je trouve les personnages un jeu jeunes pour arriver à un résultat qui rivalise avec ce que peuvent faire les meilleurs artisans. Surtout ce que certaines réalisations me semblent impossibles (comme la robe de chocolat), mais il n'est pas impossible que je me trompe. YumePati fait donc la perfection du goût grâce à une suite de concours où l'héroïne va se retrouve dans une équipe de « princes » qui va l'aider à passer de l'incompétence vers la perfection. Comme d'habitude dans ce genre de série, le personnage à un don, ici il tourne autour du goût.

La série longue, et en plus de la cuisine la série ajoutent une touche de magie avec des esprits pour guider (enfin presque) les meilleurs vers un résultat divin. C'est probablement là que la série fait le plein enfantin. On rajoutera que le passage à Paris fait encore plus exagéré que le reste. C'est le cliché de la France auquel on est habituellement confronté. Il vaut mieux prendre ça comme si c'était un pays étranger. Malgré de nombreux défauts, la série m'a suscité de la curiosité pour voir jusqu'où Ichigo irait. Chaque tournoi est aussi l'occasion de se donner bien faim. Et ils réussissent à tenir en haleine jusqu'au résultat final de chaque épreuve. C’est sans doute cela qui m'a amené jusqu'à la fin de cette saison de YumePati.

La série est assez banale au niveau de la réalisation. Un soin a tout de même été apporté au dessin de gourmandise, les rendant bien crédibles (sauf cas particulier). Les nombreuses explications sont parfois les bienvenues, au moins ça permet d'apprendre deux-trois trucs, même si c'est une vision japonaise.
Je note que la bande-son est pas mal, beaucoup de musiques orchestrales qui colle bien à l'ambiance. Dommage que les OP/ED soient si moyens. ^^'

Je n'irais pas conseiller la série. Ça se regarde, mais il y a beaucoup de passages qui ne servent à rien, là pour meubler. Puis c'est très gamin, même si le monde dans lequel ils évoluent ne l'est pas vraiment. Les gourmand(e)s y retrouveront peut-être leur compte. (^_^ )

Ecchi : ○○○○○○○○○○ Romantique : ●●○○○ ○○○○○
Action : ●○○○○ ○○○○○ Mystère : ●○○○○ ○○○○○
Humour : ●●○○○ ○○○○○ Magie : ●○○○○ ○○○○○
Technologie : ●○○○○ ○○○○○ Réflexion : ○○○○○ ○○○○○

Images de l’épisode 50 : 夢色パティシエール recette 50 「夢のいちごタルト」(最終​話)
夢色パティシエール 第50話 - image 1 - 夢色パティシエール 第50話 - image 2 - 夢色パティシエール 第50話 - image 3 - 夢色パティシエール 第50話 - image 4 - 夢色パティシエール 第50話 - image 5 - 夢色パティシエール 第50話 - image 6 - 夢色パティシエール 第50話 - image 7 - 夢色パティシエール 第50話 - image 8 - 夢色パティシエール 第50話 - image 9 -
Plus d'images...

Aucun commentaire

Écrivez le votre ci-dessous.

Écrire un commentaire