テーマ

Chobits & Chibits / ちょびっツ & ちょびっツ

無題

2004年10月9日(土曜日)

Bon comme d'habitude j'ai l'ADSL qui tourne tout le temps (j'ai de la chance) et j'ai récupèré encore quelques épisodes ^_^
J'ai réussi à trouver (sans trop de peine) une VOstF de ちびっツ Chibits (ou Chibits: Sumomo and Kotoko Deliver), le court de ちょびっツ Chobits avec comme héroïnes Sumomo et Kotoko. C'est quand même mieux qu'en sous-titré anglais ^_^ (il n'y a pas grand chose à comprendre de toute façon). Sumomo est toujours aussi stupide et marrante avec ses raisonnements simplistes. Dommage qu'il n'y ai qu'un épisode "zero".

コメントを書く
1763回を読んだ。
このニュースに3件のコメントが投稿されています。

無題

2005年7月2日(土曜日)

Yop, une série qu'il était temps que je finisse ちょびっツ (Chobits). J'ai commencé cette série en ... je ne sais même plus et c'est sans importance. Il me manquait six épisodes depuis toutes ces années et j'en avait marre d'attendre la fin (et le prix des DVD de Kaze est abusé). Bref, j'ai regardé la fin. La série n'est pas un modèle du genre graphiquement (et dire qu'au début que je la trouvait géniale) mais c'est plutôt réussi. Le trait fait peut-être un peut trop naïf. Cependant ce qui importe le plus c'est le scénario... non pas vraiment le scénario mais le message que fait passer Clamp à travers la série. Notre relation avec les machines et notre désir de vouloir qu'ellent correspondent à ce que l'on souhaite et répondent à toutes nos attentes sans ne plus à avoir à chercher dans notre monde une personne qui nous corresponde. Mais ici Clamp joue avec nos sentiments en créant une machine trop humaine. Chii est une machine qui apprend, qui commet des erreurs et qui évolue un peu comme une enfant tout en ayant certaines caractéristiques d'une machine qui limite un poil sa ressemblance parfaite à l’Humain. Mais comme elle fonctionne quasiment que sur l'apprentissage et qu'elle a un programme permettant de comprendre bien plus que les mots, elle va jusqu'à apprendre les sentiments : la joie, les peines, l'amour, la jalousie, etc... Bref, tellement proche de l'Humain qu'il devient difficile de la considérer comme une machine, mais impossible de la considérer comme une humaine. ^_^ Cela mène à créer un amour vrai mais qui ne peut aller plus loin que les sentiments. Mais pour saler le tout, les personnages qui sont autour ont un passé et un présent qui touchent de très prés à ces ordinateurs, et de cela ils mettent en garde Hideki de ne pas faire les mêmes erreurs tout en sous-entendant qu'ils ne pourront jamais le blâmer si il commet les mêmes erreurs. Malheureusement, les personnages qui sont autour n'ont pas assez d'importance et principalement ceux qui sont contre…
Il n'y a que la fin qui fait un peu « trop ». Mais bon, ça c'est plus à vous de juger ;) Par contre, ce qui casse tout, c'est probablement le personnage central, à savoir Hideki. Naïf, nul et irréfléchi, ce personnage est bien trop classique. En fait, le stéréotype même du personnage des ecchi shônen manga. Un type nul à l'école qui passe son temps à penser des trucs ecchi et qui ne voit en Internet que la partie pornographique. Bref, avec un personnage plus travaillé la série aurait probablement eu plus de poids et un scénario peut-être plus cohérant évitant les épisodes ne servant à rien, du genre : « Chii à la mer » ou pire les deux épisodes de rappels (j'admet que le 27e c'est un bonus qui n’a que 2 minutes d’intérêt). L'histoire se concentre trop sur l'inutile est pas assez sur le concept (Il vaut mieux voir le manga :P). Bref, une bonne série mais c'est hélas un peu trop du fan service :P Alala, heureusement que Sumomo et Kotoko sont dans l'histoire ! (rires) Je fini avec l'ambiance musicale, qui est assez bien réussie, même si il y a certaines musiques que je n'aime pas ;) Mais les OST parfaites c'est rare, alors dans l'ensemble c'est bien.
Note scientifique ;) : la façon dont sont conçues les machines de Clamp est proche du surréalisme :) Je m'explique, d'après des chercheurs, arriver à créer des machines qui pouraient imiter l'humain à ce point n’auraient d'autres solutions que d'utiliser un fonctionnement similiaire. Autant dire que l'électronique binaire telle qu'on la connaît maintenant ne pourra faire la même chose. Seule la bioélectronique neuronale pourrait peut-être faire la même chose. ;) Cependant, je ne préfère pas trop m'avancer sur ce point, par contre il est certain qu'on y arrivera un jour.
Hideki Motosuwa est un ronin qui vient d'Hokkaido, il descend à Tokyo pour préparer l'examen d'entrée à l'université (Au japon, le lycée et les écoles ne préparer pas au bac mais à passer les examens d'entrée aux écoles supérieurs) à la quelle il a été recalé. Un soir, alors qu'il rentre tard il trouve un « pasokon » (ordinateur, ici ce sont des ordinateurs humanoïdes) sur un tas de poubelles. Il ramène la machine chez lui, celle-ci ressemble à une jeune fille très jolie (trop pour lui). Il finit par trouver comment l'allumer. Celle-ci ne semble pouvoir dire que « chii » et de ce fait il va la nommer Chii... Il finit par se faire aider par son voisin Shinbo qui lui dit que la machine ne comporte aucune donnée, il lui manque un système d'exploitation (OS). Cependant, sans OS elle ne devrait pas fonctionner. Avouant son impuissance à pouvoir l'aider, Shinbo lui indique une personne bien plus callée que lui sur les ordinateurs. C'est ainsi qu'il va progressivement en savoir plus sur ce mystérieux ordinateur et en même temps lui apprendre un grand nombre de chose de la vie.

Donner une note à ちょびっツ & ちびっツ

コメントを書く
1486回を読んだ。
このニュースに2件のコメントが投稿されています。

コメントなし

下のフォームにメッセージを書き込んで下さい。

コメントを書き込む