ニュース

無題

2008年7月29日(火曜日)

Le dernier film de MIYAZAKI Hayaho est sorti le 19 juillet au cinéma au Japon : 崖の上のポニョ (Gake no Ue no Ponyo / Ponyo sur la falaise). Le film fait un peu plus de 100 minutes et nous plonge dans une aventure extraordinaire que va vivre Sōsuke (宗介), 5 ans, après avoir trouver une étrange créature qui flotte près du bord. Cette dernière est une princesse qui après être rester un petit moment au près du jeune garçon désire plus que tout le rejoindre en tant qu'humain. Bien entendu, ce n'est pas de l'avis de tout le monde.

Le film s'adresse principalement aux enfants. À l'instar de となりのトトロ (Tonari no Totoro), le film s'adresse avant tout à un jeune public même si les adultes y retrouveront leur compte (si ils sont encore un peu l'âme d'une enfant :P) car il ne manque pas d'humour. Ce film à encore une fois un aspect écologique plus tourner vers la mer. Cependant, pour mieux comprendre le film, il est assez bon de s'être informer sur celui-ci. Miyazaki à beaucoup traité de l'environnement mais surtout ce qui concerne la terre et peur les océans. Il semblerait que ce film ai été un défit car l'eau est quelque chose d'ardu à rendre de façon correcte (les effets, les vagues, etc... ). 

Cette histoire s'inspire de La Petite Sirène, d'Andersen, tout en suppriment tout son aspect occidental dans un Japon actuel. L'histoire nous plonge dans l'histoire de Ponyo (ポニョ) une créature du fond des océans au visage humain qui est surveillée par un magicien. Ce denier a fuit la civilisation moderne pour le monde aquatique et vie grâce à ce qu'elle lui offre. La petite est attirée par le monde au dessus de l'eau et cela va lui causer quelques petits soucis. Après avoir été sauvée par Sōsuke, puis rendu à la mer. Elle va tout faire pour devenir humaine et rejoindre le jeune garçon. La mère de ce dernier, qu'il appelle Risa (リサ) et jamais « Maman », travaille dans une maison de retraite en bord de mer où des enfants viennent aussi s'amuser. 

Pour ce film, Miyasaki à changer de technique de dessin. C'est 170 000 planches qui ont été réalisées à la main pour ce film avec l'aide de soixante-dix assistants. Il semble y avoir très peu d'effets numériques, un vrai travail d'artistes. Tous les décors ont été réalisés au pastel sec, ce qui les rends colorés et vivants mais ne permet pas les détails trop fouillis. Malgré cela, le rendu est superbe, et rend l'environnement plus chaud et plus accessible, pour se rapprocher d'un dessin d'enfant.

Il semblerait que Miyasaki n'est rien a faire passer avec ce film, juste créer un environnement accessible à un enfant de 5 ans. C'est peut être son dernier cadeau pour eux, car on peut très vraisemblablement penser qu'il s'agit de son dernier film. Le maître a maintenant 67 ans.

Personnellement j'ai trouvé le film très prenant et je n'ai pas vu le temps passé. C'est très beau, les décors sous-marin sont magnifiques, magiques, mais aussi écœurant. Même si Miyasaki n'a aucune prétention, il montre un monde aquatique particulièrement dégoutant au premier abord, dont la seule et unique cause et l'homme. Cela ne dur que le début du film, pour le reste il s'agit belle est bien d'une histoire d'enfant. C'est mignon, jusqu'à la fin. Une chose m'a cependant surpris, c'est à quelque point les personnages sont animés de façon réaliste. Le moindre geste à du être très bien pensé, si vous êtes attentifs vous vous en rendrez vite compte.

Maintenant il ne vous reste plus qu'à attendre avril 2009 pour la sortie en France.

次の5つのニュース

全4コメント

Luitoineによって、 2008/07/30 13:26:06
アバター
メンバー

Je croyais que Le château ambulant (Howl's moving Castle) devait être son dernier ?
(D'ailleurs les contes de Terremer ont été faits par son fils)...

Rendez vous à 20h30 au Magic Kiosk ! J'y serai à 19h55.
Zéflingによって、 2008/07/30 13:30:15
アバター
ウェブマスター

Ouais, mais bon, ça fait plus d'un an que je sais que ce film était en cours de production. Je pense que le fiasco du fils ne doit y être un peu pour quelque chose dans la réalisation de ce film.

Désolé de ne pas mettre plus d'images pour ce film. ;)

働いたら負け。
Luitoineによって、 2008/07/30 14:24:46
アバター
メンバー

C'était vraiment un fiasco les Contes de Terremer ?
Enfin... je ne sais pas, je trouvais que ça ressemblait beaucoup aux œuvres du père quand même...
Mais c'est vrai que le film n'avait rien de particulièrement accrocheur, enfin, il manquait peut-être un peu d'identité justement.

Mais il me semble que le fils avait de toutes façons annoncé à la presse qu'il faisait un film pour essayer mais qu'il ne comptait pas forcément en faire d'autres après.

Et si je définis une application f, et une suite u, et que je pose une variable c avec un indice k dans R, alors ça me donne f(u(ck)) quand je compose le tout !
Zéflingによって、 2008/07/30 16:42:09
アバター
ウェブマスター

C'est pas n'importe quel fils qui peut se permettre d'« essayer », surtout dans l'animation. Je me suis pas trop renseigné, mais il semblerait que le film n'est pas eu le succès espéré... en même temps le père avait prévenu le fils. :P Gedo Senki manque vraiment d'identité et de personnalité. On n'a pas l'impression que ce soit un Ghibli sauf peut-être dans le style graphique. Pour en revenir à Ponyo, ce film est vraiment du Hayao et ça se sens du début à la fin. :D

Si personne ne s'en souvient, ça n'est jamais arrivé. La mémoire humaine n'est qu'une donnée. On peut la réécrire. (Lain)

コメントを書き込む