ニュース

Présentations : Sengoku Collection ; Acchi Kocchi ; Sankarea ; Natsu-iro Kiseki

2012年4月6日(金曜日)

 戦国コレクション (Sengoku Collection) est donc à peu près comme je me l’imaginais. Une héroïne à fort caractère qui débarque dans le Japon d’aujourd’hui. Par contre, je n’imaginais pas qu’elle irait squatter chez un type sans lui demander son avis et d’en faire son larbin. La série nous sort donc des personnages venus d’un monde parallèle avec Nabunaga, figure historique du Japon, qui est une femme avec une tenue quelque peu originale (et absolument pas japonaise). En clair, un monde de magie qui n’a rien à voir, mais dont les personnages importants portent les mêmes noms.

La série joue à mort avec un style moe, sans toutefois trop user de fan service... En fait, à part la scène du bain, n’espérez pas trop voir grand-chose contrairement à un Queen's Blade. Ça reste pas mal même si l'héroïne semble s'habiter bien vite aux commodités du monde moderne, même si elle s'étonne de choses simples. Pas mal de filles doivent la rejoindre, mais commentent ? En tout cas, il y a déjà les 3 prêtresses mimikko qui ne sont pas loin, à voir ce qui va se passer par la suite avec ses personnages un peu bizarres, mais seront certainement un des éléments clefs pour rentrer.

Nobunaga qui pensait périr dans la lumière d’un pouvoir magique immense se retrouve à voler au-dessus de Tokyo et bien percuter un type en scooter qui se rendait travailler. Elle se présente à lui sous le nom d'ODA Nobunaga, mais ŌTA Seiichi (?) (太田生一) s’était fait une image bien différente du personnage et pense qu'elle divague à cause de sa ce hutte. Il remarque qu’elle ne comprend rien de ce monde dans un fast-food (si c’est l’image de la nourriture de la société d’aujourd’hui, on peut s’en inquiéter) où elle fait la découverte de la nourriture de cette époque... Elle va ensuite le suivre jusque dans le konbini où il travaille pour découvrir encore plus de choses intéressantes quelle ne comprend pas. Lui aimerait la voir s’éclipser de sa vie, jusqu’à ce qu’un voleur armé entre dans le magasin. Ce dernier n’a pas de chance, car Nobunaga a un fort caractère et se retrouve à faire la morale à l’agresseur sans montrer un signe de peaur. Juste de quoi renverser les rôles.
Finalement, elle le suit jusqu’à chez lui et s’impose. Aucune pudeur, aucune retenue, elle est devenue le maître et lui son laquais. Elle se fait servir et prend même son lit, mais ça ne lui déplaît pas totalement, car il n’a plus personne avec qui partager son repas. Malheureusement, découvrir ce nouveau mode ne va pas rendre à Nobunaga son château, ni comment rentrer chez elle.

戦国コレクション 第1話  - image 40 - 戦国コレクション 第1話  - image 41 - 戦国コレクション 第1話  - image 42 - 戦国コレクション 第1話  - image 43 - 戦国コレクション 第1話  - image 44 - 戦国コレクション 第1話  - image 45 - 戦国コレクション 第1話  - image 46 - 戦国コレクション 第1話  - image 47 - 戦国コレクション 第1話  - image 48 - 戦国コレクション 第1話  - image 49 - 戦国コレクション 第1話  - image 50 - 戦国コレクション 第1話  - image 51 - 戦国コレクション 第1話  - image 52 - 戦国コレクション 第1話  - image 53 - 戦国コレクション 第1話  - image 54 -
Voir toutes les images... (Total 161)

 あっちこっち (Acchi Kocchi) est une série très mignonne, mais incroyablement lente... On y suit un « baka couple » avec Tsumiki qui a tout du chat : petite, discrète, timide et farouche (une tsundere), et Io grand, calme et un peu plus extraverti qu’elle ne lâche jamais d’un pouce.

La série est dans le même trip que le Hidmari Sketch ou autre série tranche de vie. Une succession d’histoire courte de leur vie plus ou moins amusante. Les deux filles du groupe font s’amuser à taquiner ce couple atypique, mais attendrissant ce qui peut s’avérer dangereux, car il est suicidaire de mettre Tsumiki dans l’embarras.

On y retrouve les gags récurrents de ce genre de série, mais certains restent assez originaux. Par exemple, malgré que leur prof soit typiquement la dojikko de base, elle est capable savoir quoi faire pour imposer le calme en classe : magnifique jeté de craie lifté. (Bon, elle visait une autre personne, mais elle a eu la coupable.) Ça reste légèrement exagéré, mais pas trop. On retrouve aussi des codes spécifiques à la série avec des flèches dans tous les sens (qui me font penser à Ika-musume ^^'). Pour le reste, cela reste assez conventionnel certains fonds.

Une série incroyablement calme surtout grâce à sa musique particulièrement douce, le problème c'est que parfois ça ne colle pas vraiment à l'ambiance explosive d'une scène. Malgré tout, cela reste plutôt agréable à regarder. J'aime bien ce genre de série, ça doit y être pour beaucoup.

あっちこっち 第1話  - image 31 - あっちこっち 第1話  - image 32 - あっちこっち 第1話  - image 33 - あっちこっち 第1話  - image 34 - あっちこっち 第1話  - image 35 - あっちこっち 第1話  - image 36 - あっちこっち 第1話  - image 37 - あっちこっち 第1話  - image 38 - あっちこっち 第1話  - image 39 - あっちこっち 第1話  - image 40 - あっちこっち 第1話  - image 41 - あっちこっち 第1話  - image 42 - あっちこっち 第1話  - image 43 - あっちこっち 第1話  - image 44 - あっちこっち 第1話  - image 45 -
Voir toutes les images... (Total 146)

 さんかれあ (Sankarea) nous plonge dans une série de zombies... particulière. En fait, le héros étant un fanatique de zombies, c'est par lui que tout commence. Un type assez cinglé pour fantasmer sur toutes les filles zombies de ses films. Le thème de la série va donc jouer sur cet amour des zombies en le rendant plus romantique sans toutefois en effacer son aspect glauque. Du moins, dans ce premier épisode. Il y a tout de même un côté macabre à cette série et je me demande jusqu'où cela va aller.

Des décors très détaillés et une ambiance un peu bizarre. Voilà déjà un point qui joue pas mal rendre l'ambiance de la série réaliste malgré qu'elle tourne vers l'occultisme. Le héros a la coiffure la plus bizarre, avec des épis qui ressemblent à des nekomimi mal placées. À côté de cela, celle dont le destin semble peu agréable est une vraie yamato nadeshiko d'apparence. Un couple improbable lié par quelques choses qui l'est tout autant.

Chihiro, maniaque des zombies, ce qui lui vaut d'être vu un peu bizarrement par ses amis, voit un jour son chat Ba-bu (ばーぶ) écraser par une connaissance. Lui et sa petite sœur sont affectés par sa mort. Cependant, Chihiro n'a plus qu'une idée en tête, le faire revenir à la vie et déterre de son placard un vieux manuscrit qui donne la recette de résurrection. Malheureusement, la recette est incomplète, la dernière page étant illisible. Pour réaliser cela, il déterre le chat et le place dans une glacière et se rend dans un centre bâtiment désaffecté et s'installe dans le bowling pour concocter la potion de résurrection. Étrangement, c'est là aussi qu'il va faire la connaissance de Rea, qui vient se rendre au puits pour crier tout son mal-être. Il la regarde faire de loin sans qu'elle s'en aperçoive.
C'est ce qui va le mener à s'intéresser à elle qui se trouve être la fille du directeur de l'école pour fille voisine de la sienne (de l'autre côté de la rivière) pour garçon. Il passe par sa cousine pour essayer d'en savoir plus, ce qui ne semble pas franchement plaire à cette dernière qui voit d'un mauvais œil qu'il s'intéresse à une autre fille.
Un soir pluvieux, alors que Rea vient crier dans le puits, il se fait remarquer... Elle se rend compte qu'il a entendu tout ce qu'elle a hurlé. Elle va le voir et lui demande de n'en parler à personne, et qu'elle fera n'importe quoi en échange de cela. Le voilà bien embarrassé. Il lui parle de son idée de ressusciter son chat, ce qui semble l'intéresser. Elle aimerait aussi qu'il s'intéresse à elle, mais il lui dit n'aimer que les zombies. Alors si elle en devient un ? Tout cela dit à demi-mot sur le ton de la plaisanterie va tragiquement devenir une réalité...

J'ai grand plaisir à entendre nano.RIPE (que l'on a pu entendre dans Hanasaku Iroha) dans l'opening de cette série. En plus, je trouve que ça colle bien au style de la série.

さんかれあ 第1話  - image 1 - さんかれあ 第1話  - image 2 - さんかれあ 第1話  - image 3 - さんかれあ 第1話  - image 4 - さんかれあ 第1話  - image 5 - さんかれあ 第1話  - image 6 - さんかれあ 第1話  - image 7 - さんかれあ 第1話  - image 8 - さんかれあ 第1話  - image 9 - さんかれあ 第1話  - image 10 - さんかれあ 第1話  - image 11 - さんかれあ 第1話  - image 12 - さんかれあ 第1話  - image 41 - さんかれあ 第1話  - image 42 - さんかれあ 第1話  - image 43 -
Voir toutes les images... (Total 174)

 Un peu de magie avec 夏色キセキ (Natsu-iro Kiseki) qui ce centre autour de quatre amies d'enfance dont les relations ont fini par s’étioler au fil du temps alors qu'elles avaient toutes le même désir quatre ans plutôt. L'enfance s'en va, sa magie avec... Et bien pas vraiment, car dans cette série, qui comme son titre l'indique, parle de miracle. L’histoire commence avec quelques choses qui risquent de rendre la suite assez intéressante.

La série est plutôt sympa, avec une cadre plutôt agréable, celui d'une ville ayant gardé un style typiquement japonais. Pour le reste, ça ressemble à une série assez classique qui pourrait faire penser à une série à la Tamayura, le rêve en moins. L'ambiance de la série reste intéressante entre autres à grâce aux événements exceptionnels qu'elles vont vivre et ses filles qui se retrouvent entrent rêves et réalités.

AIZAWA Natsumi (逢沢夏海), SUZUKOSHI Saki (水越紗季), HANAKI Yuka (花木優香) et TAMAKI Rinko (環凛子) sont quatre amies d'enfance qui ne se sont jamais quitté jusqu'au collège et qui quatre ans plutôt avaient fait une demande autour d'une pierre divine. Aujourd'hui, Natsumi ne comprend pas pourquoi Saki ne vient plus jouer au tennis avec elle au club, et cela finit par détériorer leur relation d'amitié. La raison est simple, elle n'a jamais réussi à dire à ses amies qu'elle va déménager à Tōkyō. Elles vont l'apprendre quand elle l'annoncera publiquement à ses camarades de classe, ce que les amies n'arrivent pas à comprendre. En plus, Saki ne fait qu'envenimer sa relation avec Natsumi quand cette dernière évoque leur promesse. Il faudra l'intervention de Yuka et Rinko pour réunir les deux filles en froid en faisant croire à un cette première un grave problème. Ce mensonge réunit les filles une nouvelle fois autour de la pierre, dont certaines pensent qu'elle exaucera leur souhait comme autrefois quand elle avait voulu devenir des idols. Saki fait celle qui est au-dessus de ces enfantillages, jusqu'à ce que Rinko fasse le souhait de s'envoler. Ce qui va réellement se produire. Qu'en sera-t-il de leurs autres vœux ?

夏色キセキ 第1話  - image 43 - 夏色キセキ 第1話  - image 44 - 夏色キセキ 第1話  - image 45 - 夏色キセキ 第1話  - image 46 - 夏色キセキ 第1話  - image 47 - 夏色キセキ 第1話  - image 48 - 夏色キセキ 第1話  - image 49 - 夏色キセキ 第1話  - image 50 - 夏色キセキ 第1話  - image 51 - 夏色キセキ 第1話  - image 52 - 夏色キセキ 第1話  - image 53 - 夏色キセキ 第1話  - image 54 - 夏色キセキ 第1話  - image 55 - 夏色キセキ 第1話  - image 56 - 夏色キセキ 第1話  - image 57 -
Voir toutes les images... (Total 188)

全2コメント

zellossによって、 2012/04/06 18:56:00
アバター
メンバー

Achii kochi c'est du même auteur que Lucky Star? (d'après le design) Oo
Sengoku Collection, je n'avais pas remarqué cette série mais tu viens de me donner envie, merci :)
Sankarea, je suis en train de prendre, mais si c'est comme le manga, ce sera du bon

Zéflingによって、 2012/04/06 19:02:33
アバター
ウェブマスター

Acchi Kocchi (ce qui veut dire « ça et là ») est d'un autre auteur, même si le style ressemble beaucoup à Lucky☆Star, Tsumiki est un clone non otaku de Konata. :lol

働いたら負け。

コメントを書き込む