Voyage au Japon 3

Retour chaotique : l'enfer parisien

Du Jeudi 25 Juillet 2019 au Vendredi 26 Juillet 2019

Je pars vers 6h du matin pour prendre mon avion. Juste avant de partir, j'apprends que mon avion aura 1h de retard. Ce qui commence déjà à compromettre un retour simple.

J'arrive à l'aéroport. J'ai un sac avec 3-4 kg en trop. Je suis obligé de me démerder pour repartir le poids autrement, en mettant plus de choses sur moi par exemple. Bref, j'arrive en dessous de putain des 23 Kg (et c'est pas approximatif c'est 23,240 kg c'était toujours pas bon). Je passe les contrôles sans trop trop problème, l'avion se passe plutôt bien et on arrive avec juste 35 minutes de retard.

Avec le contrôle biométrique le contrôle de police ne pend même pas 3 minutes. Mais visiblement, tout voulais que je n'ai pas mon train. J'avais prévu 3 heures... J'ai 2h 20 ce qui est logiquement largement assez. Malheureusement, une annonce dit qu'il y a un problème sur le RER B et conseil de prendre une autre solution (je n'aurais jamais du lire ce message, j'aurais perdu moins de temps après). Comme un problème n'arrive jamais seul, une partie de bagage mes un temps fou à arriver. Une grosse partie de personnes n'a pas son bagage alors qu'ils sont annoncés comme étant fini de livré. Visiblement c'était faux, mais sont juste arrivé 20 minutes après la premier partie. Joie, mais il me reste maintenant 1h 30 pour avoir mon train. Regarde le bus, c'est foireux. Du coup de demande de l'aide à point d'information qui me conseil de tout de même prendre le RER, c'est juste qu'il y en a moins. J'ai perdu 10 minutes pour rien.

Pour finir, je galère sur la putain de borne pour trouver le bon billet. Un soit disant type de la SNCF m'aide, mais je n'ai qu'un billet de 20 € que je viens de prendre d'un DAB (ATM). Il y a un monnayeur, et le type me prend mon billet et part faire la monnaie. Il m'aide tout faire et me rend la monnaie. Bon, ce connard ne me rend pas toute la monnaie, mais dans le stress et la fatigue, je n'y fais pas gaffe. Il manque 4 €. Merci la SNCF, si leur machine était plus simple et marchait correctement ça ne serait pas arrivé.

J'arrive enfin dans le RER, et vu leur de départ du train, il est maintenant totalement imposable que j'ai mon train. Du coup, j'annule mon billet en première classe et je regarde pour prendre le bus. Je commence à bien sentir mon retour en France. J'ai l'impression d’être dans un train rural du Japon et encore. Pas de clim, on crève de chaud. Les indications sont minimales. Bref, quand je pense du Japon où il a une surinformation et où il est vraiment difficile de se planter, c'est rude. Je pense ensuite la ligne 14 pour arriver à Bercy, non plus pour prendre mon train mais bus qui partir à 23:15.

Pour information, la gare routière de Bercy est pour moi le pire endroit que j'ai pu fréquenter en matière de gare. Encore pour une qui se trouve dans la capitale. Je déteste la gare de Bercy, car il n'y a strictement rien à faire contrairement à la gare de Lyon, quand il pleut on est obligé de marché sous la pluie car ce n'est pas direct, mais à coté de la gare routière c'est Versailles. La gare routière est l'autre coté d'un parc assez grand. Quand on a des bagages assez lourd c'est pas du tout adapté (et c'est pire quand il pleut). Bref, j'en chie pour y arriver.

Sur place, il me reste un peu moins de 3h pour bus. Sur place, cette gare est toujours aussi merdique : peu d'espace pour se déplacer, peu d'espace pour s'assoir, il fait un chaleur insupportable, le distributeur automatique de boissons sont vide (quand je vois des bouteilles à 2,70 €, quand c'était ~150 ¥ (~1.2€) au Japon). Je n'ai vu personne pour gérer ça. Par terre, c'est aussi dégueulasse qu'un squatte. Ça pu. J'ose pas assez au toilette (la dernier fois que j'étais venu, c'est insalubre avec des chiottes qui débordent). Bref, j'attends dans un lieu de rêve. Au moins, cette fois les panneaux d'informations fonctionnent. Les 3 heures me semble être une éternité.

Quand le bus arrive, ils y toujours de gens qui ont de billet pas clairs, c'est le bordel. Ça fait chier tout le monde. Je monte enfin dans un bus bien remplis. C'est pas là que j'arriverais. C'est partie pour 6h30 de route. Le trajet ce passe pas trop mal. Il y a les 30 minutes de pause obligatoire au milieu. On se pose sur une aire d'autoroute. Je pense enfin boire de l'eau. On repart une fois la pause finie. Un problème se dessine. Un poids lourd se sont posés en double file sur la sortie. Ils dorment et de répondent pas. Le conducteur appelle les flics. Mais comme ça peut prendre du temps, ils demandent à des gens de l'aide pour faire une longue manœuvre de marche arrière pour passer autrement vers la sortie. On peut enfin sortir et repartir.

J'arrive enfin à destination vers 6h du matin. Je pars prendre mon dernier bus qui me pose près de chez moi. Enfin !! Je suis mort de fatigue.

Catégories :
Par Zéfling, le 27/07/2019 à 06:03:36
Le billet a été lue 42 fois, avec 0 commentaire publié.

Aucun commentaire

Écrivez le votre ci-dessous.

Écrire un commentaire