Voyage au Japon 3

Dans le nord

Du Jeudi 18 Juillet 2019 au Samedi 20 Juillet 2019

Donc, après un trajet interminable, comprenant deux changements dont un aller-retour pour prendre une ligne locale... qui ressemble presque à un bus sur des rails. J'arrive dans la ferme où je loge pour quelques jours, qui fait aussi restaurant et guest house. Avant de choisir cette destination, j'aurais dû faire gaffe qu'il y a que très peu de trains à des heures pas toujours évidentes. En gros il y a en 2 le matin et 2 le soir. Bref, si je part c'est pour minimum 10 heures.

Mes hôtes sont charmants, j'ai une chambre double pour moi tout seul. Je n'ai pas trouvé plus simple pour 3 nuits et je trouve limite embarrassant d'avoir deux lits. Sur Wakkanai, c'est horriblement cher ou complet (ou pas référencé sur les sites internationaux). Bref, je suis à Yūchi dans la campagne profonde.

Le premier jour, je me rends à Wakkanai pour ensuite prendre le bus pour le cap Soya (Sōya Misaki). Je prends le billets aller-retour à 2500 ¥ (sinon on peut y aller sans, mais c'est plus cher de quelques centaines de yens). Pour le trajet, compté pas loin d'une heure. Sur place, il n'y a pas grand-chose, mise à par des monuments. J'en fait très vite le tour. Je mange un kanidon (c'est cher) et je reviens sur Wakkanai après environ 3 heures.

Le prochain train est dans 5 heures. Je vois qu'il va y avoir Tenki no Ko au cinéma (même réalisateur que Kimi no Na Wa, Your Name pour l'occident) le 19... mais on est le 19 ! Il y a une salle de cinéma dans la gare. Je regard les heures et après quelques secondes d'hésitation que prend ma place pour 13h10. C'est cher !!! 1800 ¥, ça calme. Tant pis. Le film était très bien, mais avec un goût de déjà-vu, même si l'histoire n'a rien à voir. Il a beaucoup de chose qui m'ont fait penser à Kimi no Na Wa dans le rythme du film et le style graphique.

Après ça j'ai encore un peu plus de 2 heures. Je me rends à la tour de Wakkanai. Elle fait 80 m de haut et il y a un point de vu à 70 m, mais comme elle est en hauteur, c'est un excellent point de vue à 240 m (du niveau de la mer). Par contre, l'entrée n'est pas gratuite (400¥), mais il y a un petit musée au pied de la tour. Pas intéressant.

Après ça je retourne à la gare. Et là c'est le drame, à cause de forte pluie, pas de trains (déjà qu'il y en a pas beaucoup). J'avertis les hôtes que je ne sais pas qu'en j'arriverais. Après quoi ils me répondent qu'ils viennent me chercher. Moi, mais aussi les deux chinois qui loge aussi. Bref, retour en voiture. Il est tard, je mange et au lit.

Le second jour, je pars pour les îles. Sauf qu'il est impossible d'aller sur 2 îles en partant à 8h. Il faut prendre les ferrys de 6~7h, ce qui est impossible dans on n'est pas sur Wakkanai même. J'opte pour Rebun, pour voir les caps. Et j'ai plutôt bien fait Richiki va resté dans les nuages toutes la journée. Après un peu mois de 2 heures de ferry, j'arrive sur place. Pour ce rendre aux caps pris un bus touristique. Ça commence à piqué niveau financièrement (ferry 5 600 ¥, bus 3 100 ¥). C'est plutôt chouette et de toute façon j'aurais pas pu faire autrement c'est beaucoup trop loin. C'est à l'autre bout de l'île à plus de 20 km. Jolis points de vue. On a une guide qui nous commente un peu tout. Les japonais aiment bien les fleurs. Je mange un brochette d'un coquillage (très bon) et de l'oursin (assez étrange et pas mauvais, mais horriblement cher : 2 portions pour 1000 ¥). Après cette balade, je rentre en ferry, je prend le train et il est déjà tard.

Le soir même, je dis que je pensais prendre le train de de 5h, mais un Japonais me propose de l'accompagner en voiture jusqu'à Sapporo. Pourquoi pas. Je partirais dont à 8h. Mes hôtes m'offre de tomate cerise de leur production. Visiblement c'est cher au Japon.

Catégories :
Par Zéfling, le 20/07/2019 à 22:31:59
Le billet a été lue 27 fois, avec 0 commentaire publié.

Aucun commentaire

Écrivez le votre ci-dessous.

Écrire un commentaire