Voyage au Japon 3

Petit détour

Thursday 4th July 2019 to Saturday 6th July 2019

Je me rend chez mon ami pour que l'on aille faire, initialement, une randonnée à Kuman Kodō sur 3 jours... Arrivée chez lui, après avoir manger un katsudon (cher mais très bon) à la gare de Nagoya, on se rend compte que la météo est incertaines, voir dangereuse. On change de plan pour aller faire autre chose loin de la pluie.

Le jour suivant, on prend le train jusqu'à Himeji pour voir le château. Bâtiment de bois impressionnant sous plusieurs aspects. Il est vraiment grand, les fortifications sont grand et complexes. Vraiment un très beau château. Après la visite, on se rend dans le jardin qui le jouxte. On peut prendre un billet pour voir les deux (1000 ¥ le château, 1040 ¥ pour les deux). Ne surtout pas les prendre séparément, par le jardin seule ne vaut pas sont pris (~300¥). Pour être franc, je jardin est un poil décevant. C'est un rassemblement d'une reconstitution d'une douzaine de jardin de plusieurs époque, et j'avais plus l'impression d'être au jardin des plantes de Paris (que j'ai vu avant de partir).

On reprend le train, pour se rendre jusqu'à une forge musée... La structure est malheureusement au milieu de nul-part, difficile d'accès (on y va en bus, on repart en taxi pour ne pas louper le prochain train) et, de surcroît, son activité est quelque peu modéré. Il n'y avait quasiment personne. De fait, le point le plus intéressant, n'était pas actif. Bref, décevant car cela devient juste un musée pour voir des lames comme j'ai peu en voir 3-4 au Japon. Le truc le plus intéressant était la vidéo d'introduction (en français) que j'aurais pu voir sur YouTube, je pense. Bref à faire quand on a un véhicule, et qu'on regarde quand il y a un vrai activité (quelques dimanches par mois).

Le deuxième jour, après s'être posé dans une guest house assez décevante à Okayama, on repart pour se rendre voir le jardin. Celui-ci est vraiment pas mal et vraiment grand. Il est rafraîchissant, surtout vu les températures moitent qu'il y a. On a ensuite enchaînée sur le château (musée) qui n'était lui pas super intéressant. Il y a une activité de poterie à l'intérieur pour un peu plus de 1000 ¥, si j'avais été seul, je pense que j'aurais attendu pour pouvoir la faire. Mais 1h30 c'était un peu long.

On reprend le train pour Karashiki, on visiter un vieux quartier de marchant : on y vite la maison de riche marchant (500 ¥), dont la demeure est hors norme signe d'un grand pouvoir et d'une grande influence. On a enchaîne sur un musée (pas intéressant, surtout pour 500¥) il n'y a presque rien à y voir. Surtout après avoir du la maison du marchant.

Mon ami ne se sent pas très bien et par pour l’hôpital, non loin. Je le quitte et je continue de flâner dans le rue de Karashiki, jusqu'à ce que la chaleur soit devenue insupportable. Je craque sur un maccha-parfait (900¥) rafraîchissant et succulent. Il fait quand même trop chaud et je suis mort. J'attends le check-in de la guest house. On m'offre le « welcome drink » : je prend une boisson à la pêche. Comme la guest house est un restaurant dans la journée, qui vient du flanc (du purin en japonais) je décide le goûter. Et je comprend pourquoi il y avait la queue toute le journée pour y manger, c'est vraiment excellent.

Le moment du check-in était amusant, on s'est tous présenté. Le staff est vraiment cool et l’intégré avec le groupe des Japonais, plutôt qu'avec les étrangers (présentation en anglais). Il y a une vrai volonté d'intégration. Je demande s'il y a un sentō (bain public), et c'est le cas.

Après m'être installé, je m'y rend. Au passage je remarque qu'il y a un natsu matsuri (festival d'été) dans les shōtengai (rues commerçantes). Le sentō (400 ¥) est assez spécial. C'est un des plus vieux du Japon, qui date de l'ère Showa. Le basin de l'ère Meiji d'après le vieille dame qui le tient. Par ailleurs, cette femme est est amusante, et voit passer pas mal d'étranger envoyé par le guest house (comme moi). J'ai l’avantage de pouvoir un peu discuter avec elle. Attention, c'est un très vieux bâtiment où tout est à l'ancienne : pas de douche, l'eau chaude des robinets est quasiment bouillante (il faut mélanger chaud et froid pour avoir quelque chose de supportable). Il n'y ni savon, ni shampoing.

Je finis la journée au matsuri, 30 minutes avant la fin (21h). C'est chaque samedi pendant un mois et c'était semble-t-il le dernier. Il y a plein d'enfants, avec plein de jeux pour eux. Plein de stand de nourritures. Comme d'habitude c'est un peu cher, mais je craque pour : une glace à la pêche blanche, un truc à la viande dans une sauce pimenté, du tapioka dans du maccha au lait et un barbe à papa au raisin. J'avais plus fin après ça.

Fin de journée, je me pose dans la chambre à discuter avec le Français et le Japonais qui s'y trouvent.

Categories:
By Zéfling, the 06/07/2019 at 16:43:57
The ticket was read 50 times, with 0 comment posted.

No comment

Write your below.

Write a commentary