Voyage au Japon - 日本旅行

Beppu #3 : Bouddhas mouillés et rencontre inattendue

Le Dimanche 2 Juin 2013

Mon séjour à Beppu est un peu gâché par un temps exécrable : pluvieux et froid. Pas très motivé pour faire un onsen, je pars à Usuki (臼杵) voir les bouddhas. Ce que je croyais me prendre 3 à 4 heures va m’en prendre toute la journée...

Je pars vers 10 heures, le guide m’annonce 45 minutes de train... en fait, c’est plus d’heures en train local (sans surcoût de 600 ¥ en plus plus des 910 ¥). Après, comme c’est dimanche, il y a moins de bus et je dois attendre une heure le prochaine bus... Ça commence à faire long.

J’arrive aux sekibutsu (石仏 / bouddhas de pierre). Avec le bus de retour, je me dis que c’est mort pour faire autre chose vu l’heure, du coup, je prends mon temps. Je parcours la zone, et je pars même voir des choses non indiquées sur le guide : il y a plus à voir qu’annoncé. La pluie est quand même sacrément emmerdante. Mes chaussures étant trempées, je suis partie en sandales, avec des chaussettes (il fait trop froid sans) qui ont vite fait de prendre l’eau dès que je décide d’aller voir dans la montagne les autres pierres.

Au passage, je rencontre ce qu’il semblerait être un hanaguma (ハナグマ). Enfin, sans certitude absolue, car si j’ai demandé par la suite à plusieurs personnes qui m’ont dit, pour certaines, autre chose. La rencontre est assez étrange, car l’animal est à 3 mètres de moi. Je n’avais pas vraiment peur, même si l’animal faisait la taille d’un chien de taille moyenne.

Après tout ça en attendant le prochain bus, je prends un thé, je fais les boutiques souvenirs, dont une a l’atelier d’emballage sous les yeux du client... C’est très artisanal tout ça.

Je pars le bus et à la gare, je me dis quitte à être là, autant aller voir les ruines du château d’Usuki. Mais en fait, c’est loin de ce que j’imaginais. Il n’y a pas grand-chose à voir. Un parc bien vide à cause de la pluie et quelques vestiges du château.

Un peu déçu, voyant que presque tout est fermé, je prends mon ticket pour rentrer. Le retour va me prendre plus d’une heure et demie. J’arrive dans Beppu, où un brouillard bien épais s’est installé. Bref, pour l’instant, j’ai l’impression de ne pas avoir vu la ville et je la quitte demain. Heureusement, l’ambiance des soirées dans la guest house me l’ont un peu fait oublier (même le blog).

Catégories :
Par Zéfling, le 03/06/2013 à 15:52:06
Le billet a été lue 150 fois, avec 4 commentaires publiés.

4 commentaires déposés

Par Albatros, le 03/06/2013 à 18:53:13
Visiteur
# 1

Ce ne serait un anakuma (blaireau japonais)

Par fougère, le 03/06/2013 à 20:26:31
Membre

heuuu elle est bizarre ta "bête" qui est elle exactement ??? :s

Par Adelio, le 03/06/2013 à 23:11:31
Avatar
Membre

Je vais y mettre du mien aussi. ^^

C'est quoi le nom équivalent français pour hanaguma ? Blaireau comme le suppose Albatros ?

Par Zéfling, le 04/06/2013 à 10:09:17
Avatar
Webmaster

J'ai dû me planter, c'est plus un anaguma qu'un hanaguma. Mais bon...

Si personne ne s'en souvient, ça n'est jamais arrivé. La mémoire humaine n'est qu'une donnée. On peut la réécrire. (Lain)

Écrire un commentaire