Voyage au Japon - 日本旅行

Tōkyō #13 : 祭り!

Le Samedi 6 Juillet 2013

C'est mon dernier jour... et l'été semble vraiment se présenter. Par chance, il y a deux matsuri (祭り / festival) ce jour-là : Asagao-matsuri (朝顔祭り) et Tanabata-matsuri (七夕祭り).

Il fait chaud et je pensais juste aller faire un tour à Akiba pour acheter un manga bien débile que l'on m'a montré. Mais on m'annonce que Asagoa-matsuri à débuté et que c'est à deux pas d'ici. Je ne vais pas rater cette chance, je m'y rends.

Il n'est pas 10 heures et il fait une chaleur épouvantable. Les échoppes finissent de s’installer sur le trottoir, et j'en profite pour voir ce qu'il y est vendu. C'est surtout de la nourriture et des jeux pour les enfants. Je m'étonne de la forte présence policière, jusqu'à ce que 10 heures arrive.
À cette heure-là, Asagao-matsuri commence réellement et la route où il se déroule est complètement interdite à la circulation. Les policiers encadrent l’événement d'une façon que je n'ai jamais vu en France et pas que pour ça. C'est limite un membre du staff de l’événement. Les gens s’amassent au milieu de la route. D'un côté le divertissement et de l'autre un énorme marché aux fleurs. Il y a assez vite beaucoup de monde. Je prends une brochette d’iidako (イイダコ / poulpe), une choco-banana (チョコバナナ) et je finis avec de la glace pilée avec les conseils du vendeur.

Je retourne à la guest house, où l'une des membres du staff me dit qu'il y a un autre festival à Asakusa qui a débuté. Après une courte pause, je repars pour Asakusa. Je pensais bêtement que c'était près du Sensō-ji (浅草寺) et forcement je ne vois rien... J'imagine que j'arrive trop tôt. Du coup, je pars pour Akihabara pour acheter deux-trois bricoles que je n'avais pas trouvées jusque-là.

Quand je reviens, je suis un peu claqué. Le changement de température n'aide pas. J'essaie de commencer à faire mon sac. Puis une des membres du staff me dit que je me suis planté pour Tanabata et me montre des photos. En effet, je n'ai rien vu de ce qu'il m'est présenté et je comprends pourquoi elle dit que Asagao-matsuri est incroyablement banale. Je demande alors où c'est exactement.

Je me rends sur Kappabashi-dōri (合羽橋通り) pour rejoindre une rue transversale noir de monde où se trouve près d'un kilomètre de festivité. Le long de la rue des lanternes et des ornements qui ressemblent à des méduses qui dansent dans le vent. C'est magnifique. Je dois dire que pour ça, j'ai eu de la chance. Tanabata c'est le 7 juillet, mais ici cela commence le 6 pour deux journées. Je commence à avoir faim, après une glace pilée à 50 ¥, je prends un yakisoba (焼きそば). Je reste à faire des allées-retours jusqu'à 19 heures, heures où la police disparaît et donc laisse passer les voitures (autant dire la fin).

En rentrant, je repasse par la rue où se déroule Asagao-matsuri, qui finit beaucoup plus tard. Il y fait nuit et il y a beaucoup plus de monde au point qu'il devient difficile d'y progresser. Je ne reste pas, je n'ai de toute façon plus un rond.

Je passe une partie de ma soirée à me demander comment réussir à faire mon sac sans dépasser la limite de poids... Je suis parti avec environ 10 kg, je reviens avec environ 40.

Je finis ma journée en me rendant pour la dernière fois au sentō.

Catégories :
Par Zéfling, le 12/07/2013 à 12:26:13
Le billet a été lue 273 fois, avec 1 commentaire publié.

1 commentaire déposé

Par guesthouse tokyo, le 19/05/2016 à 09:55:09
Visiteur

Merci pour ce partage de belles photos ! J'ai comme un retour dans le passé grâce à toi ^^ Ma guesthouse à Tokyo était aussi à Asakusa, un des meilleurs quartiers de Tokyo, selon moi !

Écrire un commentaire