Voyage au Japon 2

Balade dans Kanazawa

2017年3月17日(金曜日)

Petit tour dans Kanazawa, en ayant le plan de la ville en main.

Première destination, le Parc du château de Kanazawa. Je passe devant Osaki-jinja, je longe les immenses murs du parc pour entrer par le jardin de Gyokusen Inmaru (玉泉院丸庭園), le petit jardin du vassal. Une vieille dame m'y raconte pas mal de choses sur ce qu'il y a à voir sur celui-ci.

Je me rends ensuite dans le parc. Le château n'est plus, disparu il y a 120 ans. Il n'y a qu'un bout, qui est une reconstitution dans lequel se trouve un musée qui explique comment était construit l'édifice. La construction n'a qu'un peu plus d'une dizaine d'années et ça se sent (l'odeur du bois). Le ticket (500 ¥) que j'ai me permet aussi de me rendre dans le Kenrokuen, un jardin qui se trouve de l'autre côté d'un axe routier.

Je prends le pont pour passer cette zone bruyante, pour entrer dans le jardin. Dans l'ensemble il est très beau, mais ce qui m'a le plus intéressé, c'est de voir comment il est entretenu. Les jardiniers s’affairaient ici et là pour nettoyer, tailler, attacher, etc. Un travail de fourmi. Ils nettoient même les galets des ruisseaux, la mousse et l’écorce des arbres.

Je quitte le jardin après y être resté un bon moment. Je passe devant le musée d'art moderne, avec des installations extérieures intéressantes. Je ne reste pas, je continue pour voir le quartier historique. Ce n'est pas à côté et... c'est tout petit. Il y a un musée gratuit, et j'ai en plus un guide qui me raconte bien plus de choses que j'aurais les voir dans les explications en anglais, car les japonaises que je suis incapable de lire. Quelques anecdotes sur les geiko (équivalent aux geisha), mais aussi que la maison voisine est une maison de gaiko (pas ouverte au public). Il me dit ensuite d'aller voir le quartier des temples, non loin. Il y a le temple des ninja. Je cherche, je cherche, je me perds... je finis par le trouver alors que je suis passé devant. Malheureusement, sans réservation, ce n'est pas possible. Puis s'expliquer via un interphone, ce n'est franchement pas pratique. Merci l'accueil, démerde-toi. Des fois, je ne comprends rien à leur anglais ou ils ne font aucun effort sur le japonais.

Après cette déconvenue, je décide donc de retourner vers le parc pour voir un sanctuaire dont Kaori m'avait parlé. Il jouxte le parc du château. En fait, j'étais passé devant. Oyama-jinja est un sanctuaire avec un jardin très joli, pas du tout m'as-tu-vu. C'est un autre style qui fait un peu plus brute. Par contre, on en fait vite le tour. En parlant de tour, il y en a une au-dessus de l'arche de l'entrée. C'est spécial.

Pour finir la journée, je commence à fatiguer, je passe par Nagamachi qui est presque sur mon chemin. Quelques lieux de l'ère des samourai que l'on peut visiter gratuitement, et un musée (530 ¥) qui est en fait la maison de la famille Nomura. Encore une fois, un joli jardin japonais. C'est impressionnant ce qu'ils font avec si peu d'espace. Malheureusement, il fait frais, et toute cette ombre et cette eau rendent le lieu bien froid.

Quand je sors, je me dis que je n'arriverais pas à faire quoi que ce soit d'autre et que la guest house n'est pas à côté.

Le soir, je retourne à la gare pour déguster un délicieux yasai koku uma ramen (野菜こく (うま)らーめん).

カテゴリ:
Zéflingによって、 2017/03/17 10:13:05
45回を読んだ。0件のコメントが投稿されています。

コメントなし

下のフォームにメッセージを書き込んで下さい。

コメントを書き込む