Thème

Silent Hill (Film franco-americano-canadian en VF)

Sans titre

Vendredi 28 Avril 2006

Un film que j'attends depuis un certain temps sans vraiment l'attendre. En ce moment il y a pas mal d'adaptation de jeux vidéos au cinéma et bien souvent ce passage de l'interactif à la vidéo se passe pas très bien. Les scénarios de jeux vidéos, même si ils nous donnent l'impression d'être adaptable au cinéma quand on n'y joue, sont très souvent conçu pour qu'un utilisateur ait son rôle dedans. Et même quand il ne se passe pas grand chose et que c'est plat, on joue donc on n'est pas inactif. Quand on est en difficulté on stresse et on n'a peur de l'échec. Devant une vidéo les sensations sont vraiment très différentes et c'est là que j'en viens à Silent Hill.

En fait, je n'ai pas trouvé le film vraiment mauvais. L'histoire est pas trop mal construite et de nombreux points récurrents de la ville fantôme on été pris. Mais pour éviter de perdre ceux qui n'ont jamais joue à un seul des titres, l'histoire commence donc « plus tôt » et finit « plus tard ». À vrai dire, je sui aller voir le film avec des personnes qui ne connaissaient pas du tout Silent Hill et elle n'ont pas été complètement perdues.

Les montres sont ceux que l'on retrouve le jeu mais avec un peu plus de réalisme. Il n'en resta pas moins hideux, difformes, dérangeant. Les monstres de Silent Hill ne sont pas vraiment là pour faire peur avant tout. L'ambiance du jeu et le stress que provoque certains bruits souvent plus flippantes que les montres dont on a surtout peur parce que parfois ils sont fort, voir presque invisible pour certains. Bref, les monstres sans visage donnant l'impression de souffrir et se déplaçant difficilement sont quasi identique au jeu. On en retrouve même un qui me stressé bien, l'homme pyramide et son épée totalement « injouable » ^^'

Les deux mondes sont aussi de la partie avec celui du brouillard et d'un ville fantôme où les monstres errent dans la ville, et celui d'un monde cauchemardesque de grillages rouillés tachés de sang où seule la peur existe. La transition entre ces deux « mondes » et impressionnante visuellement. Je doit dire que sur le coup j'ai pris une claque. En plus ces deux mondes sont ceux du jeu, et sont reproduit avec fidélité, mais ils n'ont pas pu reprendre tout les horreurs que l'on peut trouver dans chacun de ces deux univers Je repense à un des endroit les plus stressant du 3 qui aurait bien pu être mis, mais le film n'est pas allé aussi loin que ce que l'on a dans le jeu. Le monde de grillage semble avoir aucune logique, et même l'endroit et l'envers sont des notions qui peuvent disparaître. Ici, il n'est souvent qu'une autre version de l'autre monde, bien plus chaotique. Le film reprend tout de même des éléments très intéressants du monde rouillé et du monde brumeux. Il y a même un passage dans d'un monde à l'autre avec l'arrivée d'un monstre rampant qui ici semblait parfaitement sortir de la série.

Pour le joueur, la musique et les génériques, dont celui de fin, rappelleront le jeu. D'ailleurs, j'ai même l'impression qu'ils ont tout simplement repris la bande son du jeu pour la réutiliser dans le film. Je peux pas dire que je n'ai pas apprécier cela ^^ Mais dès fois je trouve qu'elle n'étais pas totalement utilisé de façon approprié. C'est complètement subjectif, mais bon ça rend quand même pas mal. On se rappel durant la projection où l'on a déjà entendu telle ou telle morceau. Il aurait peut-être était mieux de faire un vrai nouvelle bande son mais dans l'esprit du jeu, au lieu de faire un simple recyclage de la musique préexistante de la série. Certains vont sûrement me jeter une pierre avoir dit cela. ;)

Dernière chose sur les récurrences. On retrouve la lampe torche qui a un rôle très important dans le jeu. Sans elle ont ne voir rien mais avec elles ont se rend visible des monstres. D'ailleurs il y a même un petit jeu sur cela dans le film. Les fameux plans de batiments sont aussi présents... mais pas vraiment utilisé de le même façon... Il y a aussi le jeu de piste qui a été repris qui amène l'héroïne de lieu en lieu, avec des indicine qui comme dans le jeu ne sont pas forcement très complexe mais dont la réalisation s'avère parfois difficile. Heureusement ce cet aspect y était car les énigmes qui semble venir de nul part sont une des clés du jeu. On les suit sans vraiment savoir si on le doit, mais on le fait quand même avec un part de conviction que le but nous délivrera de ce cauchemar. Et comme dans le jeu sur le chemin on rencontre de personnages assez déroutant. Pour la plus part ils sont dérangés psychologiquement ou existe pour nous troubler. Malheureusement peu de vrai personnage secondaire dans le film. Mais beaucoup trop de personne « vivante » dans l'histoire. L'église a en quelque sorte était un peu trop détournée...

En fait, le problème du film est probablement qu'il y a joué un peu trop sur le style américain des films d'horreurs sur certains points où l'on s'attendait plus à voir du « Silent Hill ». Heureusement, ce n'est pas ce qui est majoritaire. Mais généralement pour faire peur le film américain en font un peu trop... (et pour moi, au final je m'y attend tellement j'ai vite fait d'anticiper). Ce manque de subtilité marque un peu le film. On retrouve peu le décalage du son et de l'environnement comme dans le jeu. Comme dit précédemment, l'ambiance dans le jeu n'a pas forcement une logique avec la situation. On peut se rapprocher d'une porte et entendre un bruit toujours plus fort et une fois passé le bruit se tue. Ce qui fait que l'on s'attendait a avoir quelque chose derrière cette porte mais rien. Je crois avoir vu cela qu'une seul et uniquement dans le film... je trouve ça dommage. Par contre on retrouve un peu le bruit de radio qui annoncé l'arrivée des monstres. Mais je peux dire que c'est limite un clin d'œil vu comme il a servit à rien.

Pour finir, j'ai trouvé le film pas mal si on le prend d'un point de vu, l'ignore la série Silent Hill parce que franchement après ce titre je vois mal comment créer une nouvelle histoire dans cette ville. Enfin c'est pas complètement vrai. Mais je dois dire que le film donne trop de réponses et à donné trop explications. On finit par trouvé une logique à ce qu'ont aurait aimé qu'elle n'en ait pas ou qu'on ait la notre. Je me demande si Christopher Gans est un fan de la série car le dernier quart d'heure assassine le film mais il n'est pas mauvais en soit. Je dirais surtout qu'il tue l'esprit du jeu... D'ailleurs le « troisième monde » n'a normalement aucune raison d'exister à partir du moment où l'héroïne arrive à Silent Hill. C'est d'ailleurs à cause de lui qu'on apprend trop de chose. Personnellement je me foutait royalement de ce qu'il se passe hors de Silent Hill.

Si j'avais une note à donner au film ça serait : 6 / 10. Ça aurait pu être beaucoup mieux...

Note : Le film est largement moins effrayant que le jeu car ce qui doit faire peur dans le jeu ne peu pas franchement le faire dans un film... La peur du jeu et provoqué par l'incertitude. Les bruits sans raison qui sont pas forcement lier à l'apparition de monstre.


Quelques affiches que j'ai trouvé sur le net :)

Edité : J'ai remarqué qu'une belle partie du texte avait disparu..J'ai rien compris, alors je reprend un peu tout, je me souviens plus de ce que j'avais mis... ^^'

Aucun commentaire

Écrivez le votre ci-dessous.

Écrire un commentaire