Voyage au Japon 2

Manga & Torii

Le Dimanche 2 Avril 2017

Dernier jour dans Kyoto, et cette fois, il fait très beau. Il fait juste toujours un peu froid. Je pars pour Fushimi Inari... mais j'ai tellement flemmardé au lit que je ne ferais pas tout ce que je veux.

Avant de m'y rendre, je me rends au Kyōto Kokusai Manga Museum (Musée International du Manga de Kyōto). J’étais tombé sur un tract et l'expo y avait l'air intéressante. Et franchement, elle l'est beaucoup plus que la précédente que j'y pus voir. D'ailleurs, j'ai l'impression qu'il y a eu un peu de changement, c'est un poil mieux, mais toujours aussi cher (800 ¥). Je pensais y rester une heure à tout cassé, et j'y passe plus de deux heures. L'expo est sympa, je regarde un kamishibai pour les enfants super marrant et je lis quelques débuts de manga. Franchement beaucoup mieux.

Ensuite, je pars pour chercher le Kyoani Shop, juste pour voir. Un petit déçu, il est ridiculement petit et quasiment centré que sur une série qui ne m'intéresse pas : Free! Ok, elle est marrante, mais ça fait vraiment trop délire de filles. Je n'y reste pas et je poursuis ma route en train jusqu'à la gare d'Inari.

Une fois sur Fushimi Inari-taisha, il y a beaucoup plus de monde que la dernière fois où je m'y suis rendu. À certainement, je n'y voyais personne, alors qu'aujourd'hui c'était une situation impossible. Même au sommet, il y avait la queue pour faire une prière. Au passage, j'avais l'impression de voir plus de torii. Trop de monde, je fais la boucle et par hasard je rencontre un français qui essaie de se faire traduire une prédiction par des Japonais. Moi, je voulais juste savoir à quoi servait le panneau. On finit par se parler, et je tente une traduction. Il a l'impression que la prédiction semble être ce qu'il attendait et vu ce qu'il me racontait ça semblait aller dans son sens. On fait le retour en semble, puis en fait, on finit par passer le reste de la soirée à discuter. Après voir fait le tour de Tera-machi, je le quitte pour chercher une boutique... que je ne trouverais pas... Du coup, je finis à acheter des bouquins d'occasion à 108 ¥ dans un Book Off. J'ai beaucoup de temps à tuer dans le train demain.

J'arrive finalement vers 22 heures à la guest house. Il demande s'il n'y a pas un sentō ouvert dans le coin. Il y en a un pas loin, et je m'y rends pour m'y détendre. Après avoir passé un bon moment là-bas, je rentre me coucher.

Catégories :
Par Zéfling, le 17/04/2017 à 10:57:58
Le billet a été lue 36 fois, avec 0 commentaire publié.

Aucun commentaire

Écrivez le votre ci-dessous.

Écrire un commentaire