Actualité

Sans titre

Dimanche 25 Juin 2006

Alala, plus d'une semaine sans news... en même temps j'ai pas trop le temps et la motiv' pour les faire le soir en rentrant (un peu crevé).
Voilà que la fin de la seconde saison 2006 s'achève avec une belle série d'anime. Comme pour certaines je n'en ai parler que brièvement de ferait de même pour conclure dessus

:

錬金3級まじかる?ぽか~んDans la série des anime stupides mais qui sont quand même vraiment drôle, 錬金3級 まじかる?ぽか~ん (Renkin Sankyuu Majikaru? Poka~n alias Magipoka) s'achève en 12 épisodes. Ceux sont des épisodes doubles, donc 24 parties. Le générique est vraiment bien et je ne m'en suis pas lassé, mais je trouve toujours qui fait trop constaste avec le reste de la série. Je pense que c'est quand même vraiment volontaire. Les héroïnes reste d'une stupidité affligeante du début à la fin et le « ecchi » n'est pas vraiment ce qu'il ya de plus drôle (même si il faut avouer que pour certaine épisode c'est un peu trop abusé). Le graphisme et les voix limite enfantine colle assez bien à leur personnalité, mais vraiment pas à leurs âges respective et font vraiment plus petites qu'elles le sont vraiment.
Il est assez dure de juger l'histoire étant donné qu'il n'y a pas vraiment d'histoire. Ce sont 24 petites histoires que l'on pourrait presque mettre dans une ordre différent sans que cela gêne :) Les filles n'évoluent pas, c'est peut-être pour cela que l'ordre n'a pas vraiment d'importance, elles restent stupides du début à la fin.

Au début c'est une série que j'ai failli lacher au bout quelques épisodes, finalement je regrette vraiment pas de l'avoir fini. C'est une bonne tranche de rigolade, même si la plus part des thèmes sont vu et revue. Mais la diversité du groupe et le faites qu'elles sont chacune qu'une espèce différentes permet d'amplifier et rentre le chose encore pire :)

Il ne me reste plus qu'a attendre l'OVA !!

Maaa Alors c'est où ? Hein ? Victoire !! Elle voit la vie en rose Sakura

J'ai donc zappé les 4 dernières épisodes... le temps ne ma pas permi de finir donc....

Une série en 24 épisodes que j'ai un peu oubliée : かりん (Karin). À vrai dire ça fait un petit moment que j'ai vu la fin, mais suite à pas mal de soucis d'une pour trouver un épisode qui marche... ou plutôt les codecs pour faire fonctionner l'épisode final. J'ai fini par perdre le file. La fin n'a rien d'exceptionnel mais reste belle. J'ai bien aimé le moment où Karin s'est laissée aller vers le coté obscure de ce qu'elle est.
Pour moi ce reste un série pas mal, qui faut le coup d'être vu au moins une fois. Mais le graphisme et le caractère design peut en rebuter plus d'un. D'ailleurs la poitrine opulente de Karin en a faire fuir pas mal à ce que j'ai pu comprendre.
Si on reste l'histoire, c'est une banale histoire d'amour humain-vampire (pour simplifier), mais revu à la sauce bien bien japonaise. Dès que les choses ont été mise en place on s'attend un peu à une fin telle qu'on la voit au finale. Je pense qu'il faudrait que je me tourne du côté du manga :)

Aie ça pique Joli C'est quelle ferait presque peur Ils se retrouvent enfin Ils ont touché à Anju !!! Vangeance !! Pas bon ? I❤ケンタ

« Les lycéenne sont des idiotes » c'est à peu près ce qui résume la série 女子高生 GIRL'S-HIGH (Joshikōsei Girl's-High). Un groupe de six filles arrivant en première année de lycée et qui font une liste de conneries assez impressionnante. Le seul problèmes c'est que c'est toujours autour des petites culottes et tenues trop sexy (voir provoc'). La série reste intéressante, mais je n'irais pas jusqu'à la conseiller. Pour moi ça reste une série ecchi assez moyenne à tout niveau.
L'histoire de Joshikôsei s'achever au bout de 12 épisodes et à la fin de leur première année scolaire. Le dernière épisode est peut-être celui qui va le plus loin dans la bêtisent de ces filles. ^^'

Nya~~ C'est court C'est pire Elle fait un massage à son prof.... c'est pour attirer les clients ;) Le couple parfait Les hommes sont à ses pieds

ひまわりっ!ひまわりっ! (Himawari !) compte actuellement 11 épisodes dont l'histoire tourne autour d'une jeune apprentie ninja portant le même nom que la série. La série est pas trop mal, le scénario est peut-être un peu trop dans le vu et revu. C'est pas une série que je regarde en priorité, mais elle reste relativement bien. Je vais faire court

HINATA Himawari (日向ひまわり) est une jeune apprenti ninja de 15 ans et vie dans une village cacher de ninja. Elle a été sauvé dans sa petite enfance par un ninja ayant une marque sur le coup. Celle le seul souvenir qu'elle a de son sauveur qui la libérer d'une étrange expérience semble-t-il. Dans son école est est très loin d'être la meilleur.
MADENOKIJI Hayato (万里小路ハヤト) , 25 ans, est un homme adroit à que l'on appelle pour devenir prof dans cette académie de ninja. À son arrivée, il sauve Himawari et celle-ci craque sur lui (peut-être... sûrement à cause la marque qu'il a sur le coup identique à celui qui la sauvé dans le passé). Ce nouveau prof arrive au village mais il n'a rien d'un ninja et il va très rapidement vouloir partir. Heureusement, Himawari va faire en sorte qu'il reste (le plus longtemps possible).
Dans la classe, Himarià pour camarade de classe de Shikimi (しきみ / 15 ans), Azami (あざみ /16 ans), Yusara (ゆすら / 15ans ) toujours avec son animal ninja Momota (モモ太), et Semeji (ヒメジ / 15 ans).

C'est louche Elles l'ont !! Il y a du monde o_O Votre moniteur n'est pas à l'envers@_@

神様家族Bienvenue dans une famille divine. 神様家族(Kamisama Kazoku) compte pour le moment 6 épisodes et tour autour d'une famille de dieux. Enfin pas tout le monde. La famille à un père et une mère « dieu », un garçon, le héros, et ces deux sœurs (une grand et une petite) biologiques. Il y a une dernière filles, une ange adoptée par la famille quand elle était petite. Cette dernière a tour été très attachée à se « demi-frère » du même âge. Elle est même son ange gardien. On peut même clairement dire qu'elle est amoureuse de lui ce qui est un peu incompatible avec son rôle.
Je doit dire que c'est pas l'animation et le style graphique qui m'ont attiré. Déjà le concept est assez séduisant du à son originalité. Mais le scénario va encore plus loin que je l'aurais imaginé. Je dois dire que j'ai carrément été surpris par la fin du cinquième épisode et encore plus par le sixième. J'attends vraiment de savoir ce qu'il va se passer en suite !!

神様家族KAMIYAMA Samataro (神山佐間太郎) est lycéen presque normal excepter qu'il a vient d'une famille de dieux. Il s'efforce cependant de vivre normalement sur Terre mais son père qui voit tout lui donne trop souvent un coup de pousse et il n'aime vraiment pas cela. Il se rend tout les jours au lycée avec Tenko (テンコ), dont le nom aurait bien pu s'écrire 天子 (l'enfant du ciel) car c'était un ange qui est arrivé dans la famille au même moment que Samataro. Elle est toujours sur son dos et essaie de jouer son rôle d'ange avec lui. Elle a la particularité d'avoir des vapeurs qui se dégage de sa tête quand les émotions sont trop fortes (difficile à cacher parfois). Les Kamiyama (et Tenko) peuvent communiquer par la penser... enfin via une sorte de mini eux même que seul eux peuvent voir.
Chez les Kamiyama, Osamu (治), le père est tout le temps sur le dos de son fils et devient vite lourd. Mais en plus cela sa mère, Venus (ビーナス), et ses deux sœurs, Misa (美佐) et Meme (メメ), ont des comportements très louches avec Samataro (je dirais même que c'est très louche). Sa mère est toujours à l'attendre ses sœurs dans des tenues sexy (de quoi le faire fuir). Misa aime bien taquiner son frère. Meme, toujours sans expression aussi... mais on se demande un peu dans quel but. Celle fille est vraiment mystérieuse. À la maison Tenko est un peu la bonne à tout faire, ménage, cuisine et s'occupe particulièrement de Samataro.
Les chose vont pas mal changer quand à l'école une nouvelle arrive, KOMORI Kumiko (小森久美子), et Samataro flash dessus dès qu'il la voit. Tenko s'y perd un peu car elle est entre son devoir d'ange, en ayant de le pousser ver elle, et son amour qui a envie contraire.

Bon en fait l'histoire d'amour est beaucoup plus compliquer qu'une simple histoire car Tenko qui se perd complètement va changer les choses rapidement est de façon très inattendue !!! Le débordement d'émotions lui fait faire des choses surprenantes. De plus, l'ami pervers de Samataro, KRISHSHMA Shinichi (霧島進一 / Note : J'ai reprise l'écriture du site), va vouloir changer lors d'un séjour à l'hôpital.

Je finis en reprenant le site officiel :
天使 (キミ)の涙は神様 (ボク)のキセキ

Elle va voir son père au boulot Ça fume Akachan  ! Mais c'est quoi cette mère ? Elle se tappe se crise en plus Le gosse est plus intelligent que lui

砂沙美☆魔法少女クラブUne série que je regrette de n'avoir pas eu le temps de la présenter 砂沙美☆魔法少女クラブ (Sasami - Mahou Shoujo Club) et qui compte en ce moment 10 épisodes. La série tourne autour de cinq filles de primaire qui ont la particularité d'être des magiciennes. Je dois avoue que le début est très gamin, mais il y a un passage assez fascinant dans la série qui me la fait continuer. Chaque fille a un pouvoir bien particulier et bien entendu l'héroïne, Sasami, est plus spéciale que les autres, mais cela on s'en rend compte à la lecture du titre de la série ;)
Le style graphique reste simple mais assez beau. Certains passages sont même superbes, dommage que ce soit assez rare. L'histoire fait un peut penser aux histoires actuelles avec le monde des humains et les monde de la magie comme Harry Potter. Le début est assez lent le temps de rassembler les cinq magiciennes de l'histoire ensuite c'est un peu mieux. Il faudrait attendre quand même un moment pour ce rendre compte pourquoi Sasami est spéciale et que son père refuse qu'elle use de ses dons.

IWAKURA Sasami (岩倉砂沙美), l'héroïne de l'histoire qui est presque tout le temps joyeuse et positive tout le temps (du moins au début), SHINOHARA Misao (篠原美紗緒), une fille sans ami, craintive et très effacée, cela jusque dans ses pouvoirs, HODUMI Makoto (穂積真琴), qui semble être la plus « normale » du groupe, TAKAMINE Tsukasa (高 峰 司), la plus grande mais qui a aussi peur de blesser avec ses pouvoirs relativement dangereux, et MISUGI Anri (美杉杏莉), l'une fan prétentieuse de Tsukasa. Elles arriveront à tour de rôle dans le club de magie diriger par KODUKA Washû-sensei (小塚鷲羽先生) une magicienne qui prend ces filles de primaire en charge pour leur apprendre à maîtriser et augmenter leur pouvoir magique. Pour les réunir sans que cela se remarque, le club des magiciennes est déguisé en club de cuisine (on notera que Washû est nulle en cuisine). Le première problème de Washû est de réunir à faire venir les filles dans le club, malgré la résistance des parents. Heureusement Sasami et les autres seront là pour cela.
Mais le monde de la magie réserve à Sasami des choses qu'elle n'aurait probablement jamais pu imaginer jusque là. Une rencontre va changer sa vie bien plus que le club.

J'espère pouvoir finir cette série, j'ai vraiment du mal à trouver les épisodes...

Ellles voient quoi ? boudou boudou Il a la classe Les tenues de magiciennes ! Ca pique les yeux T_T

姫様ご用心姫 様ご用心(Himesama Goyoujin alias Himehime) fait partie des histoire qui n'ont ni queue ni tête. En fait, il faut pas cherche à ce casser la tête, tout arrive si vite et change si vite que l'on à vite fait d'avoir oublié ce qui s'est passé peu avant. Tout tourne autour d'une lycéenne qui devient princesse par chance (ou par malchance) du jour au lendemain. La série compte aujourd'hui 8 épisode et se poursuit.
Graphiquement j'ai vu mieux, c'est même pas terrible, mais on pourrait dire que ce choix joue bien en faveur de la série. C'est tellement loufoque que ce style très rond colle bien. Il faut mieux se concentrer sur l'histoire.

Un couple de cambrioleur, Leslie (レスリー) et Karen (カレン), essaie de voler une couronne royale dans une musée. Le soucie est qu'il devait remplacer la vraie par une fausse, mais au moment de l'échanger, ils oublient quelle est la vrai de la fausse. Résultat, il s'enfuit avec les deux. Pas bien longtemps après un échange de sac et une course poursuite avec TSUBAKI Himeko (椿姫子), l'héroïne de cette histoire, aboutit au fait qu'elle se retrouve avec la couronne volée. Elle la met sur la tête pour essayer (juste pour le fun) et l'oublie sur sa tête mêeme avec le retour des voleurs. Au passage elle fait la rencontre de Na-na (ナーナ), une petite princesse qui parle une langue étrange (je suis certain que ce n'est pas du japonais ^^;) et son singe Ba Na-na (バ・ナーナ), le seul qui arrive à la comprendre.
De retour à l'école toujours avec la couronne sur la tête, tout le monde est à ses pieds et elle est traitée comme une princesse (alors que peu avant tout c'était le bazar parce qu'elle n'était pas encore arrivée). Elle passe donc du statue de fille qui joue bien au tennis dans son école, à princesse d'un pays dont on ne connaît pas vraiment l'étendue. Au début, c'est assez dur et ne comprend rien. À vrai dire ce le changement qu'il y a vis à vis d'elle, et surtout de sa rival, MISUZU Aoi (美涼葵), lui fait peur. Mais pour sa petite prof de tennis (une collégienne ?) KODE Mari (小出まり) c'est louche. Elle croit que c'est un piège et ce cache.
Du coté des voleurs, leur « boss », Miss Yoko (ミス・ヨーコ) réclame la couronne et le couple a pour mission de le reprendre. Il y a tout de même un soucis, Himeko ne peut enlever sa couronne. En plus de cela Na-na veut récupérer la couronne et un Ninja, Adron (アドロン), qui tombe amoureux de Himako également...
Pour ce qui est du reste NABANA Sobana (菜花さばな), la meilleur amie de Himeko, reste proche d'elle malgré tout. Elle est seulement un peu bizarre et parle toujours comme un chat avec une marionnette de chat en main (sa ventriloquie est nulle :P) .Les parents de Kimeko sont a son service et font tout pour la protéger. Un prince et un ministre arrivent pour conquérir la princesse. Le prince Rase (ラッセ王子) n'arrive jamais a faire comprendre qu'il est un prince et le ministre Imo (イーモー大臣) d'une autre planète peuplé de chat, qui qui prend pour princesse tout ce qui porte une couronne : Himeko, Na-na, un chien.

Note : Le site officiel en Flash est remarquable. Les transitions fait en anime ^_^

C'est lui le roi Il ramasse toute les reines qui trainent Bizarre Des photos louches X_X Presque tout le monde

Encore une série qui s'acheve en 12 épisode : プリンセス・プリンセス (Princess Princess) . Un shôjo anime à la limite shônen ai et il est pas trop mal. L'histoire est assez atypique, trois garçons d'un lycée pour garçons qui deviennent les princesses de l'école. L'histoire en elle même bouge pas vraiment, c'est plutôt personnage par personnage que cela évolue. Chacun d'eux à ces petits problèmes familiaux ou personnels qui ne sont pas parfaitement en adéquation avec la vie qu'il même dans ce lycée. J'irais pas crier sur tout les toits que je me travestis dans ma mon lycée à leur place. Mikoto le cache à sa copine, par exemple, mais ça ne peu durer éternellement. Pour ce qui est des autres c'est plus leur famille qui pose problème dont Yujiro qui à une demi-sœur très possessive vis à vis de son frère à un tel point qu'elle en devient dangereuse.
Graphiquement la série case pas des briques et les robes des garçons se ressemblent un peu toutes. Ça manque un poil de diversité et reste toujours dans le style gotic lolita. En même temps, il faut que les tenue cache le faite qu'ils ne sont pas des filles, mais je pense qu'on aurait pu aller un peu plus loin dans cette voie.
Au final, je sais pas trop si je la conseil. Elle reste très ambigu mais c'est relativement drôle. Et moi qui n'aime pas trop ce genre d'histoire il n'y a que de mec, j'ai fini par accrocher ^^

Une demi-sœur jalouse qui veut son frère à tout prix Whahhahhahhahhahha~~~~~~~~ T_T  T_T  T_T

Les 5 articles suivants

2 commentaires déposés

Par Sweet-Angel, le 29/06/2006 à 10:41:59
Avatar
Membre

Kamisama kazoku c'est excellent ^^
J'en avais entendu parler, et dès que j'ai vu que tu as fait...j'me suis jetée dessus :)

Par Zéfling, le 29/06/2006 à 10:49:47
Avatar
Webmaster

Comme dernièrement j'avais pas eu beaucoup de temps (ça se voit un peut dans le calendrier), j'avais pas pu faire plus tôt :)
Franchement j'ai vraiment hate d'avoir l'épisode 7 tellement c'est zarb comme histoire o_°

Si personne ne s'en souvient, ça n'est jamais arrivé. La mémoire humaine n'est qu'une donnée. On peut la réécrire. (Lain)

Écrire un commentaire