Actualité

Avis sur les séries : Non Non Biyori ; Gingitsune ; Walkure Romanze ; Sekai de Ichiban Tsuyoku Naritai! ; Machine-Doll wa Kizutsukanai

Samedi 28 Décembre 2013

Je remarque que Golden Time, Kill la Kill (26), Samurai Flamenco (2 cours) et Nagi no Asukara (26) laissent bien le temps de développer leur histoire, ce que je trouve assez appréciable. Mais aussi des séries que je suis d'un peu plus loin : Log Horizon (25), Strike the Blood et Tōkyō Ravens... Pour celle-ci, il n'est pas dit que j'arrive au bout. On ne peut pas dire que ça soit particulièrement passionnant.

89
Non Non Biyori – 12 épisodes – Terminé
Genres : comédie, tranche de vie, école de campagne.

C'est le genre d'histoire où il ne se passe pas grand-chose, mais dont j'adore l'ambiance. Le manga très bien adapté en anime avec un soin mis sur la nature que je trouve merveilleux. Les personnages sont par contre assez vite cernés, est n'évolue pas de masses, cependant en 12 épisodes, j'ai l'impression que c'est passé tellement vite que je trouve dommage que cela s'arrête si vite. Après, c'est le genre de série, si l'on n’apprécie pas au deuxième épisode, ça ne risque pas de l'être au bout de douze. Elle réussit tout de même à boucler une année de la nouvelle vie de la Tokyoïte dans cette campagne éloignée de tout.

Au passage, presque tous les évènements dans la série sont dans les manga sortis en France... Quelques passages sont repris des tomes 5 et 6. Cependant, la série ne comptant actuellement que 6 volumes au Japon, il va falloir attendre pour en avoir plus.

89
Gingitsune – 12 épisodes vus – Terminée
Genres : shintō, tranche de vie, fantaisie.

Comme pour Non Non Biyori, j'ai l'impression que la série s'arrête trop vite sans crier gare. La série nous plonge dans l'ambiance d'un sanctuaire shintō, mais ne cherche pas spécialement à développer dans la fantaisie. Cela se centre plus les personnages, ce qui donne un vrai côté tranche de vie avec une relation humains-shinshi, mais aussi la vie du sanctuaire, la vie de personnages, etc. Le souci, c'est qu'il y a beaucoup de personnages et l'anime nous laisser en chemin dans un univers qui donne l'impression d'avoir bien plus à offrir : comme les rites d'un sanctuaire, les shinshi, les amies de Makoto, le passé de Gin, etc.

Comme j'adore l'ambiance, je pense importer les premiers tomes du manga en espérant que ça soit assez facile à lire.

82
Walkure Romanze – 12 épisodes vus – Terminée
Genres : Comédie romantique, sport (joute), harem.

Après quelques minutes on a assez vite compris que tout ce qui tourne autour de la joute n'est qu'un prétexte à l'histoire pour monter un harem et des scènes pour faire du service. Cependant, tout n'est pas à jeter. D'une, je trouve que la série est vraiment réalisée. Les passages de combat à la lance sont super bien foutus. L'univers reste assez cohérent, même si ça ne vole pas bien beau et qu'on cerne trop facilement les personnages, j'avais envie d'en savoir plus. L'histoire se tient, en douze épisodes on a l'impression d'avoir une fin, même s'il y a toujours ce choix de ne pas faire choisir le héros regrettable, grâce à la fuite.

Venant d'une adaptation d'un jeu de drague érotique, il ne fallait pas espérer que le scénario soit exceptionnel. Surtout quand dès le début, on nous déverse du service à foison.

78
Sekai de Ichiban Tsuyoku Naritai! – 12 épisodes vus – Terminée
Genres : Sport (catch féminin), idol.

Le gros problème de cette série outre son scénario complètement nul. C'est que l'héroïne est vite insupportable. Mais c'est surtout la mise en scène qui l'est, à nous monter celle-ci gémir de douleur pendant un temps interminable. Et pour rajouter une couche, les plans de l'entrejambe de l'ex-idol qui se fait torturer ça aussi ça finit par être chiant. L'idée de l'idol qui fait du catch est une bonne idée, il y a une bonne progression de l'histoire jusqu'à l'avant-dernier combat. Puis ça se termine par une facilité scénaristique plus ridicule qu'autre chose. J'en étais à me dire : « ils ont osé, ça ne tient pas la route deux minutes. » Si au moins c'était crédible, la fille qui arrive en quelques semaines rivalise avec une pro qui s'entraine depuis des mois (et si on se fie à la longueur de repousse de cheveux, c'est plusieurs années). Bref, tout est moyen et quand ça donne l'impression de décoller ça retombe aussi vite.

80
Machine-Doll wa Kizutsukanai – 12 épisodes vus – Terminée
Genres : fantaisie, action, harem, fan service.

Après un premier épisode pas trop mal, on découvre peu à peu l'univers de la série avec ses « dolls ». La série se divise en trois arcs de quatre épisodes, et franchement j'ai l'impression de voir toujours la même chose. Bon, en arrière-plan, ce ne sont pas les mêmes personnages qui sont combattus par Raishin et Yaya, cependant j'ai l'impression de revoir les mêmes évènements se répéter. Yaya y est pour beaucoup : elle est tellement constante qu'on sait d'avance quand elle va péter un câble, dans le bon sens comme le mauvais. Au final, ce qui doit, je pense, être drôle ne l'est plus du tout.

La série manque clairement de subtilité. Et cela se finit sur un arc qui ne donne clairement pas l'impression qu'il s'agit de la fin. J'en étais à attendre le message « saison 2 » à la fin de l'épisode. (Il n'y en a pas.) Bref, je n'ai pas réussi à adhérer à toute l'histoire qui m'a un peu filé entre les doigts, car assez peu intéressante. J'avais l'impression que c'était juste là justifier l'augmentation la taille du harem du héros avec des histoires de manipulations parfois assez risible.

3 commentaires déposés

Par Atchoum, le 30/12/2013 à 11:44:37
Avatar
Membre

Pour Machine-Doll wa Kizutsukanai, je trouve que le manga posséde un meilleur caracters design. Il diminue le coté harem de l'anime, qui est vite chiant comme la mort.

L'intelligence, c'est comme les parachutes, quand t'en as pas, tu t'écrases.
Par Zéfling, le 30/12/2013 à 14:12:13
Avatar
Webmaster

J’essayerais de voir du côté du manga. C'est pas la première fois que je vois un anime massacrer une série. Mon pire exemple reste tout de même Rosario + Vampire. ^^; Heureusement j'ai vu le manga après l'anime, sinon je pense que j'aurais encore plus descendu les deux saisons.


Si personne ne s'en souvient, ça n'est jamais arrivé. La mémoire humaine n'est qu'une donnée. On peut la réécrire. (Lain)
Par Atchoum, le 30/12/2013 à 19:33:57
Avatar
Membre

Je n'avais vu que l'épisode 1 de Rosario + Vampire, mais je possède toute la saison 1 en manga. La saison 2 m'a vite soulée.

L'intelligence, c'est comme les parachutes, quand t'en as pas, tu t'écrases.

Écrire un commentaire