Actualité

Boku ha Tomodachi ga Sukunai - Add-on Disk ☆ Avis sur les séries : Koi to Senkyo to Chocolate ; Kono Naka ni Hitori, Imouto ga Iru! ; Joshiraku

Vendredi 28 Septembre 2012

僕は友達が少ない あどおんでぃすく

Rōmaji : Boku ha Tomodachi ga Sukunai - Add-on Disk
Genre : comédie scolaire
Site anime : TBS. Site roman : MediaFactory. Site jeu : PSP. Ik` Ilote : Saison 1.
Roman : 6 volumes (en cours)
― Romancier : HITASAKA Yomi (平坂 読)
― Illustratrice : Buriki (ブリキ)
Première publication : 26/09/2011 (DVD/BD)

En attendant la saison 2, 僕は友達が少ないNEXT (Boku ha Tomodachi ga Sukunai NEXT), un petit OVA permet de nous faire patienter le temps que celle-ci se pointe (en janvier 2013). On retrouve donc notre charmante équipe d’asociaux dans leur club. Yozora ayant les cheveux courts cela suppose que cela se passe après le dernier épisode.

Pour en venir à l'OVA. Celui-ci se base sur la rédaction d'une histoire à plusieurs. Chacun écrit une page d'une histoire et celui qui prend la plume (le clavier) oriente l'histoire à la convenance... Sauf qu'avec des cas pareils, l'histoire devient assez rapidement n'importe quoi affichant leurs ego, leurs amours, leurs haines et leurs fantasmes... De l'héroïque fantaisie, on passe à une histoire de vampire pour finir avec un délire du fujoshi. En fait, plus que l'histoire qu'ils écrivent, qui est carrément nulle à chier, c'est plus les querelles et gênes qu'elle engendre qui sont amusantes, mais pas assez, du coup l'épisode ressemble à un gros délire pas vraiment super marrant dont la construction chaotique est prévisible dès le commencement de la rédaction.

J'espère que la prochaine saison exploitera plus finement les caractères de personnages. Ça reste tout de même un épisode à voir, pour ceux qui ont aimé la série. C'est toujours amusant de voir les personnages dans leurs délires.

僕は友達が少ない あどおんでぃすく - image 1 - 僕は友達が少ない あどおんでぃすく - image 2 - 僕は友達が少ない あどおんでぃすく - image 3 - 僕は友達が少ない あどおんでぃすく - image 4 - 僕は友達が少ない あどおんでぃすく - image 5 - 僕は友達が少ない あどおんでぃすく - image 6 - 僕は友達が少ない あどおんでぃすく - image 7 - 僕は友達が少ない あどおんでぃすく - image 8 - 僕は友達が少ない あどおんでぃすく - image 9 - 僕は友達が少ない あどおんでぃすく - image 10 - 僕は友達が少ない あどおんでぃすく - image 11 - 僕は友達が少ない あどおんでぃすく - image 12 - 僕は友達が少ない あどおんでぃすく - image 13 - 僕は友達が少ない あどおんでぃすく - image 14 - 僕は友達が少ない あどおんでぃすく - image 15 -
Voir toutes les images... (Total 119)

KoiChoco est finalement une histoire pas trop mélangeant une élection qui ne ressemble pas trop à un système scolaire tellement celui-ci est exigeant avec une histoire de cœur compliquée par un traumatisme. On ajoute à cela que le héros est issu d'un des clubs les plus inutiles qui soient : un club pour manger et tester des gourmandises... Pour le sauver, ils n'ont pas d'autre choix que de se lancer dans la présidentielle du lycée et gagner. L'élection va nous permettre d'en savoir plus sur certains membres du club, mais cela ce centre hélas sur une minorité de personnages. La plupart des personnages secondaires font vraiment de la figuration.

L'élection demande une lourde implication pour se faire connaître, mais avec en arrière plan des choses qui se trament dans l'ombre qui va la rendre plus complexe qu'elle aurait dû. C'est d'ailleurs le démarrage plutôt violent qui m'a plus, pour arriver sur quelques choses de plus légères pour petit à petit y revenir et comprendre qui est celle qui s'est fait renverser et qui est dernière cela. En parallèle, on découvre également quel est le problème de l’héroïne qui a des rites assez particuliers avec le chocolat qu'elle n'aime pas. On ajoute que la prof qui en charge du club inutile (qui s'y plaît bien à boire de la bière et ne rien foutre) et se retrouve de fait opposée à sa petite sœur qui est candidate à l'élection qui aimerait bien voir le club de son aînée radié.

On voit bien que la série est tirée d'un eroge, le héros à bien trop de succès. Mis à part ce point la série montre quand même un scénario pas trop mal foutu plutôt bien amené, parfois amusant ou très sérieux, mais jamais ennuyant. Le seul gros point noir que je lui trouve, c'est que j'ai l'impression que certaines seiyuu sont parfois un peu à côté de la plaque dans certaines scènes, cela rend certaines scènes pleines d'émotions assez plates... Ce qui est un peu dommage.

84
Koi to Senkyo to Chocolate 12 épisodes vus – Terminée
Genre : gags, élection, comédie scolaire, comédie romantique, complot
Les plus
+
  • Les personnages principaux sont intéressants
  • Une scène électorale de fou
  • Une réalisation et un character design très sympa
  • Le cosplay de Madoka !
Les moins
-
  • Parfois un peu abusé
  • Doublage parfois un peu moyen
  • Une censure ridicule
Élements
Ecchi Romantique Action/Combat
Mystère Humour/Délire Ambiance
Technologie Réflexion Magie/pouvoirs
Qualité
Dessin/Animation OP/ED Musique
Histoire Fin Seiyū

恋と選挙とチョコレート - image 1 - 恋と選挙とチョコレート - image 2 - 恋と選挙とチョコレート - image 3 - 恋と選挙とチョコレート - image 4 - 恋と選挙とチョコレート - image 5 - 恋と選挙とチョコレート - image 6 - 恋と選挙とチョコレート - image 7 - 恋と選挙とチョコレート - image 8 - 恋と選挙とチョコレート - image 9 - 恋と選挙とチョコレート - image 10 - 恋と選挙とチョコレート - image 11 - 恋と選挙とチョコレート - image 12 - 恋と選挙とチョコレート - image 13 - 恋と選挙とチョコレート - image 14 - 恋と選挙とチョコレート - image 15 -
Voir toutes les images... (Total 736)

Une série pas terrible, mais ça, je le savais avant même de commencer. Un harem où le héros doit se trouver une fiancée, mais il sait que sa petite sœur se trouve dans le lot. Cepoendant, il ne sait pas de qui il s'agit et doit absolument éviter de tomber amoureux d'elle sans quoi un scandale éclaterait sur le groupe dont il doit prendre les commandes.

Bien entendu, cette demi-sœur va tout faire pour dissimuler son lien de parenté et même tomber amoureuse de lui. Bref, c'est un peu bancal (attendez la saison à venir, ça risque d'être pire), mais ça passe le temps. Un groupe de filles fort peu originales et stéréotypées où, chacune leur tour, vont être en contact avec le héros et tomber sous son charme. Lui va devoir enquêter pour savoir s'il ne s'agit pas de sa sœur et pourquoi chacune dispose du même mobile qui permet de modifier la voix... La recherche de la petite sœur va venir se compliquer avec l'arrivée un nouveau personnage, c'est à peu près le seul moment où l'histoire prend un poil d'intérêt. C'est dire si c'est original.

Réalisation correcte, mais sans plus ; une histoire un poil au ras de plaquette pendant une grande partie de l'histoire. Une fin qui nous permet de savoir qui est la vraie sœur, mais qui au final ne change pas grand-chose... Il y avait probablement mieux à voir cette saison...

74
Kono Naka ni Hitori, Imouto ga Iru! – 12 épisodes vus – Terminée
Genre : Harem, fan service, comédie romantique.
Les plus
+
  • La vraie sœur n'est finalement pas si simple à trouver.
  • La partie recherche (bien que très faible).
  • Ikusu est presque tout le temps à poil.
Les moins
-
  • Le fan service ne rend pas une histoire intéressante.
  • Une base complètement bancale.
  • La plupart de filles sont sans réelle personnalité
Élements
Ecchi Romantique Action/Combat
Mystère Humour/Délire Ambiance
Technologie Réflexion Magie/pouvoirs
Qualité
Dessin/Animation OP/ED Musique
Histoire Fin Seiyū

この中に一人、妹がいる! - image 1 - この中に一人、妹がいる! - image 2 - この中に一人、妹がいる! - image 3 - この中に一人、妹がいる! - image 4 - この中に一人、妹がいる! - image 5 - この中に一人、妹がいる! - image 6 - この中に一人、妹がいる! - image 7 - この中に一人、妹がいる! - image 8 - この中に一人、妹がいる! - image 9 - この中に一人、妹がいる! - image 10 - この中に一人、妹がいる! - image 11 - この中に一人、妹がいる! - image 12 - この中に一人、妹がいる! - image 13 - この中に一人、妹がいる! - image 14 - この中に一人、妹がいる! - image 15 -
Voir toutes les images... (Total 591)

Une pièce et cinq filles rakugoka qui se lancent dans des interrogations hautement philosophiques avec des digressions qui amènent à n'importe quoi ou encore la recherche de résolution de problème par l'absurde ou l'excès. C'est un peu ce qui rend la série compliquée à suivre. Entre les jeux de mots, les choses basées sur des trucs que je ne comprends pas et tout un tas d’éléments qui font que je n'ai pas trouvé marrant ce qui devait sûrement d'être, ç'a été dure de complètement apprécier la série. Malgré cela, certains passages sont vraiment très marrants, parfois c'est subtil, d'autres fois c'est énorme. Il faut dire, les scènes sont rarement en extérieur, donc tout se passe en grande partie sur leur caractère, leurs personnalités, leurs défauts et ce qu’elles pensent des autres. Elles passent leur temps à se lancer des piques ou s'aider avec des solutions bancales ce qui est plutôt amusant, car c'est généralement n'importe quoi.

Le rakugo, vous n'en verrez pas vraiment, à part les dernières phrases de fin de spectacle, il n'y en aura rarement plus que cela. Tout se passes dans les coulisses, donc une pièce qu’il semble ressemble à la cinquième dimension. Pour les passages en extérieurs, ce sont plus des balades qui sont là pour montrer quelques choses qui alimentent la conversation. En fait, ça ne change pas fondamentalement du reste, si ce n'est qu'il s'agit plus d'un jeu entre les mots et les lieux.

Bref, une série plutôt marrante, mais vraiment très japonaise qui réussit à se moquer de presque n'importe quoi. Une réalisation relativement bonne, un ending qui m’amuse et des personnages avec des caractères complètement exagérer qui permet de partir dans délires à partir de détails futiles.

85
Joshiraku – 13 épisodes vus – Terminée
Genre : Références, discussions, gags, absurde.
Les plus
+
  • Certaines parties sont vraiment très drôles.
  • Les personnages sont extra.
  • Le décor unique adaptable.
  • Pas mal de références.
  • J'adore l'ending.
Les moins
-
  • Pas super accessible
  • Les passages en extérieur dénotent pas mal du reste
  • Une des filles semble très banale par rapport aux autres.
  • Pas de rakugo.
Élements
Ecchi Romantique Action/Combat
Mystère Humour/Délire Ambiance
Technologie Réflexion Magie/pouvoirs
Qualité
Dessin/Animation OP/ED Musique
Histoire Fin Seiyū

じょしらく - image 1 - じょしらく - image 2 - じょしらく - image 3 - じょしらく - image 4 - じょしらく - image 5 - じょしらく - image 6 - じょしらく - image 7 - じょしらく - image 8 - じょしらく - image 9 - じょしらく - image 10 - じょしらく - image 11 - じょしらく - image 12 - じょしらく - image 13 - じょしらく - image 14 - じょしらく - image 15 -
Voir toutes les images... (Total 997)

Aucun commentaire

Écrivez le votre ci-dessous.

Écrire un commentaire