Actualité

Présentation : Softenni! the Animation ☆ Vite vu : Yondemasu yo, Azazel-san. ; Hensemi ~Hentai Seiri Seminar~ ; Pretty Rythm Aurora Dream

Samedi 9 Avril 2011

Les séries humoristiques sont légions cette saison et une de plus, cette fois sur le soft tennis. Je ne connaissais pas ce sport jusque-là. そふてにっ (Softenni! the Animation) ne nous présente un groupe de joueuses dans un club de collège d'Hokkaidō et les filles sont loin d'être des pros loin de là, ce qui fait qu'on a le droit à de beaux ratés de toute sorte. D'ailleurs, celui du service où je me la joue pro et que je rate complètement la balle m'a bien fait marré. Qui n'a pas déjà fait ça dans un sport où il faut servir ?

Comme il s'agit de tennis avec des filles, la petite jupe bien courte nous présente un grand nombre de panchira... Mais l'héroïne détourne beaucoup de propos de façon un peu pervers et une autre de ses camarades n'a aucune pudeur ce qui en rajoute une couche. En gros, c'est une série à fan service avec un brin de censure qui sautera certainement (complémente ou pas) dans l'édition commerciale.

Mis à part cela, la série ne mise pas sur le réalisme et on se retrouve maintenant comme beaucoup de séries du genre avec des effets particuliers comme le tramage grossier ou décors simplistes. D'ailleurs, on ne peut pas dire que graphiquement la série soit une grande réussite, ni que ce soit bien original.

Le premier épisode nous présente la journée d'Asuna, qui commence tôt en aidant sa mère qui tient une ferme. Elle se rend ensuite au bus jusqu'à son collège où sur le chemin elle fait inutilement courir Kotone. Elles se rendent à leur club de soft tennis où elle trouve leur prof conseillé, qui a passé la nuit à décuver sur le banc. Elle se change, puis Asuna va chercher les balles, ce qui va lui prendre un temps fou, car elle part dans un délire... Non loin, Chitose se prend un bain nu dans le cours d'eau. Les filles vont le retrouver par hasard avec un triton géant dans les bras. La dernière arrivée est Kusune qui se balade tout le temps avec une fausse tête loufoque. Avec tout cela, elles n'auront pas le temps de frapper une balle que les cours de la matinée commencent.
Le soir, après les cours, elles vont enfin pour jouer après avoir tout ramassé. Chitose va encore faire quelque chose d'incongru en trayant une vache, car cette fille ne fait que manger... et ne prend jamais un gramme. Après l'entraînement qui se montre loin d'un niveau professionnel... en fait, ça fait carrément amateur...
La journée se finit et Asuna est crevé... mais une vache s'est enfuie, la journée n'est pas encore terminée.

Il manque une cinquième fille et toutes les équipes qu'elles vont affronter. Ça fait un peu Bamboo Blade, en encore moins sérieux. Pour l'instant, ça reste assez spécial, intéressant, mais loin d'être transcendant.

そふてにっ 第01話 - image 1 - そふてにっ 第01話 - image 2 - そふてにっ 第01話 - image 3 - そふてにっ 第01話 - image 4 - そふてにっ 第01話 - image 5 - そふてにっ 第01話 - image 6 - そふてにっ 第01話 - image 7 - そふてにっ 第01話 - image 8 - そふてにっ 第01話 - image 9 -
Plus d'images...

Voilà de nouvelles séries que je ne trouve pas terribles :

よんでますよ、アザゼルさん。 (Yondemasu yo, Azazel-san.) : J'avais déjà vu une sorte d'épisode 0 sorti d'on sait où qui ne m'avait pas spécialement convaincu. Pas très marrant, très limité en tout point et des personnages pas franchement intéressants... Enfin, je déteste Azazel qui est le personnage central de la série, je le trouve pathétique. Partant de là, j'ai un peu de mal à apprécier... Bref, je ne pense pas suivre.

変ゼミ (Hensemi ~Hentai Seiri Seminar~) : La série sera donc composée d'épisodes 13 minutes, toujours sur le thème de la perversité... et comme les OAD, que je trouve ça très moyen. Sauf que comme il s'agit d'une version TV, j'ai l'impression que c'est bien moins grade dans les allusions et ce que l'on peut voir... Enfin, ne remonte pas mon intérêt pour autant. Ça ne me fait pas rire, je passe.

プリティーリズム オーロラドリーム (Pretty Rythm Aurora Dream) : L'anime commence par un plateau télé, avec la présentatrice Akkīna (アッキーナ) accompagnée de trois très jeunes demoiselles dont l'élocution et la manière donnent l'impression qu'elles ont été cochées à mort avant cette courte émission, ce qui en fait un truc ultra superficiel pour vendre des centaines de goodies liés à cette série pour fillettes de primaire. Cette dernière semble partie pour une année... ce qui est peu étonnant, l'année scolaire commence début avril au Japon.
Le premier épisode débute avec une héroïne un dojikko qui ne connaît même pas le monde dans lequel elle va entrer par la suite et s'en trouve ridicule. Elle va y entrer par ce qu'elle sera au bon endroit au bon moment... Bref, elle a cul monstre. Elle va découvrir les Prism Stone qui permettent des changements de tenus qui font très mahō shōjo. Bref, en grand amateur, elle est lancée sur la glace sans rien savoir, contrairement à celle qui l'accompagne. Un miracle fait qu'elle arrive à exécuter un truc sans vraiment savoir pourquoi, ce qui en fait une nouvelle étoile. Dommage que la partie patinage artistique soit dans cette 3D cel-shadée immonde et peu ressemblante avec la partie dessinée...
Hop, une série de plus à ne pas suivre...

Aucun commentaire

Écrivez le votre ci-dessous.

Écrire un commentaire