Actualité

SUMMER WARS : présentation ☆ Heartcatch Precure! (4)

Dimanche 28 Février 2010

サマーウォーズ (Summer Wars)

Site film : Officiel.
Sortie cinéma : 1er août 2009 (Japon)
Première sortie : 3 mars 2010 (DVD / Blu-ray)
Studio d'animation : Madhouse

Voilà un film que j'étendais juste par curiosité. Titre au nom étrange, des illustrations bien foutues qui ne semblent pas vraiment en report avec le nom et des acteurs de production bien connus. Ce n'est pas pour autant que je me suis d'avantage informer sur le film, c'est donc vraiment sans apriorique je l'ai vu et je me suis bien amusé, pour diverses raisons. Le film n'est pas un immanquable, mais mérite bien le coup d'œil.

Après 時 をかける少女 (Toko wo Kakeru Shōjo), HOSADA Mamoru (細田 守), avec le studio Madhouse, nous offre un film de science-fiction qui se passe dans un futur proche. La réalisation de ce film de 114 minutes est dans l'ensemble assez bonne et mélange l'animation classique, le monde réel, et l'animation 3D cartoon, le monde virtuel. Le résultat final tient la route et donne de bonnes choses de chacun des deux bords. Le film nous donne la vision peut-être un peu clichée d'un pays qui mélange avec art traditions et nouvelles technologies. Malheureusement, même si le scénario est plus bon et plutôt prenant, les raccourcis du monde informatique sont nombreux.

Le système OZ, au cœur de cette histoire, semble être un « Internet plus plus ». En fait, ça serait plutôt une sorte Minitel avec interface 3D, ou plus précisément une sorte de Playstation Home qui relis tous les services du monde (beaucoup mieux foutu en somme). Le problème c'est qu'il relit tout et donc si on s'y attaque on peut tout mettre en vrac. Certains passages ne seront pas sans rappeler d'autres films comme 攻殻機動隊 (Kōkaku kidōtai alias Ghost in the Shell) pour l'IA, 老人Z (Rōjin Z) pour l'aide des anciens, Serial experiments Lain avec le Wired ou n'importe quel jeu de combat pour la partie martialiste de ce « jeu ». Summer Wars montre un monde d'informaticiens et mathématiciens un peu surréaliste, où tout le monde utilise des avatars kawaii et où tout le monde se sert de ce réseau pour communiqué. D'ailleurs ce mot à une importance de film, car tout le monde ne sait plus communiquer sans passer par OZ. On remarquera que l'on peut y aller depuis son ordinateur, son keitai, sa console portale ou n'importe quel périphérique se connectant au réseau. Le monde d'OZ fait tout de même un peu sur enchère d'effet quand il s'agit de combat, le summum étant celui de Natsuki qui fait un poil Saki.

À côté du monde numérique, on y voit une famille très nombreuse réunie autour d'une grand-mère qui reste très proche de tradition et coutumes de son pays. Celle-ci est loin de ce monde, mais n'en ait pas pour autant déconnecté, elle a aussi ses réseaux. Chacun possède sa petite famille et tous les membres ont leur petit truc qui donne un groupe cohérent à cette histoire. Toutes les générations prennent part à cette aventure, c'est le côté que j'ai bien aimé dans cette histoire, même si elle fait utilise de gros cliches scénaristiques.

Wallpaper :

SHINOHARA Natsuki (篠原夏希), lycéenne de 18 ans, vient voir deux amis en urgence pour leur demander un service. Il s'agit de partir en voyage avec elle, mais elle ne peut en prendre qu'un seul. C'est à janken que KOISO Kenji (小磯健二), 17 ans, gagne sans savoir dans quoi il s'embarque. Sur le chemin il découvre la grande famille de Natsuki (voir image ci-contre) et n'est pas à l'aise, lui vivant plutôt seul, sa famille étant très peu présente. C'est arrivé devant JINNOUCHI Sakae (陣内 栄), la grand-mère qui va fêter les 90 ans, que Natsuki le présente comme son petit ami. L'histoire commence à prendre une tournure à laquelle il ne s'attendait pas. Surpris, il joue tout de même le jeu. Le soir, tout le monde se réunit pour manger autour d'une grande table et Natsuki lui fait les présentations. Tout se passe relativement bien, jusqu'à ce que JINNOUCHI Wabisuke (陣内侘助) se pointe. Ce dernier est le dernier enfant de Sanae que personne n'avait envie de voir sauf Natsuki qui l'adore et d'ailleurs préfère être avec lui que Kenji qui se retrouve alors à passer la soirée seul. Pendant la nuit, il reçoit un mail avec comme objet « résous moi ». Il s'agit d'une très longue suite de chiffres. Il y passe la nuit et trouve la solution. Sans le savoir, il vient de faire quelque chose qu'il va l'entraîner dans une aventure déconcertante où il sera face au Love Machine. Heureusement, il ne sera pas seul.

« Images (lors de la sortie DVD) »

Puis un petit mot pour l'épisode 4 de ハートキャッチプリキュア!(Heartcatch Precure!). Oui, je regarde encore, et alors ? (rires) C'est encore un épisode qui concerne leur différence très grande de caractère et de façon de voir les choses. Tsubomi étant vraiment une vraie dojikko qui n'en manque pas une pour regarde le sol de prés, même transformé. D'ailleurs, on peut voir les transformations des deux filles en même temps, ce qui ne raccourcit pas vraiment le temps extrêmement long que cela prend.

Images de l'épisode 4 :
ハートキャッチプリキュア!第4話 - image 1 - ハートキャッチプリキュア!第4話 - image 2 - ハートキャッチプリキュア!第4話 - image 3 - ハートキャッチプリキュア!第4話 - image 4 - ハートキャッチプリキュア!第4話 - image 5 - ハートキャッチプリキュア!第4話 - image 6 -
Plus d'images...

6 commentaires déposés

Par Adelio, le 02/03/2010 à 23:59:36
Avatar
Membre

Ah oui, j'en ai entendu aussi parler de Summer Wars : sachant que le synopsis a attisé ma curiosité et de plus, le fait de savoir que c'est la même équipe (Hosoda, Sadamoto & co ...) qui a fait "La traversée du temps" que j'ai bien aimé, ca me donne vraiment envie de le voir.
Mais bon, va falloir que j'attende Juin pour ca. =/

Par Zéfling, le 03/03/2010 à 09:55:17
Avatar
Webmaster

Pour information, j'ai fait l'article après avoir vu la version coréenne (vostk).

Pourquoi juin ?

L'homme est le plus inhumain des animaux.
Par Adelio, le 03/03/2010 à 12:16:26
Avatar
Membre

Comme pour "La traversée du Temps", le film va sortir au cinéma. Le 9 Juin plus précisément. De plus, il y a des chances que là où j'irai le voir, il sera en VOSTFr.

Pour info, il y a quelques jours, il y a même eu une avant-première sur Paris (pour ne pas changer -_-) avec M. Hosoda présent lui-même.

Par Zéfling, le 03/03/2010 à 14:07:51
Avatar
Webmaster

C'est con, je vais devoir faire comme pour Ponyo, que j'avais en « screener », puis je suis aller le voir au ciné en France. :D Enfin, là ça fait quand même un an de retard. ^^'

Compared to French grammar, nothing is hard. (Rasmus Lerdorf)
Par Adelio, le 16/06/2010 à 20:14:58
Avatar
Membre

Juste pour info : comme prévu, je suis allé le voir samedi dernier. Et je n'ai pas été décu, j'ai adoré. Tellement adoré que ca me tente de l'acheter plus tard quand il sortira en DVD/BR. ^^

Par Zéfling, le 16/06/2010 à 20:45:45
Avatar
Webmaster

Tiens il est sortie au cinéma !?... Je l'avais carrément oublié. Je ne sais pas si j'irais le voir, je l'ai vu une seconde fois en BD japonais. ^_^'

Si personne ne s'en souvient, ça n'est jamais arrivé. La mémoire humaine n'est qu'une donnée. On peut la réécrire. (Lain)

Écrire un commentaire