Actualité

Présentation : Umineko no Naku Koro ni, Bakemonogatari, Element Hunters, CANAAN, NEEDLESS, Yoku Wakaru Gendai Mahō

Dimanche 12 Juillet 2009

Voilà la suite de l'article d'hier sur des séries que j'attendais. J'ai fait celle que j'attendais avec moins d'impatience. Pour les autres, je pense qu'il sera inutile d'attendre, je n'aurais certainement pas le temps (ni le courage) d'en dire un mot.

Petit tour sur une île avec うみねこく頃に (Umineko no Naku Koro ni) qui a déjà bien démarré. Je ne m'attendais pas à voir un massacre au bout de 2 épisodes. 07th-expansion nous a encore pondu un monde bien tourmenté. Ici, c'est avec une riche famille quelque peu pourrie par l'appât du gain : un immense héritage.

Comme pour Higurashi no Naku Koro ni, la série mélange deux ambiances. Une bon enfant où tout va pour le mieux, mais cela ne dure jamais bien longtemps. Rapidement les ténèbres se glissent dans les scénarii et les choses sérieuses commencent. La série semble se diviser en acte. Les trois premiers épisodes sont numérotés I-I, I-II et I-III. Cela doit certainement suivre les scénarii du jeu.

Au premier épisode on plante le décor. Les personnages sont nombreux et difficiles de se souvenir des noms de tout le monde. En tout cas, une chose bien, presque tous ont le même nom de famille : USHIROMIYA (右代宮) (au Japon l'époux peut prendre le nom de sa femme, surtout si celui-ci est prestigieux). En plus des parents, il y a des enfants pour chaque famille, le médecin et les employés de maison. Il y a beaucoup de monde, mais visiblement il est préférable de ne s'attacher à aucun d'eux. Sauf peut-être les enfants, car le héros est l'un d'eux : Batora (戦人) . La petite Maria (真里亞) fait le pont avec la sorcière Beatrice. Cette fillette à l'aspect d'une gothic lolita un peu simplette qui dit toujours « fū », dévoile une facette bien plus sombre lorsqu'il s'agit de transmettre un message. On retrouve les visages démoniaques de Higurashi. La sorcière que l'on ne voit pour l'instant qu'à travers son tableau et de papillons lumineux. Il est certain que les mystères de l'île nous seront dévoilés au compte goutte.

Le début est assez sympa, mais j'ai un peu de mal à suivre les débats au sein de parents. L'ambiance est différente de celle de Higurashi, à cause du lieu, mais aussi du fait que l'on sache déjà qui pourrait être à l'origine des tourments sanglants de la famille. La série semble s'axer sur un combat entre Batora et Beatrice. Le jeu d'échec se trouve être l'île et les pions ceux qui s'y trouvent.

うみねこなく頃に 第1話 - image 1 - うみねこなく頃に 第1話 - image 2 - うみねこなく頃に 第1話 - image 3 - うみねこなく頃に 第1話 - image 4 - うみねこなく頃に 第1話 - image 5 - うみねこなく頃に 第1話 - image 6 -
Plus d'images...

Encore dans l'étrange avec 化物語 (バケモノガタリ) (Bakemonogatari). Le style de la série fait beaucoup penser à ef au niveau du traitement de l'image et des plans. C'est assez lent et les mots ont toute leur importance. D'ailleurs, durant les deux premiers épisodes de la première histoire 「ひたぎクラブ」 (Hitagi Crab) cela parle... beaucoup.

Les deux premiers épisodes sont consacrés à la première fille : SENJŌGAHARA Hitagi (戦場ヶ原はたぎ), dont ARAGI Koyomi (阿良々木 暦) va découvrir son petit secret. La conversation interminable nous permet de découvrir peu à peu quel mal ronge Hitagi. Koyomi est lui aussi anormal, il a été mordu par un vampire et c'est le personnage principal de l'histoire. Il va être la première personne à venir en aide à Hitagi, de ce fait elle va lui montrer une facette un peu moins dure d'elle-même.

C'est une série d'ambiance vraiment captivante. De plus, le dessin est d'une grande netteté. Pour le style, l'animation n'a pas vraiment d'importance, les très nombreux plans fixes ont pour beaucoup une particularité avec des idées intéressantes. Le premier scénario est une bonne surprise, et j'espère que les prochains seront tout aussi bien. Les deux romans de Bakmonogatari comportent 5 histoires, mais il y en a d'autres au travers d'autres livres (Kizumonogatari, Nisemonogatri, etc.). D'après les illustrations, je dirais qu'il y en a au moins 7 pour l'anime.

化物語 第1話 - image 1 - 化物語 第1話 - image 2 - 化物語 第1話 - image 3 - 化物語 第1話 - image 4 - 化物語 第1話 - image 5 - 化物語 第1話 - image 6 -
Plus d'images...

エレメント ハンター (Element Hunters) nous apprends le tableau périodique des éléments chimiques et le premier est 7N : l'Azote (Nitrogenium). Cette série diffusée depuis peu sur NHK-E se tourne visiblement vers un public assez jeune (avec un petit aspect éducatif). Je ne vais pas refaire la présentation du monde faite dans un précédent article sur la série.

Nous sonne dans le futur, 2088, dans un monde ravagé par une terre négative. Un groupe de trois enfants découvrent par hasard un château. Ils s'y rendent pour y trouver des fantômes, mais l'édifice en ruine cache quelques petits pièges. Ils y réchappent. Il voit une fillette et lui court après. C'est encore un piège qui les amène jusqu'à l'arrivée. Tout ceci est une sorte de test et ils sont accueillis par une petite androïde, Juno (ユノ), qui le promut au rang d'Element Hunters. Directement envoyé dans l'autre monde pour rapporter leur premier élément. Un monde étrange avec des patates explosives et des monstres composés des éléments recherchés. Leur première mission est de récupérer de l'Azote. Ren Karas (レン・カラス), 12 ans, est une tête brûlée qui agit sans réfléchir. Chiara Ferina (キアラ・フィリーナ), 12 ans, seule fille du groupe, c'est une amie de Ren qui essaie de le calmer, mais qui semble avoir les mêmes goûts pour l'aventure. Elle semble être la plus apte à prendre la tête du groupe, ce qu'elle va faire sans demander l'avis de personne. Homi Nandie (ホミ・ナンディ), 11 ans (au début) et le personnage chétif du groupe, mais semble être un petit savant. Après la mission réussie, ils retournent sur Terre pour ajouter l'élément trouvé à leur tableau. Suite à cela le Dr. Aimee Carr (エイミー・カー博士), décédée, mais présente sous forme d'hologramme, leur apporte quelques informations supplémentaires l'importance de leur mission. En tout cas, elle semble bien trop vivante pour un simple hologramme

La série fait un peu chasse aux monstres avec un aspect de collection qui ne sera pas sans rappeler d'autres séries. Les choses sont relativement simplifiées dans le premier épisode. Le second épisode permet de faire un petit explicatif du monde sous forme de quizz. Les enfants se séparent et seul Ren continue l'avenir, les autres jugeant cela trop risqué. Je me demande ce qu'il en sera pour la suite, mais si je me doute bien que le groupe sera reformé au prochain épisode. Je n'attends pas grand-chose de plus. La série est pas trop mal, il y a juste le character design que je ne trouve pas terrible. C'est bien animé, il reste à voir la variété des missions (en espérant que chaque mission soit un peu plus originale que la première). À voir...

エレメントハンター 第1話 - image 1 - エレメントハンター 第1話 - image 2 - エレメントハンター 第1話 - image 3 - エレメントハンター 第1話 - image 4 - エレメントハンター 第1話 - image 5 - エレメントハンター 第1話 - image 6 -
Plus d'images...

CANAAN fait dans le bourrin. La série commence en Chine, à Shanghai (上海), lors d'un festival où un couple de reporters japonais va pour couvrir l'évènement. Rapidement l'ambiance de fête se transforme en festival des armes à feu orchestré par Canaan.

La série est vraiment bien foutue. On a peu de répits et les choses bizarres commencent assez vite. Une histoire de virus et une héroïne possédant la capacité de voir les porteurs même à travers les murs. D'ailleurs, cette dernière, seule, réussit à faire le ménage seule en éliminant tous ceux qui se trouvent sur son chemin.ŌSAWA Maria (大沢マリア) est une amie de Canaan. C'est une photographe (à l'ancienne, pas de numérique) qui la croise par hasard durant la fête qui suite à cela tourne mal pour elle. MINORIKAWA Minoru (御法川実) est venu en Chine avec Maria et va se retrouver mêlé à cette histoire. Les choses sérieuses ne font que commencer... (la course poursuite en Taxi me semble fait vraiment clichée).

Ce n’est pas la série qui m'intéresse le plus. Le début est percutant et donne envie de continuer. De plus, la série ne devrait faire qu'une saison. Les fans des Type-Moon seront surement là pour porter la série bien mieux que moi. ;)

CANAAN 第1話 - image 1 - CANAAN 第1話 - image 2 - CANAAN 第1話 - image 3 - CANAAN 第1話 - image 4 - CANAAN 第1話 - image 5 - CANAAN 第1話 - image 6 -
Plus d'images...

Je poursuis la soirée avec NEEDLESS (ニードレス) qui à peu près à la hauteur de ce que j'attendais, c'est à dire pas grand-chose. Deux épisodes, deux combats. Autant dire que niveau histoire, c'est quasiment néant. Voilà donc une série de combats presque sans repics avec une débauche de pouvoir à ne plus en finir. C'est du shōnen anime jusque dans le style graphique.

Le personnage principal semble être Gurusu Shild (クルス・シルト). Ce n'est pas un Needless et il perd sa grande sœur alors qu'elle cherche à le protéger. Il a perdu son groupe et est sauvé par une sorte de prêtre, Adam Blade (アダム・ブレイド). Rapidement, il rejoint le groupe Blade (ブレイド) qui compte en plus , Eve Neuschwanstein (イヴ・ノイシュヴァン シュタイン), une femme avec des pouvoirs métamorphe qui le surnomme Yamada (山田) (C'est le nom de famille le plus commun au Japon).

La partie la plus intéressante de la série est l'ending !! Elles sont où dans la série les trois filles que l'on peut voir : Setsuna, Mio et Kuchinashi. C'est super yuri comme ending ! ♥

NEEDLESS 第1話 - image 1 - NEEDLESS 第1話 - image 2 - NEEDLESS 第1話 - image 3 - NEEDLESS 第1話 - image 4 - NEEDLESS 第1話 - image 5 - NEEDLESS 第1話 - image 6 -
Plus d'images...

Je finis la soirée avec un peu de magie : よくわかる現代魔法 (Yoku Wakaru Gendai Mahō). Une série avec de la magie, c'est un peu ce qu'il manquait cette saison et en plus elle me plait. Le titre parle de « magie actuelle » car c'est un mélange d'informatique et de magie. One retrouve les deux types de magies dans la série : classique et moderne.

Le premier épisode fait un peu dans le loli, ce n'est pas l'héroïne qui est au cœur de l'épisode. Il y a pas mal d'action ce qui ne laisse pas trop le temps de faire une réelle présentation des personnages. Deux des héroïnes ont un style qui colle bien à environnement magique : cheveux colorés, mais très clairs.

Dans le premier épisode, ISHINOSEI Yumiko Christina (一ノ瀬弓子クリスティーナ), une fillette en primaire au fort caractère et à l'aspect de poupée qui rebutent ses camardes, a trouvé un équipement de magie avec un livre qu'elle n'arrive pas à lire. Elle en a marre de sa situation et cherche à rejoindre l'école de magie indiquée dans une feuille écrite elle en japonais dans le livre. Malheureusement, sur le chemin elle tombe sur un magicien qui peut récupérer son bâton. Elle arrive à l'école de magie, la demeure Anehara (姉原), où MORISHITA Koyomi (森下こよみ) l'étendait. Elle la connait déjà et se présente comme une amie, alors que Yumiko non. De plus, l'homme est toujours à sa poursuite. La magie maladroite de Yumiko ne les aidera pas. Ne faisant pas confiance en cette dernière, Yumiko s'enfuit seule et se retrouve face à une vile créature qu'elle doit combattre seule. Elle se souvient des mots utilisés par la magicienne contre elle et les répétés. Grâce à cela, elle déclenche ses pouvoirs magiques et rose le cerbère qui lui fait face. Malheureusement, le magicien est toujours là. Une mère Noël lui vient en aide : ANEHARA Miki (姉原美鎖).

Je pense que par la suite il faudra s'attendre à quelques petits changements, Yumiko fait bien plus adulte sur les illustrations. En tout cas, elle se balade tout le premier épisode sans culotte. Je n’ai pas l'impression que ça est vraiment une série trop ecchi pour autant. Je pense que le prochain épisode devrait être un peu plus parlant. Surtout que la série ne semble faire qu'un kūru (Anime+ donne déjà le nom de la série qui lui succédera).

Pour moi c'est une bonne surprise et c'est la série de magicien(ne)s de la saison, raison de plus pour la suivre.

よくわかる現代魔法 第1話 - image 1 - よくわかる現代魔法 第1話 - image 2 - よくわかる現代魔法 第1話 - image 3 - よくわかる現代魔法 第1話 - image 4 - よくわかる現代魔法 第1話 - image 5 - よくわかる現代魔法 第1話 - image 6 -
Plus d'images...

2 commentaires déposés

Par Boss, le 20/07/2009 à 14:57:22
Avatar
Membre

Pour Needless, Tu dois pas aimer les mangas de Bastons XD, c'est cool pourtant :yeux, même si la violence c'est mal :yeux.

(¬.¬ ) ~~ ( '-') ♪ Je suis le Webmaster :p.

Par Zéfling, le 20/07/2009 à 15:09:20
Avatar
Webmaster

Si il y a un semblant de scénario comme pour Soul Eater, j'aime bien. Sinon, si c'est que de la baston sans presque rien à côté, c'est même pas le peine.

L'homme est le plus inhumain des animaux.

Écrire un commentaire