Theme

Outbreak Company / アウトブレイク・カンパニー

Automne 2013 : 41 nouvelles séries

Monday 16th September 2013
Origine : ライトノベル (Light novel)
Intérêt : 3 / 5

アウトブレイク・カンパニー

Rōmaji : Outbreak Company
Genres : Comédie, fantaisie.
Site Anime : TBS.
Sites Manga : Kodansha, Chapitre 1.
Roman : 7 volumes (en cours)
― Auteur : SAKAKI Ichirō (榊 一郎)
― Illustration : Yūgen (ゆーげん)
Première diffusion : 03/10/2013 à 25:28 (TBS)
Studio d'animation : feel.
Vidéo : PV.

Voilà typiquement de genre de série qui va vite tourner au fan service avec un scénario prétexte pour faire n'importe quoi.

Un jeune homme, garde à domicile, est obligé d'arrêter son travail après un an, sous l'impulsion de ses parents. Il va devoir se trouver un job qui va l'entraîner dans un monde parallèle où il va devoir y présenter la culture otaku. Étrange mélange.

Présentation : Nagi no Asukara ; Outbreak Company ; IS <Infinite Stratos> 2

Thursday 3rd October 2013

Image - Outbreak Company Avec アウトブレイク・カンパニー (Outbreak Company), je ne m'attendais pas à une histoire extra ordinaire. Un otaku envoyé dans un monde parallèle, j'étais quasiment sûr de voir certaines choses arriver grosses comme une maison.

Outre le côté fan service évidant, la construction du monde m'a l'air pas trop mal. Ceux du monde parallèle parlent une autre langue, il faut une bague magique qui sert de Babel fish. Le héros ne rencontre pas la princesse sans tout un protocole. Bon, il est vrai qu'il réussit à le foutre en l'air, ce crétin, mais ça c'était trop évidant une fois qu'on a compris comment fonctionne le héros... Vu le manque de respect évidant, il mériterait un tour dans les geôles d'un donjon. [...]

アウトブレイク・カンパニー 第01話 - image 53 - アウトブレイク・カンパニー 第01話 - image 86 - アウトブレイク・カンパニー 第01話 - image 168 -

Avis sur les séries : Galilei Donna ; IS 2 ; Yūshibu ; Freezing -First Chronicle- ; Outbreak Company ; Kyōkai no Kanata

Saturday 21th December 2013
84
Outbreak Company – 12 épisodes vus – Terminée
Genres : comédie, fantaisie, otaku.

La série fait dans la fantaisie assez « mignonne », en se servant d'un otaku envoyer transmettre la culture d'Akiba dans un monde féérique découvert par l'armée. Outre le côté harem qui se dessine assez vite, et le fait que ça ne se prenne jamais vraiment au sérieux (certains épisodes sont abusés) avec des caricatures d'elfes et de nains en désaccord sur leurs goûts en matière de lecture otaku, ce qui frise le ridicule plus absolue... C'est encore plus affligeant quand c'est les vieux sages. (C'en est presque plus dérangeant que drôle.) La série arrive quand même à faire passer certains messages assez intéressants sur cette même culture (et la culture en général) même si je trouve que la manière de le faire est plus que discutable, car maladroite. Il est compliqué de critiquer certaines choses quand on s'en sert soi-même. Amusant, mais peut-être trop léger avec un héros pathétique qui, même quand il face au fait que quelque truc cloque, ne se rejet pas franchement en question. À voir, si l'on arrive à dépasser le cap du « moe ».

1 comment posted

By Zéfling, the 16/11/2013 at 01:47:19
Avatar
Administrator

L'épisode 7 se passe à Akiba et la maid café, c'est celui que j'ai fait : avec la lampe magique (qui a merdé pour ma table). C'était ridicule. :mdr

La plus grande consolation de la médiocrité, c'est que le génie n'est pas immortel.

Write a commentary