Theme

CHAOS;HEAD / カオス;ヘッド

No title

Saturday 11th October 2008

Petite journée avec カオス;ヘッド (CHAOS;HEAD) qui nous transporte au près d'un otaku paranoïaque qui vie dans sa bulle avec son dédoublement de conscience. Joli tableau qui serait bien sûr taché de sang. Il a peut-être une vrai raison de sombre.

La série est repris du jeu de Nitroplus et 5pb sorti en début d'année, il va falloir à s'entendre à histoire bien glauque. Un harem qui sort peu des classiques avec une filles principale qui fait froid dans le dos.

Graphiquement la série est très bien réalisé. C'est assez fin au niveau du trait et l'animation est plus que correcte. Le character design du héros est pas terrible, et pour les filles ça peut aller, même si c'est plutôt classique (sauf pour une).

第1 話 「起動 boot up」
[...]

 カオス;ヘッド 第1話  カオス;ヘッド 第1話  カオス;ヘッド 第1話 

No title

Sunday 28th December 2008

Dans une style tout autre qui cherche à un perdre totalement dans la folie, cette série finit aussi bizarrement qu'elle a commencé... Si vous n'avez pas tout compris, ne vous sentez pas seul.

--.
85
CHäoS;HEAD - 12 épisodes vus – Terminée – 720p~1080i
Genre : lycéen, combat, épée, magie, hikikomori, otaku, conspiration, perte de repères spatiotemporels

カオス;ヘッド 最終話  カオス;ヘッド 最終話  カオス;ヘッド 最終話 

6 comments posted

By Zéfling, the 17/10/2008 at 16:15:45
Avatar
Administrator

J'avais pas fait gaffe mais les épisodes font un peu plus de 26 minutes (soit 2 minutes de plus que la normal). C'est pas plus mal.

En tout cas, j'accroche encore plus à la série avec le deuxième épisode. Démarrage en beau et la suite est encore pire. Une vrai série de schizophrène, on dirait presque du Perfect Blue, en pire. Les filles sont deux personnalité, on dirait de vraies yandere. En plus, maintenant... en fait déjà de puis un moment, j'ai l'impression que le héros fait des sauts de le temps... En fait, il y a pas mal de moment dont il n'a plus conscience. C'est flagrant dans le deuxième épisode quand Rimi arrive chez lui.

その目、だれの目?

Si personne ne s'en souvient, ça n'est jamais arrivé. La mémoire humaine n'est qu'une donnée. On peut la réécrire. (Lain)
By Zéfling, the 31/10/2008 at 03:22:22
Avatar
Administrator

Avec la 4e épisode, on plonge de plus en plus dans la folie. On a enfin toutes les filles importante de la série. Le wallpaper du jour est justement sur la série (un peu la hasard, heureux car je me rend compte que les images sont des passages de la séries que j'ai vu pour certain).

Le coté schizophrène du héros reste encore le moteur. Pour vu que ça dur. :D

働いたら負け。
By Zéfling, the 07/11/2008 at 04:50:15
Avatar
Administrator

C'est vraiment un jeu de piste cette série. Rien n'est réelle j'ai l'impression (sauf peut-être les parties avec les flics... et encore j'ai un doute :P).

En tout cas, pour récupérer leur épée, c'est vraiment super bien pensé. D'ailleurs, on a vraiment l'impression qu'il est dans une matrice. En plus ça renforce le fait qu'à la fin de chaque épisode, la série fait une petite sauvegarde. Le rêve (cauchemar) et la réalité ne font qu'un dans cette série. :D

Mieux vaut ne rien dire et passer pour un con que de l’ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.
By Trax, the 25/11/2008 at 18:47:52
Avatar
Member

La série s'étire un peu trop et j'ai peu quel la fin soit bacler ^^'
Vu qu'il ne devrait y avoir que 12 épisodes.
Quoique le début semble être un appercu de la fin :???

By Trax, the 14/12/2008 at 17:45:25
Avatar
Member

Plus la série avant plus on a du mal à comprendre :???
En fin c'est mon cas ^^'

By Zéfling, the 14/12/2008 at 18:06:29
Avatar
Administrator

J'osais plus rien dire parce que je comprends plus grand chose.

Il se passe trop de truc en même temps, ça devient chose de faire le trie dans ce qui l'on peut croire ou non. Il reste tout de même un élément super important que j'avais complètement oublier d'aborder. En fin d'épisode, l'« anime » fait une sauvegarde... un peu comme si tout se passé dans un univers virtuel (un peu comme Interlude).

Je pense qu'on comprendra vraiment tout qu'à la fin. :lol

Compared to French grammar, nothing is hard. (Rasmus Lerdorf)

Write a commentary