Article

Présentation : Denpa Onna to Seishun Otoko ; Hidan no Aria

Friday 15th April 2011

Un début bien étrange pour 電波女と青春男 (Denpa Onna to Seishun Otoko) même si l'on commence avec un début super classique d'un lycéen qui se rend chez sa tante pour étudier... Mais cette fois, l'arrivée n'a rien de vraiment normal, car il voit végéter à la porte une fille ficelée dans un futon, qui semble être totalement ignorée. Une ambiance particulière... tout au long de ce premier épisode.

En clair, voilà la série bizarre qui commence avec un opening quelque peu absurde sur les extraterrestres et les ondes ressemblants à de la pluie. Dans l'ensemble, la série est pas mal foutue, mais reste sur de plan très long ce qui renforce le côté un peu bizarre de cette série. L'héroïne est quasiment incompréhensible... enfin, c'est peut-être moi, mais je ne comprends presque rien de ce qu'elle dit si je ne repasse pas plusieurs fois les scènes.

NIWA Makoto (丹羽真), en deuxième année de lycée, va habiter chez sa tante (la sœur de son père) TŌWA Meme (藤和女々). Il s'y rend en train avec son rythme habituel, et son système de point un peu particulier concernant ces bonnes et mauvaises choses qu'il lui arrive. Sa tante le retrouve à la gare. Elle n'a pas changé d'un pouce depuis le lycée si on se fit à la photo qu'il a, et visiblement également mentalement. Ils prennent un taxi et bizarrement Meme se met devant. Il apprend qu'il arrive dans la ville des ovnis. À l'entrée gît une fille enroulée dans un futon que Meme semble totalement ignorée. Makoto est un peu désappointé autant par la situation que le comportement de sa tante. Cette dernière lui montre sa chambre. À l'heure du repas, la fille dans le futon est avec eux... mais Meme continue de faire comme si de rien n'était. Makoto finit par lui fait la présentation de sa fille TŌWA Erio (藤和エリオ). Une présentation particulière à coups de pied qui se termine dans un grand fracas lors Erio lance son piège sur la table. Alors que la mère continuait d'ignorer sa fille jusque-là, celle-ci voit rouge...
Le jour suivant il se rend en cours et découvre la chambre de sa cousine. Il part avec un vélo qui a été oublié pendant des années. La journée se passe bien, il fait bonne impression.
Quand il rentre, il trouve sa cousine face à une télé qui fait de la neige dans une pièce sombre. Il se présente à elle. Il en apprend plus sur elle et sa tante. On peut constater qu'elle arrive à manger une pizza même dans le futon...
Le soir, la tante appelle son mari Makoto et lui dit d'aller acheter ce qu'il veut pour repas du soir. Il se rend avec sa cousine jusqu'à un konbini dans des conditions particulières, vu qu'elle est toujours dans son futon, traînée comme un gros paquet. Sur le parking, il refuse qu'elle le suivent dans cette tenue. Il lui enlève alors son futon et elle se montre à lui telle une extraterrestre...
Le premier épisode donne un résultat de -10 points.

Bref, un début un peu bizarre, mais c'est surtout sur la suite que la série montrera si elle est intéressante ou non. Pour l'instant, le début fait un peu effet de surprise, maintenant reste à voir s'il reste.

電波女と青春男 第01話 - image 1 - 電波女と青春男 第01話 - image 2 - 電波女と青春男 第01話 - image 3 - 電波女と青春男 第01話 - image 4 - 電波女と青春男 第01話 - image 5 - 電波女と青春男 第01話 - image 6 - 電波女と青春男 第01話 - image 7 - 電波女と青春男 第01話 - image 8 - 電波女と青春男 第01話 - image 9 -
Plus d'images...

Je m'attendais à un peu mieux pour 緋弾のアリア Aria the Scarlet Ammo (Hidan no Aria). Le premier épisode ne m'a paru très convaincant. Pas fan des deux personnages principaux... ça ne va pas beaucoup m'aider.

Pour l'instant, ça ressemble surtout à une série d'action sans vrai scénario... parce que le premier épisode ne nous apprend rien si ce n'est qu'Aria est une loli tsundere et que le héros à une double personnalité dont l'une est trop banal et l'autre se la pète un peu trop. À côté de ça il y a l'amie d'enfance complètement amoureuse ou totalement stupide qui semble pouvoir faire n'importe quoi pour lui... J'aime bien le moe, mais il y a un truc qui passe pas avec cette série. Sans doute trop accès sur les armes. De plus, cet épisode ressemble à une mauvaise parodie de film d'action sur... un vélo.

TŌYAMA Kinji (遠山キンジ) se fait réveiller par HOTOGI Shirayuki (星伽 白雪), elle semble bien (trop) attentionnée son égard. Il se rend ensuite dans sa nouvelle école spécialisée, armée comme il se doit. Sur le chemin de l'école à vélo, il se retrouve avec un vélo cible de drone armé avec une bombe sous la selle. Une fille saute, KANZAKI H. Aria (神崎・H・アリア), d'un immeuble à sa rescousse, ce qui ne se passe pas super bien. Elle est bien meilleure que lui contre les drones, mais leur situation est critique. Pour ne rien arranger, il la prend pour une fillette de primaire. Serré l'un contre l'autre, on finit par découvrir la seconde personnalité de Kinji : l'hysteria mode. Quand celui-ci semble trop « excité », il devient quelqu'un d'autre, un vrai ninja armé d'un pistolet capable de placer une série de balle au millimètre près. Suite à cela, il peut se rendre dans sa nouvelle école où il retrouve Aria qui le veut comme voisin. Pire que ça, le soir même, elle vient s'installer cher lui pour l'avoir comme esclave.

Un début pas transcendant, et j'ai bien peu que la suite ce soit pas mieux quand je vois les autres filles de sa classe... À voir, mais il est probable que la version papier soit bien meilleure.

緋弾のアリア 第01話 - image 1 - 緋弾のアリア 第01話 - image 2 - 緋弾のアリア 第01話 - image 3 - 緋弾のアリア 第01話 - image 4 - 緋弾のアリア 第01話 - image 5 - 緋弾のアリア 第01話 - image 6 - 緋弾のアリア 第01話 - image 7 - 緋弾のアリア 第01話 - image 8 - 緋弾のアリア 第01話 - image 9 -
Plus d'images...

2 comments posted

By zelloss, the 16/04/2011 at 01:56:52
Avatar
Member

Hummm en fait pour Aria, l'atmosphère est comparable a shakugan no shana si l'anime compte suivre le manga (ce qu'il fait pour ce premier épisode en tout cas). Le début est amusant, mais après ça devient plus sombre.
Sérieux, drame et comédie se mélangent, et beaucoup de personnages cachent leur jeu en fait (certains ça fait même peur Oo).

By Zéfling, the 16/04/2011 at 08:53:40
Avatar
Administrator

On verra pour la suite, parce que le début est pas génial. Dans Shana, le début était déjà bien plus accrocheur à mon goût. Là ça fait plus Zero no Tsukaima sur la fin. :lol

Je sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression que Shirayuki est une vraie psychopathe.

Mieux vaut ne rien dire et passer pour un con que de l’ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.

Write a commentary