Article

Aruite mo Aruite mo (KORE-EDA Hirokazu)

Tuesday 14th April 2009

Quelques mots sur 歩いても 歩いても (Aruite mo Aruite mo), renommé en France Still Walking, que j'ai pu voir en avant-première aujourd'hui même. Le film sortira le 22 avril... sûrement dans peu de salles, vu le style du film. Mais je me trompe peut-être, KORE-EDA Hirokazu (是枝裕和) s'est déjà fait remarquer avec son précédent film.

Attention, si vous cherchez de l'action passé votre chemin. Le film fait presque 2 heures. Son genre se rapproche de la tranche de vie et le portrait de famille. Il ne fait que raconter une journée d'une réunion familiale. Les deux enfants passent une journée chez leurs parents, avec leur propre famille, pour leur rendre visite. Cette rencontre sera une nouvelle fois l'occasion de ressasser le passé. L'un des enfants est mort, il y a des années en volant sauver quelqu'un de la noyade. Le père fondait ses espoirs sur lui. De plus, personne n'a voulu suivre sa voie et reprendre son activité...
Pendant le peu de temps passé ensemble, on peut sentir leur passé et le changé qu'il y a eu depuis tout ce temps. Même si la maison n'a pas bougé, les personnes elles ont, au fils des ans, bien évolué. Cette rencontre ne changera que quelques petites choses, qui auront à leur tour une petite incidence dans leur vie.
Il y a très peu de musique, tout se fait ou presque sur les sons d'ambiance et sur les discussions. Ces dernières étant particulièrement vivantes et nous aident avec des non-dits, petites choses et petites suppositions à comprendre un peu mieux le parcourent de chacun des membres de cette famille. Tout le monde se garde ses petits secrets, le titre film faisant partie l'un d'eux (le nom en anglais est pour le coup assez mal choisi).

KORE-EDA Hirokazu nous signe ici un très beau film qui nous plonge dans une famille japonaise qui ressemblerait à n'importe laquelle, si l'on oublie tous les codes japonais bien présents dans celle-ci. Les plans sont longs et sont proches du documentaire, ce qui permet de l'installer facilement dans le cadre. Les acteurs remarquables dans ce film.

Bon, j'avais raté 誰も知らない (Dare mo Shiranai / Nobody Knows) du même réalisateur. Je crois que j'avais vraiment eu tort. Il va valoir que je corrige cette faute.

No comment

Write your below.

Write a commentary