Article

Guin Saga ☆Tears to Tiara ☆ Shangri-la

Tuesday 7th April 2009

Le médiéval fantastique a le vent en poupe. Voilà encore quelques séries intéressantes et je pense que j'aurais fait les plus importantes (du moins, de mon point de vu :P) excepter deux trois séries.

Je commence グ イン・サーガ (Guin Saga) réalisée par le studio Satelight (qui a également produit BASQUASH! sortie cette saison) pour NHK. La série a pour sous-titre sur le site officiel « The Legend of Heroic Fantasy ». Elle est tirée du très looooong roman de l'écrivaine KURIMOTO Kaoru (栗本 薫) commencé en 1979 (toujours en cours) et nous plonge dans un univers fantastique, dont le héros à une tête de léopard. Une sorte de masque vivant qui lui a été greffé sur la tête. On ajouter à cela, deux enfants en fuite dont le pays a été envahi.

Pour l'instant, je dois dire que la série m'a très agréablement surpris sur son esthétique. C'est beau. Il y a des paysages grandioses. Le passage avant la fuite nous met directement dans le bain avec l'attaque du palais et de sa cité. C'est bien animé, malgré la complexité des tenues. Le caracter design convient parfaitement à la série, avec son côté « réaliste ». Le héros à la tête de tigre est superbe (en tout cas, c'est une baraque). Les effets d'environnement tridimensionnel sont parfois intégrés de façon totalement imperceptible. À cela, une très bonne bande son relativement diversifié. On peut en entendre un peu sur le site officiel.

Les scènes des combats sont extrêmement violentes. Guin est fort et ses coups sont tellement puissants qu'il enfonce littéralement une personne dans le sol ou la fait s'envoler à cinquante mètres. La série ne fait pas faire dans la demi-mesure. L'arrivée des montres n'arrange rien.

Une chose que l'on ne voit pas, c'est que la série compte une grande diversité de personnages. Certains sont présents dans l'ending (très joli en passant).

第1話「豹頭の仮面」
Linda (リンダ) est réveillée par rêve et a un pressentiment. Elle va voir son frère jumeau Remus (レムス). Le palais est attaqué et les premières secousses liées à l'attaque se font sentir. Le roi et la reine du royaume de Paroh sentant leur destiné venir essaient de protéger leurs enfants de l'armée de Gohra. Le grand frère donnera aussi de sa vie pour qu'ils prennent la fuite.
Il utilise la tour et se retrouve dans la forêt non loin du palais. Les soldats en patrouille les voient et les pourchassent. Malheureusement, Remus est bien plus faible que sa sœur et il se fait attraper par un homme d'armes. Linda sort inutilement sa dague comme si elle pensait pouvoir le sauver. Le reflet de la lumière reflété sur la lame réveille un homme avec une tête de tigre qui dort au bord de l'eau. Linda pense que tout est fini pour elle, jusqu'à ce que l'homme étrange se présente et s'attaque aux hommes qui tiennent les enfants. Il a une force telle qu'ils ne peuvent rien contre lui. Un d'eux réussit à prendre la fuite. Remus veut déguerpir pendant le combat, mais Linda reste. L'homme victorieux a un terrible mal de tête. Elle pense qu'il est malade et demande à Remus d'aller chercher de l'eau. Rinda qui a été forte jusque-là craque enfin et pleure la mort des membres de sa famille. Elle espère que tout ceci ne soit qu'un rêve.
Peu après la nuit commence à venir. L'homme dit s'appeler Guin (グイン) et n'a qu'un seul mot dont il se souvient : « Aurra ». À la nuit venue, il récupère les torches des soldats vaincus.
De son côté, le soldat parle de ce qu'il a vaincu et rapporte la dague de Linda. Celle-ci porte le symbole de Paroh, ce qui est bien étrange, car ils sont dans la forêt de Rood, les gamins n'auraient pas pu arriver jusqu'ici.
Linda reste toujours un peu méfiante à l'écart de Guin. Elle le lui dit et préfère ne pas trop parler d'eux, car elle ne sait pas dans quel camp il est. Guin affirme ne pas en avoir. Lemus est bien bavard et dévoile que sa sœur est une prophétesse (ce qui explique ses absences ou ses rêves). Il parle aussi de leur destiné.
La lune est cachée par des nuages. La pluie se met à tomber et des monstres sortent de partout. Les enfants doivent compter sur Guin pour les sauver, incapables de se défendre contre les créatures fantomatiques. Ils plongent dans le lac pour se sauver. Lorsqu'ils émergent de l'eau, le jour se lève, mais les soldats les attendent.

グイン・サーガ 第1話  グイン・サーガ 第1話  グイン・サーガ 第1話  グイン・サーガ 第1話  グイン・サーガ 第1話  グイン・サーガ 第1話  グイン・サーガ 第1話  グイン・サーガ 第1話  グイン・サーガ 第1話 
Plus d'images...

On change peu de style avec ティアーズ・トゥ・ティアラ (Tears to Tiara) qui l'apatation d'un erogē T-RPG de Leaf/AquaPlus (à l'instar de Utawareru Mono). La version PS3, sans scène érotique, est sortie l'an dernier. L'anime se base plus sur cette version (un peu logique)

Niveau réalisation, la série plutôt bonne, quoi que le début est très sombre, car se passant uniquement la nuit. Mais pour l'instant, cela me semble assez propre et très assez bien animé. Les scènes de combats sont violentes et sanglantes. Un début qui ne fait pas dans la dentelle. Le premier épisode reste dans un cadre limité qui est celui de la résurrection d'un démon enfermé depuis 1000 ans.

Le charater design est assez éloigné du jeu vidéo d'origine... d'ailleurs, j'ai peine à reconnaitre l'héroïne de la version PC. Il est là encore plus proche de la version PS3 (largement revu). White Fox, studio qui a réalisé l'anime, avait aussi réaliser celle du jeu vidéo. D'où la forte similitude. Je préfère cette version à l'ancienne.

L'opening nous montre beaucoup plus de choses comme de très nombreux personnages... Quasiment uniquement des personnages secondaires féminins, mais cela n'a rien d'étonnant vu l'origine du jeu. Une très grande diversité. Bref, comme dans Utawareru Mono (et la plus par des séries), le début est dans une cadre très limite pour certains s'étendre et multiplier les rencontres. Et comme pour Utawareru Mono c'est Suara qui chante sur l'opening (ce qui n'est pas pour me déplaire).

第1話「魔王降臨」
Après un petit historique des siècles passés dans le monde de Tears to Tiara, on arrive dans un petit village ou Riannon (リアンノン) alors qu'elle y est seule. L'armée impériale vient pour prendre le village, alors que tout le monde est parti en forêt pour ramasser des champignons en pleine nuit. Drug (ドルウグ), qui est à la tête de cette armée, est abordé par la seule personne encore présente, mais elle ne dévoile pas son identité. Elle a sur elle une lame pour se suicider, mais des enfants restés au village se font prendre. C'est leurs vies contre la sienne. Elle leur dévoile qui elle est vraiment. Elle lâche sa lame et les suit. Il était venu dans le but de la trouver et c'est chose faite. Avec l'aide de mages et Riannon, Drug invoque le démon maléfique enfermé depuis mille ans. Arthur (アルサル), le grand frère de Riannon, de retour de la chasse, découvre par les enfants ce qu'il s'est passé et par avec un groupe pour aller la sauver. Il réussit à attendre le lieu où se trouve sa sœur, malheureusement le rituel d'appel est terminé.

Heu... je vais attendre la suite parce que pour l'instant, on n'a pas vu grand-chose.

ティアーズ・トゥ・ティアラ 第1話  ティアーズ・トゥ・ティアラ 第1話  ティアーズ・トゥ・ティアラ 第1話  ティアーズ・トゥ・ティアラ 第1話  ティアーズ・トゥ・ティアラ 第1話  ティアーズ・トゥ・ティアラ 第1話  ティアーズ・トゥ・ティアラ 第1話  ティアーズ・トゥ・ティアラ 第1話  ティアーズ・トゥ・ティアラ 第1話 
Plus d'images...

Voilà un futur d'anticipation avec シャ ングリ・ラ (Shangri-la) qui nous présente un Japon après la forte montée des eaux.

La série se paie Ranga Murata (qui a tendance à faire des illustrations de fillettes), pour le character designer. De ce fait, je pensais que l'héroïne était plus jeune avec les images de la série. On retrouve parfaitement son style dans les yeux et les différentes filles de l'histoire. On constate par ailleurs qu'il y a deux filles importantes qui ont 8 et 10 ans.
Mais y voient aussi quelques personnages atypiques comme des transsexuelles.

L'opening est percutant avec une présentation qui va à toute allure. C'est très bien animé, le reste de la série ne l'est pas autant, mais cela reste très bon. Les décors des décors extérieurs sont remarquables, surtout les paysages de Tokyo envahie par une luxuriante végétation.

Dans ce futur chaotique, les choses ont bien changé. Le contrôle des émissions de charbon a totalement changé les mentalités et créé un monde encore plus pourri qu'il ne l'était. Le projet Atlas est au cœur de l'histoire.

第1 話「少女帰還」
La série commence à la sortie de prison de HŌJŌ Kuniko (北条 國子), 18 ans. Elle a dû y être incarcérée, car elle fait partie d'un groupe antigouvernemental. Toutes les prisonnières sont avec elle et crie son nom. Kuniko est attendu par trois connaissances : Momoko (モモコ), 28 ans, et Miko (ミーコ), deux transsexuels conduits par Tajehiko (武彦). Après les retrouvailles, on lui remet son boomerang et se permet de laisser un souvenir à la prison.
Ils retrouvent ensemble à Metal Age (メタル・エイジ). Kuni-chan (國ちゃん) est comme le vent, et elle n'écoute pas le cours qu'on lui donne. Elle ne sait pas rester en place et elle a vite fait de filé comme le vent. Kuniko est appréciée de toute la cité.
Ailleurs dans la tour, où se retrouve la classe privilégiée, avec Ryōko (涼子) qui traite ceux à son service comme de la merde. De son côté, Mikuni (美邦), 8 ans, vie dans un monde qui n'a plus rien à voir avec la réalité, ceux qui entravent son chemin se font dégommer.
ISHIDA Karin (石田 香凛) est une prodige de 10 ans qui s'occupe de « Medusa » : système de prédiction de l'économie sur le carbone (経済炭素予測システム「メデューサ」). Elle se retrouve face à un homme qui décède en sueur à sa demande. C'est elle qui s'occupe de cela, un peu comme un jeu. Elle se présente à lui par vidéo sous forme de peluche.
Puis Tajehiko fait marcher les cheminées et rapidement l'armée arrivée (c'est illégal). Kukino avec Momoko s'interpose. Kuniko se sert de son boomerang qui tranche n'importe quel acier, mais qu'elle peut difficilement reprendre à la main (trop fort ?). Momoko utilise son fouet tranchant et aussi de son attirance pour les hommes. Puis un des hommes lui dit d'arrêter, elle lui envoie son arme qui rentre en contact avec une lame qu'il a sortie pour se protéger. Celle-ci ne se brise pas et entre en résonance le projectile. Toutes les lames faites du même acier font de même et une pluie de ravageuse tombe du ciel. Kuniko semble connaitre ce son.

シャングリ・ラ 第1話  シャングリ・ラ 第1話  シャングリ・ラ 第1話  シャングリ・ラ 第1話  シャングリ・ラ 第1話  シャングリ・ラ 第1話  シャングリ・ラ 第1話  シャングリ・ラ 第1話  シャングリ・ラ 第1話 
Plus d'images...

2 comments posted

By Starflower, the 08/04/2009 at 12:57:28
Guest

Sincérement Guin Saga me plaît assez, j'espere que l'histoire ne sera pas baclé en 26 épisodes quand on sait qu'il compte plus de 100 tomes. Je verrai bien plusieurs saisons.

By Zéfling, the 08/04/2009 at 14:19:31
Avatar
Administrator

Pour l'instant Guin Saga fait pour l'instant de mon top 3 de la saison qui est le suivant :
1. K-ON!
2. Saki
3. Guin Saga

Mais vu la longueur de la série d'origine, j'ai bien peur pour la suite.

Compared to French grammar, nothing is hard. (Rasmus Lerdorf)

Write a commentary