Article

Soredemo Machi wa Mawatteiru ☆ Imports : Cadeau ; Keion! Hōkago Live!! ; Princess Crown

Friday 8th October 2010

Voilà une série bien amusante : それでも町は廻っている (Soredemo Machi wa Mawatteiru) qui vient remplacer Kaichō wa Maid-sama!. Encore une histoire de maid café, sauf que celui-là n’est pas à hauteur de l’annonce. Autant le dire, c’est même assez minable, seule la tenue de soubrette est là pour faire illusion... Le truc, c’est que dans le quartier personne ne sait ce que c’est, donc la tenue suffit... Du moins, jusqu’à ce qu’une trouble-fête se rende compte de la supercherie.

C’est étrange, j’ai eu l’impression de voir Natsu no Arashi! sous certains aspects. D’une part, c’est une série qui aime bien utiliser les mouvements de caméra, les plans bizarres utilisant parfois la réflexion et les ralentis bien placés. À cela, la mise en scène dans un café et le nom de l’héroïne Arashiyama. Mais je vais m’arrêter là sur les comparatifs bidon. SoreMachi se montre assez marrant parce que l’héroïne n’a rien de l’image que l’on peut se faire de la belle, douce et affectueuse servante de ce genre de lieu. Et la patronne n’y connaît rien, c’est juste une vieille femme qui a pensé utiliser cette idée pour faire venir de la clientèle dans son café ringard.

ARASHIYAMA Hotori (嵐山 歩鳥) est une lycéenne qui a baito au Sea Side, récemment devenu un maid café. Il n’en a le titre que parce que c’est écrit à l’entrée. Assez souvent, SANADA Hiroyuki (真田 広章) passe pour y faire ses devoirs, mais secrètement pour venir la voir. Puis un soir, avant de quitter la classe elle parle du Sea Side à ses copines TATSUNO Toshiko (辰野 俊子) et HARIBARA Harue (針原 春江). Le problème c’est que Tatsuno sait ce qu’est un maid café et elle hurle en voyant que ça n’a rien à voir. Pas de politesse, pas de douceur, pas de thé juste du café (la patronne n’aime pas le thé)... Elle est obligée de tout leur expliquer, mais Hotori n’a pas trop envie de se conformer à cela : la tenue c’est déjà bien. En tout cas, elle a déjà quelque chose de bien, elle est maladroite, sauf qu’elle ne sait pas le contrôler. Finalement, Tatsuno lâche son club de ping-pong pour réformer le café et former Hotori dans ce café complètement à côté de plaque. Enfin, c’est surtout qu’elle est amoureuse de Sanada. La vieille patronne s’amuse bien en regardant cela, donc elle laisse un peu faire.

Le début est bien marrant, tous les codes du maid-kissa sont mis à mal par ce café. Le premier épisode est découpé en deux parties dont les titres sont difficiles à lire, je me demande s’il en sera de même pour les prochains. Je note qu’une belle gamelle de Hatori a complètement été censurée, car elle se retrouve dans une position pas très présentable. Il faudra certainement attendre la version commerciale pour voir ces affreux rayons de lumière disparaître... Ils pourraient faire des trucs qui ne massacrent pas les scènes.

Pour finir, l’opening fait dans le dansant un peu rétro (Broadway) avec des crédits collés un peu partout. Il est bien foutu, mais il est ait de même pour l’ending qui fait dans le groupe de musique pop-rock avec accordéon et violon. Ça reste à l’image de la série : un peu n’importe quoi, mais très bien réalisé.

それでも町は廻っている 第01話 - image 1 - それでも町は廻っている 第01話 - image 2 - それでも町は廻っている 第01話 - image 3 - それでも町は廻っている 第01話 - image 4 - それでも町は廻っている 第01話 - image 5 - それでも町は廻っている 第01話 - image 6 - それでも町は廻っている 第01話 - image 7 - それでも町は廻っている 第01話 - image 8 - それでも町は廻っている 第01話 - image 9 - それでも町は廻っている 第01話 - image 10 - それでも町は廻っている 第01話 - image 11 - それでも町は廻っている 第01話 - image 12 - それでも町は廻っている 第01話 - image 13 - それでも町は廻っている 第01話 - image 14 - それでも町は廻っている 第01話 - image 15 -
Plus d’images...

Le Père Noël vit en Allemagne et se fournit au Japon !! (rire)

Import - image 4 -En fait, je viens de recevoir un joli colis de Trax un peu trop bien emballé (j’ai mis un temps fou à tout retirer). Tout est en bon état, vu les précautions prises, le contraire aurait été étonnant. En fait, il y a juste la lettre qui est en partie déchirée et froissée. Elle est tout de même lisible avec une peu de scotch. Bref, je remercie chaleureusement Trax, l’un des plus gros contributeurs qui m’a bien soutenu pour sauver le site quand s’était nécessaire. J’espère qu’il ne m’en voudra pas de mélanger son présent avec un autre colis que j’ai reçu hier.

Armé d’une lame de cutter, j’ai tout sorti. Ce qui se trouve dans le carton concerne étrangement K-ON!, Kannagi et Ōkami to Kōshinryō. (rire)

  • けいおん! ボールチェーン付ぬいぐるみ (K-ON! ball chain avec jouet)
    Cinq petites « little mascote » avec tous les personnages principaux de la série.
  • 2 boîtes de かばぽ (Kabapo / Cover Poster) de Kannagi et Ōkami to Kōshinryō. J’ai l’impression que ça sert à couvrir les livres de poche, où je n’ai rien compris.
  • 2 figurines 1/8 de Kannagi : Nagi et Zange-chan. J’ai rarement eu autant de mal à monter un truc qui semble si simple. J’ai dû virer un peu de plastique dans le corps de Nagi sinon je ne serais jamais arrivé à rassembler les deux parties.
  • Un uchiwa à l’effigie du jeu PSP : K-on! d’un côté et Hatsune Miku! Diva Project 2nd de l’autre. (Bizarrement, j’ai les deux jeux ^^’)


Import - image 2 - Import - image 3 -
Import - image 5 - Import - image 1 -

À côté de cela, j’ai récupéré deux jeux sur PSP :

けいおん!放課後ライブ!! (K-ON! Hōkago Live!!)

Comme le jeu de Miku, c’est grosso modo le même principe un jeu de rythme. Il y a cependant quelques différences de gameplay. D’une part, le système de « suivre une partition » est assez chiant, surtout quand on retourne au début de l’écran, ça casse la fluidité... J’avoue sans peine que j’aurais préféré suivre une partition qui défile.

Dans ce jeu, on retrouve nombre d'éléments de l’anime et la progression est plus scriptée. On va dire qu’il y a un semblant de scénario avec des passages qui rappelleront l'anime. De plus, les musiques deviennent de plus en plus difficiles au fur et à mesure qu’on gagne. Ce n’est pas le jeu avec Miku, par contre il y a moins de niveaux de difficulté par chanson, ici juste Normal et Hard (enfin pour ce que j’ai vu). On peut jouer chacune des filles sur toutes les chansons. Louper trop de touches s’entend très bien. Enfin, le jeu est plus en phase avec les personnages que l’on joue et on ne fait pas que suivre la musique, cela a des influences sur la façon de jouer du personnage, qui, perdu, arrête de jouer. D'ailleurs, les personnages sont plutôt bien modélisés, sauf quand ils sont en chibi où ce n’est pas terrible.

Il y a un mode multi-joueurs, mais je doute que je l’utilise un jour. :P Pas plus que l’horloge parlante que je n’ai pas encore débloquée. Il y a énormément des trucs à débloquer : MC, illustrations, musiques, objets, tenues, accessoires...

Ça reste tout de même réservé aux fans de la série. Le jeu s’est tout de même venu à plus de 170 000 unités la semaine de la sortie au Japon. Et en précommande on avait le droit à quelques autocollants. (photo ci-dessous)

 けいおん!放課後ライブ!! - image 1 -  けいおん!放課後ライブ!! - image 2 -  けいおん!放課後ライブ!! - image 3 -  けいおん!放課後ライブ!! - image 4 -  けいおん!放課後ライブ!! - image 5 -  けいおん!放課後ライブ!! - image 6 -  けいおん!放課後ライブ!! - image 7 -  けいおん!放課後ライブ!! - image 8 -  けいおん!放課後ライブ!! - image 9 -
Plus d'images...

プリンセスクラウン (Princess Crown)

Il s’agit d’un vieux jeu que j’ai eu d’occasion. Cette version PSP n’est jamais sortie du Japon. Il s’agit d’un remake d’un vieux Saturne sorti en 1997. Il a été le précurseur du plus connu Odin Sphere. Le gameplay est grosso modo le même avec des graphismes aussi en 2D.

Pour l’instant, ce que j’ai pu constater c’est que l’introduction est terriblement longue avant d’avoir son premier combat. L’écran de jeu est de la taille de celui offert par la Saturne, pas bien grand, du coup il y a un cadre tout autour. J’avoue que j’ai préféré agrandir un peu l’image en 4/3 même si ça lisse un peu l’image. Pour un jeu qui à 13 ans, il est plutôt beau (vive la 2D !) et sacrement bien animé. Par contre, j’ai un peu de mal à me faire au gameplay, pas super réactif.

Il m’est difficile d’en dire plus pour le moment.


 プ リンセスクラウン PSP - image 1 -  プ リンセスクラウン PSP - image 2 -  プ リンセスクラウン PSP - image 3 -  プ リンセスクラウン PSP - image 4 -  プ リンセスクラウン PSP - image 5 -  プ リンセスクラウン PSP - image 6 -
Plus d'images...

4 comments posted

By yzykom, the 09/10/2010 at 01:06:34
Avatar
Member

J'aime bien ces vieux jeux oldschool dans lesquels les créateurs pallient des limitations techniques (au niveau de la puissance, de la mémoire et des capacités graphiques) par une inventivité et un talent certains.

Je trouve en tout cas que les graphismes du jeu que tu décris sont très soignés, à l'image des RPG en 2D que j'apprécie (et il y en a beaucoup).

何もないが心安さよ涼しさよ
nanimo nai ga kokoroyasusa yo suzushisa yo

Rien qui m'appartienne -
sinon la paix du coeur
et la fraîcheur de l'air.
(Haïku de Kobayashi Issa - Japon - 18e siècle)
By Zéfling, the 09/10/2010 at 03:37:10
Avatar
Administrator

En même temps, la Saturne était une console prévu pour faire de la 2D, et d'ailleurs elle le faisait bien mieux que la PS plus prévu pour la 3D... Sauf que la 3D à l'époque c'était mieux... Enfin maintenant quand on regarde un jeu 3D PS et un jeu 2D Saturne, il y n'a pas photo, le 3D de la PS est horrible.

Enfin il y a tout de même un détail que je trouve mal foutu, c'est la fée. Par contre l'animation des personnages, surtout les scène du début quand la gamine prend le livre pour le donner à sa grand-mère pour qu'elle le lui lise est super bien foutu. :D

Mieux vaut ne rien dire et passer pour un con que de l’ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.
By Trax, the 10/10/2010 at 22:29:41
Avatar
Member

Pourquoi je t'en voudrais puisque je ne pensais même pas que tu allais une news pour cela :P

Quoiqu'il en soit merci pour la fleur que tu m'as lancé :merci

By Zéfling, the 10/10/2010 at 22:33:09
Avatar
Administrator

J'avais fais la même chose pour Acendancy il me semble.

Puis comme j'avais aussi des trucs en plus, qui était quasiment sur le même thème, c'est bien comme ça.

L'homme est le plus inhumain des animaux.

Write a commentary